D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Maria Caté dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Maria Caté in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Maria Caté Estampà aquela pàgina
Mandà Maria Caté Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Maria Caté Creà un fueiet PDF
Seguès Maria Caté soubre Facebook  Seguès Maria Caté soubre Plus 1  Seguès Maria Caté soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Cants de Calena > parouli Maria Caté. Dimars 17 outobre 2017, san Baudouin. 
À toui lu nas, l’oudou dòu chastre gaire noun plas. 
 

Maria Caté aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Nouvé tradiciounel de la countéa de Nissa.

1 coublet
— Maria Caté, leve-ti lèu,
Vai mouse lou tiéu average.
Veses que lou temp si fa bèu
E pi n’en faren de froumage ;
Iéu pouorterai lou miéu bidoun
E tu pouorteras la lanterna.
Cau calà davau au valoun (bis)
Per lou camin de la Giberna. (bis)
 — Marie Caté, lève-toi vite,
Va traire ton troupeau (1).
Tu verras que le temps se fait beau
Et puis nous ferons du fromage ;
Je porterai mon bidon
Et tu porteras la lanterne.
Il faut descendre en bas au vallon (bis)
Par le chemin de la Giberne. (bis)

2nt coublet
— Ma, per plesì, regarj’ un pau
Que de mounde li a en li plana !
Que de lume, que de fanau,
Sembla quasi de caravana.
Iéu li vesi tant de caméu
Toui encargat de merchandisa.
— A, vai, fouola ! qu’acò es d’agnèu ! (bis)
Ti farìas dire de sotisa. (bis)
 — Mais, par plaisir, regarde un peu
Que de monde il y a dans les plaines !
Que de lumières, que de fanaux,
Ça semble quasi des caravanes.
J’y vois tant de chameaux
Tous chargés de marchandises.
— Ah, va, folle ! que c’est des agneaux ! (bis)
Tu ferais dire des sottises. (bis)

3rs coublet
— Pisc’ acò se ne va ensin,
Anan manjà doui, tre salada.
Si còu remplì ben lou couffin
Per anà veire l’acouchada.
Si còu pas mètre per camin
Embé lou ventre à l’espagnola !
Si còu bèure un fiasco de vin, (bis)
Manjà acò de la casserola. (bis)
 — Puisque cela ne va [pas] ainsi,
Allons manger deux, trois salades.
Il faut bien remplir le couffin (2)
Pour aller voir l’accouchée.
Il ne faut pas [se] mettre en chemin
Avec le ventre « à l’espagnole » !
Il faut boire une fiasque (3) de vin, (bis)
Manger [ce qu’il y a dans] la casserole. (bis)

4e coublet
— Laissa-mi entrà iéu lou prumié
Que n’ai pau mai de poulitessa,
E tu, noun staire en darrié,
Noun faire la maire abadessa.
Vautri, frema, lou diéu ben,
N’avès un pau tròu de charra.
Que n’en dirìon aqueli gent (bis)
S’anessias faire la zinzara ? (bis)
 — Laisse-moi entrer le premier
Que j’ai [un] peu plus de politesse,
Et toi, ne reste pas en arrière,
À faire la mère abbesse.
Vous autres, femmes, je le dis bien,
Avez un peu trop de bagout.
Qu’en diraient ces gens (bis)
Si vous alliez « faire le moustique (4) » ? (bis)

5e coublet
Lou mes de mars qu’aven passat
Es estate l’anounciada.
À Maria, l’ange a ’nounciat
Que de Diéu es la preferada
E venguet naiss’ à Betelèn
Dins un’ estable, sus la dura ;
Ma cinque li a de ben certèn, (bis)
Qu’es d’una Vierge touta pura. (bis)
 Le (au) mois de mars que nous avons passé
A été [faite] l’annonciation.
À Marie, l’ange a annoncé
Que de Dieu elle est la préférée
Et [il est] venu naître à Bethléem
Dans une étable, sur la dure ;
Mais ce qu’il y a de bien certain, (bis)
Que c’est d’une Vierge toute pure. (bis)

1. Un estrop d’ouvin.
2. Voulent à dire lou ventre !
3. Boutilha em’un lonc couòl e una larga pansa, envouloupada de vese (o saure o jounc) tressat, emplegada soubretout en Italia.
4. Faire de bousin instable, couma fa la zinzaliera.

Bibliougrafìa
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise (Antoulougìa de la cansoun nissarda), Nice, ed. Delrieu e Cia, 1960, p. 242-243.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2017 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli pais nissart, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Maria Caté soubre Facebook Seguès Maria Caté soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Maria Caté
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Maria Caté à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Maria Caté

4 visitatours

 Maria Caté, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Maria Caté !  Valid CSS for Maria Caté !  Maria Caté, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Maria Caté  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.