D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
La Catarineta dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   La Catarineta in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà La Catarineta Estampà aquela pàgina
Mandà La Catarineta Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF La Catarineta Creà un fueiet PDF
Seguès La Catarineta soubre Facebook  Seguès La Catarineta soubre Plus 1  Seguès La Catarineta soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Cansoun galanti > parouli La Catarineta. Dimècre 18 outobre 2017, san Luc. 
Coura a ben mangiat, l’àe vous tira de caus. 
 

La Catarineta aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli e mùsica de Georges Delrieu. Tradiciounel de la countéa de Nissa.



La Catarineta

Aquarela de Gustav Adolf Mossa pareissut dins Souta l’oulivié, de Georges Delrieu e Henri Carol, editour Delrieu fraires, per ilustrà La Catarineta.
 1 coublet     
Eu
     Bouonjour, madoumaisèla,
     Qu’avès en lou faudiéu ?
Ella
     Ligat me de farzèla,
     Sanjouan e roumaniéu.
Eu
     Dapé de vous m’assèti,
     Se lou mi permettès.
Ella
     Li a d’espaci à brèti,
     Doun vous plas vous mettès.
 Lui
     Bonjour, mademoiselle,
     Qu’avez-vous dans le tablier (1) ?
Elle
     Liés avec des brindilles,
     [De la] lavande et [du] romarin.
Lui
     Près de vous je m’assieds,
     Si vous me le permettez.
Elle
     Il y a de l’espace en abondance,
     Où il vous plaît, vous vous mettez.

Refren, ensen     
Catarineta, vola, vola, vola.
Catarineta, vola, volerà. (bis)
 Coccinelle, vole, vole, vole.
Coccinelle, vole, volera. (bis)

2nt coublet     
Eu
     Sus vouostra man tant fina
     Cen qu’ès aquéu babàu ?
Ella
     Una bestia divina
     Que fà gaire de mau.
Eu
     Sus d’una man tant neta,
     Bestia noun pou restà.
Ella
     À la catarineta,
     Moussù, li cau cantar :
 Lui
     Sur votre main tant fine
     Qu’est cette tache (2) ?
Elle
     Une bête divine
     Qui [ne] fait guère de mal.
Lui
     Sur une main tant nette,
     [Cette] bête ne peut rester.
Elle
     À la coccinelle,
     Monsieur, il lui faut chanter :

3rs coublet     
Ella
     Touplèn mi catigouola
     Caucarèn sus lou couol.
Eu
     En l’esquina degouola,
     Segur, un babàu fouol,
     Una catarineta.
     Ah, noun, li toqui plus !
Ella
     Cantas la cansouneta
     E li boufas dessus.
 Elle
     Beaucoup me chatouille
     Quelque chose sur le cou.
Lui
     Dans l’épaule dégringole,
     Sûr, un épouvantail (2) fou,
     Une coccinelle.
     Ah, non, je n’y touche plus !
Elle
     Chantez la chansonnette
     Et soufflez-lui dessus.

4e coublet     
Ella
     Moussù, empedissè-la
     De s’en calà plus bas !
Eu
     Aici, madoumaisèla,
     Crèsi que li si plas.
Ella
     Una catarineta,
     Siès lonc à l’agantà !
Eu
     Bessai qu’una baieta
     Vau miès que de cantà :
 Elle
     Monsieur, empêchez-la
     De descendre plus bas !
Lui
     Ici, mademoiselle,
     Je crois qu’elle s’y plaît.
Elle
     Une coccinelle,
     Vous êtes long à l’attraper !
Lui
     Peut-être qu’un baiser
     Vaut mieux que de chanter :

5e coublet     
Ella
     De m’aver adjudada,
     Bouon moussù, gramaci !
Eu
     Catarineta aimada,
     Retourne-t’en aici !
Ella
     Au ciel s’en ès anada,
     D’un vol allegr’e viéu.
     Es perqué l’an noumada
     La bestia dòu bouon Diéu !
 Elle
     De m’avoir aidée,
     Bon monsieur, grand merci !
Lui
     Coccinelle aimée,
     Retourne-t’en ici !
Elle
     Au ciel elle s’en est allée,
     D’un vol allègre et vif.
     C’est pourquoi on l’a nommée
     La bête du bon Dieu !

1. Lou faudiéu èra un mèsou de traspouòrt coumode e toujou à pourtada de man, per li nouóstri maigrana que noun avìon de sac plastic à dispousicioun !
2. O barabànchou, mouna.


Victor Hugo (1802-1885) a publicat dins lou recuei Les Contemplations (1ra partida « Autrefois ») aquèstou pouèma que Georges Delrieu a bessai legiut :

La coccinelle

Elle me dit : « Quelque chose
Me tourmente. » Et j’aperçus
Son cou de neige et, dessus,
Un petit insecte rose.

J’aurais dû — mais, sage ou fou,
À seize ans, on est farouche —
Voir le baiser sur sa bouche
Plus que l’insecte à son cou.

On eût dit un coquillage ;
Dos rose et taché de noir.
Les fauvettes pour nous voir
Se penchaient dans le feuillage.

Sa bouche fraîche était là ;
Je me courbai sur la belle,
Et je pris la coccinelle ;
Mais le baiser s’envola.

« Fils, apprends comme on me nomme »,
Dit l’insecte du ciel bleu,
« Les bêtes sont au bon Dieu,
Mais la bêtise est à l’homme. »
Bibliougrafìa
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise (Antoulougìa de la cansoun nissarda), Nice, ed. Delrieu e Cia, 1960, p. 32-33.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2017 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli pais nissart, fifre

Seguès « MTCN » Seguès La Catarineta soubre Facebook Seguès La Catarineta soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : La Catarineta
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun La Catarineta à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
La Catarineta

3 visitatours

 La Catarineta, mé PHP  Valid HTML 4.01 for La Catarineta !  Valid CSS for La Catarineta !  La Catarineta, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 La Catarineta  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.