D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Nouvé grassenc dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Nouvé grassenc in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  
Imprimer Nouvé grassenc Imprimer cette page
Envoyer Nouvé grassenc Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Nouvé grassenc Générer un fichier PDF
Suivez Nouvé grassenc sur Facebook  Suivez Nouvé grassenc sur Plus 1  Suivez Nouvé grassenc sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > La Provence > paroles Nouvé grassenc (Noël grassois). Lundi 18 décembre 2017, saint Gatien de Tours. 
En décembre, fais du bois et endors-toi. 
 

Nouvé grassenc
(Noël grassois)
Traditionnel Provence (1).

Ce noël utilise le timbre de Quand la mer Rouge apparut, chanson à boire extraite d’un vaudeville du XVIIe siècle.

Les Grassois sont ici les premiers à partir dans ce voyage imaginaire vers Bethléem, en agissant sobrement, alors que Mouansois ou Mouginois sont caricaturés. Il semblerait que ce texte soit l’occasion, pour les Grassois, de régler des comptes avec les habitants de quelques villages voisins !

1er couplet
Felipe, emé soun courrié,
Venié de la Gardo (2).
Tout d’un còu vers Sant-Varié (3),
Planto sa guimbardo.
Entènd uno vous d’en aut
Qu’ei dis : « Souflo toun fanau

E vai di, di, di,
E vai re, re, re,
E vai di,
E vai re,
E vai dire ei pastre
De suivre aquel astre. »
 Philippe, avec son courrier (4),
Venait de la Garde.
Tout d’un coup, vers Saint-Vallier,
Il arrête sa guimbarde.
Il entend une voix d’en haut
Qui lui dit : « Souffle ton fanal

Et va di, di, di,
Et va re, re, re,
Et va di,
Et va re,
Et va dire aux bergers
De suivre cette étoile. »

2e couplet
Lou vièi Felipe estouna
Enausso la tèsto,
Vé lou ciel illumina
Coumo un jour de fèsto.
Alor parte vers la mar
En cridant ei mountagnard

E toui lei ma, ma,
E toui lei sa, sa,
Toui lei ma,
Toui lei sa,
E toui lei masage
Qu’a sus soun passage.
 Le vieux Philippe étonné
Lève la tête,
Voit le ciel illuminé
Comme [pour] un jour de fête.
Alors il part vers la mer
En criant aux montagnards

Et [à] tous les ha, ha,
Et [à] tous les meaux, meaux,
Tous les ha,
Tous les meaux,
Et [à] tous les hameaux
Qu’il a sur son passage.

3e couplet
Sei Grassenc soun sei premié
À si metre en routo.
Aganton sou fassumié
E meton clau souto.
Cu si cargo de parfum,
Cu si cargo de fassum

E de fou, fou, fou,
E de ga, ga, ga,
E de fou,
E de ga,
E de fougasseto
Pèr fa la sauceto.
 Les Grassois sont les premiers
À se mettre en route.
Ils prennent le fassumié (5)
Et ils mettent la clé dessous.
Qui (l’un) se charge de parfum,
Qui (l’autre) se charge de fassum

Et de fou, fou, fou,
Et de ga, ga, ga,
Et de fou,
Et de ga,
Et de fougassettes (6)
Pour faire la « trempée au vin ».

4e couplet
Vaqui veni lei Mouanenc
Drech coumo de cierge.
Soun toutei carga de sèn
Pèr pourta à la Vierge.
Sabon qu’en gachant darrié
Tout lou sèn s’escaparié.

Viron pas, pas, pas,
Viron la, la, la,
Viron pas,
Viron la,
Viron pas la tèsto
E lou sèn li rèsto.
 Voici venir les Mouansois (7)
Droits comme des cierges.
Ils sont tous chargés de [bon] sens
Pour porter à la Vierge.
Ils savent qu’en regardant derrière [eux]
Tout le [bon] sens s’échapperait.

Ils ne tournent pas, pas, pas,
Ils ne tournent la, la, la,
Ils ne tournent pas,
Ils ne tournent la,
Ils ne tournent pas la tête
Et le [bon] sens leur reste.

5e couplet
De Mougins an toui sourti
Coumo poudès crèire,
Mai quand soun a Tournami
Si viron pèr vèire
S’es bèn verai que Mougins
Es pu bèu fouòro que dins

Vo s’es un òu, òu,
Vo s’es un tra, tra,
S’es un òu,
S’es un tra,
Vo s’es un òutrage
Qu’an fach au vilage.
 De Mougins, ils sont tous sortis
Comme vous pouvez le croire,
Mais quand ils sont à Tournamy (8)
Ils se retournent pour voir
S’il est bien vrai que Mougins
Est plus beau dehors que dedans

Ou si c’est un ou, ou,
Ou si c’est un tra, tra,
Si c’est un ou,
Si c’est un tra,
Ou si c’est un outrage
Qu’on a fait au village.

6e couplet
Lei Bioutenc à Betelèn
Van pèr rèndre glòri
E li pouòrton pèr presènt
De jarro pèr l’òli.
Pouòrton aussi de jarroun
Pèr coula lei pedassoun

Pèr quand l’a, l’a, l’a,
Pèr quand l’acou, cou,
Pèr quand l’a,
Pèr quand cou,
Pèr quand l’acouchado
Fara la bugado.
 Les Biotois (9) à Bethléem
Vont pour rendre gloire
Et lui portent pour présent
Des jarres pour l’huile.
Ils portent aussi des petites jarres
Pour « couler (10) » les langes

Pour quand l’a, l’a, l’a,
Pour quand l’accou, cou,
Pour quand l’a,
Pour quand cou,
Pour quand l’accouchée
Fera la lessive.

7e couplet
Castèunòu s’es assembla
Au soun dei campano.
Pourtaran doui sa de blad
Cuhi dins la plano
E quauqui bariéu de vin
Dòu plantié dòu medecin.

Puis musi, si, si,
Puis muco, co, co,
Puis musi,
Puis muco,
Puis musico en tèsto
Parton pèr la fèsto.
 Châteauneuf (11) s’est assemblé
Au son des cloches.
Ils porteront deux sacs de blé
Cueilli dans la plaine
Et quelques barils de vin
De la plantation (la vigne) du médecin.

Puis musi, si, si,
Puis muque, que, que,
Puis musi,
Puis muque,
Puis musique en tête
Ils partent pour la fête.

8e couplet
Lei canoun de Plascassié
An fa la bravado.
Lou cura, lou counseié
Tènon assemblado.
An decida de pourta
Lei cors-sant de sant Dounat

E de sant, sant, sant,
E de Bra, Bra, Bra,
E de sant,
E de Bra,
E de sant Brancàci
Per demanda gràci.
 Les canons de Plascassier (12)
Ont fait la bravade.
Le curé, le conseiller
Tiennent assemblée.
Ils ont décidé de porter
Les reliques de saint Donat (13)

Et de saint, saint, saint,
Et de Pan, Pan, Pan,
Et de saint,
Et de Pan,
Et de saint Pancrace
Pour demander grâce.

9e couplet
D’en tout païs, d’en tout lùou
Ven de caravano,
À pèd, sus d’ai, sus de muou,
Toutei van vers Cano.
Lei patroun sus sei batèu
Embarcon aquéu troupèu

E toutei fan, fan,
E toutei ve, ve,
Toutei fan,
Toutei ve,
E toutei fan velo
En suivènt l’estello.
 De tout le pays, de tous lieux
Viennent des caravanes,
À pied, sur des ânes, sur des mulets,
Tous vont à Cannes.
Les patrons sur leurs bateaux
Embarquent ce troupeau

Et tous font, font,
Et tous voi, voi,
Tous font,
Tous voi,
Et tous font voile
En suivant l’étoile.

10e couplet
Mai lei paure mountagnard
Dins la traversado
Pau ou proun crègnon la mar
E fan de fusado.
Quant à Felipe, lou couchié,
Noun si crèi fouòro dangié,

Paure mi, mi, mi,
Paure se, se, se,
Paure mi,
Paure se,
Paure miserable,
Qu’en sentènt l’estable.
 Mais les pauvres montagnards
Dans la traversée
Peu ou prou craignent la mer
Et « font des fusées (14) ».
Quant à Philippe, le cocher,
Il ne se croit hors de danger,

Pauvre mi, mi, mi,
Pauvre sé, sé, sé,
Pauvre mi,
Pauvre sé,
Pauvre misérable,
Qu’en sentant l’étable.

1. Grasse ne faisait pas partie du territoire du comté de Nice, qui s’étendait de Menton à l’est jusqu’au Var à l’ouest. Cette ville située sur la rive droite du fleuve frontière était donc bien située en Provence.
2. Localité située à 6 km à l’est de Castellane, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le long de la route Napoléon.
3. Situé à 12 km au nord-ouest de Grasse, toujours le long de la route Napoléon.
4. Philippe est le cocher de la malle-poste, c’est-à-dire la diligence qui transporte le courrier.
5. Le fassumié est la crépine, petit filet dans lequel les Grassoises faisaient cuire le fassum, que les Niçois appellent capoun : le chou farci.
6. Petite fougasse, pain plat additionné d’huile (d’olive, bien sûr !) et aromatisé avec des herbes, des olives, etc.
7. Les habitants de Mouans-Sartoux. Le texte de ce noël a vraisemblablement été écrit avant le rattachement de la commune de Sartoux à celle de Mouans, en 1858, selon décret signé par Napoléon III le 28 mars.
8. Un quartier à l’ouest de Mougins.
9. Les habitants de Biot.
10. L’expression usuelle est couli bugada, je coule la buée (la lessive).
11. Le nom officiel de la commune est actuellement Châteauneuf-Grasse.
12. Hameau situé sur le territoire de la commune de Grasse, constitué en paroisse dès 1770, dont l’église est placée sous le vocable de saint Pancrace.
13. Peut-être le saint ermite retiré au pied de la montagne de Lure, dont un lieu-dit de Grasse porte le nom.
14. Sont pris de vomissements.

Discographie
     • Corou de Berra, Caléna.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Nouvé grassenc sur Facebook Suivez Nouvé grassenc sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Nouvé grassenc
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Nouvé grassenc (Noël grassois) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Nouvé grassenc (Noël grassois)

6 visiteurs

 Nouvé grassenc (Noël grassois), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Nouvé grassenc (Noël grassois) !  Valid CSS for Nouvé grassenc (Noël grassois) !  Nouvé grassenc (Noël grassois), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Nouvé grassenc (Noël grassois)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.