D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Histoire
Lexique
Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Lou Trau dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Lou Trau in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Lou Trau Imprimer cette page
Envoyer Lou Trau Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Lou Trau Générer un fichier PDF
Suivez Lou Trau sur Facebook  Suivez Lou Trau sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chants populaires > paroles Lou Trau (Le Trou). Mardi 20 octobre 2020, saints Adeline de Mortain. 
Homme d’octobre, heureux qui le trouve ; femme d’octobre, mauvaise affaire. 
 

Lou Trau
(Le Trou)
Paroles niçoises Eugène Emanuel. Traditionnel comté de Nice.

Il s’en est fallu de peu que ce texte ne soit listé dans la catégorie Cansoun bruti...

1er couplet
Oui, canti lo pertus
Per qu mi soupi e dini ;
E se per l’ueil la lus
Recevi, e ensin camini,
       Lo devi àu tràu,
Coma tout animàu.
 Oui, je chante le pertuis
Par lequel je soupe et dîne ;
Et si par l’œil la lumière
Je reçois, et ainsi je chemine,
       Je le dois au trou,
Comme tout animal.

2e couplet
D’un tràu suorte la vous
Qu’anima, que consuola,
Lo baïa lo plus dous,
Lo sospir que s’envola.
       Aimable tràu !
Ti laudà cu es que sàu ?
 D’un trou sort la voix
Qui anime, qui console,
Le baiser le plus doux,
Le soupir qui s’envole.
       Aimable trou !
Te louer, qui est-ce qui sait ?

3e couplet
Au temple, àu tribunal,
Dei dot en compagnia,
Au teatre, en lu bal,
L’uès, la bouca, l’auria
       Son lu tre tràu
Que tenon l’ome esclàu.
 Au temple (1), au tribunal,
En compagnie des savants (2),
Au théâtre, dans les bals,
L’œil, la bouche, l’oreille
       Sont les trois trous
Qui tiennent l’homme esclave.

4e couplet
Se de li belli flou
Lo parfum si respira,
O l’agreable oudou
De la brocha que vira,
       Es per lo tràu
Dòu nas, aco si sàu.
 Si des belles fleurs
Le parfum se respire,
Ou l’agréable odeur
De la broche qui tourne,
       C’est par le trou
Du nez, cela se sait.

5e couplet
Lo tràu regna en signour
Su lu cham de batailla :
Abatte,
tour-à-tour,
Defende li murailla ;
       E sensa un tràu
Un drapèu, qu’es que vàu ?
 Le trou règne en seigneur
Sur les champs de bataille :
Il abat, tour à tour,
Il défend les murailles ;
       Et sans un trou
Un drapeau, qu’est-ce qu’il vaut ?

6e couplet
Se poudès, renonças
Au pertus de l’aguilla,
E vito vou trouvas
Jusque sensa camïa ;
       Un pichon tràu
Veste tout un ostàu.
 Si vous pouvez, renoncez
Au chas de l’aiguille,
Et vite vous vous trouvez
Jusque sans chemise ;
       Un petit trou
Habille toute une maisonnée.

7e couplet
Su lo liech de doulou,
Se l’ome si demena,
Que fa quasi toujou ?
Si fa tràuca una vena.
       Garisse, un tràu,
Non sabi quantu màu !
 Sur le lit de douleur,
Si l’homme se démène,
Que fait-il quasiment toujours ?
Il se fait trouer une veine.
       Il guérit, un trou,
Je ne sais combien de maux !

8e couplet
Un tràu per si casà
Cercan touta la vida,
Ma non pouden quietà
Jusqu’à coursa accomplida ;
       Alora, un tràu
N’en dona lo repàu !
 Un trou pour se caser
Nous cherchons toute la vie,
Mais nous ne pouvons pas [nous] calmer
Jusqu’à la course accomplie ;
       Alors, un trou
Nous donne le repos [éternel] !

1. Ici, il s’agit de l’église.
2. Dot : docte, c’est-à-dire qui possède des connaissances étendues, notamment en matière littéraire ou historique. D’où les équivalents savant, érudit, instruit.

Bibliographie
• revue Armanac niçart, Nice, 1903, p. 67.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2020 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Lou Trau sur Facebook Suivez Lou Trau sur Twitter Partagez « MTCN »
     Partage de signets  : Lou Trau
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Lou Trau (Le Trou) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Lou Trau (Le Trou)

3 visiteurs

 Lou Trau (Le Trou), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Lou Trau (Le Trou) !  Valid CSS for Lou Trau (Le Trou) !  Lou Trau (Le Trou), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Lou Trau (Le Trou)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.