D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
O, santa nuech dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   O, santa nuech in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  
Imprimer O, santa nuech Imprimer cette page
Envoyer O, santa nuech Envoyer cette page à un ami
Générer PDF O, santa nuech Générer un fichier PDF
Suivez O, santa nuech sur Facebook  Suivez O, santa nuech sur Plus 1  Suivez O, santa nuech sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls > paroles O, santa nuech (Ô, sainte nuit). Dimanche 17 décembre 2017, saint Judicaël ou Gaël. 
Qui en décembre cherche l’ombrier, à Pâques cherchera le foyer. 
 

O, santa nuech fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Ô, sainte nuit)
Chant profane pour le réveillon de Noël, recueilli par M.-A. Blanchi. Traditionnel comté de Nice.

Alors que les couplets pourraient être ceux d'un chant de Noël invitant au recueillement et à la joie spirituelle, les paroles des refrains font référence à des plaisirs beaucoup plus terrestres !

1er couplet
À Betelen anen toui vite
Lou gran misteria countemplà.
L’aria es seren, lou temp es mite,
N’aiguen pas pau de s’enganà.
 À Bethléem allons tous vite
Le grand mystère contempler.
L’air est serein, le temps est [comme un] mythe,
N’ayons pas peur de nous tromper.

1er refrain
Ciuto... l’aurilha subla... li a quaucaren aici, vesin !
Ciuto... sembla que senti li alegressa d’un festin !
Senti lu flagioulet de luen, lu tambourin e li museta.
Lu pastre van à Betelen, laisson la cabana souleta !
O santa nuech ! Venes souven nous ralegrà !
Pouortas à toui la pas e la tranquilità.

En atendant, fen au bambin « à la santé » embé lou vin.
Cadun n’en toca emb’au vesin,
Fa faire au gotou tin, tin, tin,
Per lou bambin emb’au vesin,
Tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin.
 Chut... l’oreille siffle... il y a quelque chose ici, voisin !
Chut... il semble que j’entends les allégresses d’un festin !
J’entends les flageolets de loin, les tambourins et les musettes.
Les pâtres vont à Bethléem, laissons la cabane seule !
Ô sainte nuit ! Venez souvent nous réjouir !
Portez à tous la paix et la tranquillité.

En attendant, faisons au bambin « à la santé » avec le vin.
Chacun en touche avec le voisin,
Fait faire au verre ding, ding, ding,
Pour le bambin avec le voisin,
Ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding.

2e couplet
Vèu ja de luen brilà l’estela
Que n’indica lou luec urous !
N’oubliden jamai qu’es aquela
Que n’en dèu rendre premurous !
 Je vois déjà de loin briller l’étoile
Qui nous indique le lieu heureux !
N’oublions jamais que c’est celle-là
Qui doit nous rendre (très) heureux !

2e refrain
Ciuto... l’aurilha subla... li a quaucaren aici, vesin !
Ciuto... sembla que senti li alegressa d’un festin !
Senti lu flagioulet de luen, lu tambourin e li museta.
Lu pastre van à Betelen, laisson la cabana souleta !
O santa nuech ! Venes souven nous ralegrà !
Pouortas à toui la pas e la tranquilità.

Senti de bruì au fugairoun,
Vai vìtou veire lou pignatoun.
Lou cat s’es mes à gnaugnà,
Risca de s’estre tout pilhat !
Pauri raiola qu’aven fà,
Qu’aven feni de mitounà,
Lou cacha-fuèc (1) serà maigre !

O santa nuech ! Venes souven nous ralegrà !
Pouortas à toui la pas e la tranquilità.
En atendant, fen au bambin « à la santé » embé lou vin.
Cadun n’en toca emb’au vesin,
Fa faire au gotou tin, tin, tin,
Per lou bambin emb’au vesin,
Tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin.
 Chut... l’oreille siffle... il y a quelque chose ici, voisin !
Chut... il semble que j’entends les allégresses d’un festin !
J’entends les flageolets de loin, les tambourins et les musettes.
Les pâtres vont à Bethléem, laissons la cabane seule !
Ô sainte nuit ! Venez souvent nous réjouir !
Portez à tous la paix et la tranquillité.

J’entends du bruit à l’âtre,
Va vite voir le poêlon.
Le chat s’est mis à miauler,
Il risque de s’être tout pris !
Pauvres raviolis que nous avons faits,
Que nous avons fini de mitonner,
Le réveillon sera maigre !

Ô sainte nuit ! Venez souvent nous réjouir !
Portez à tous la paix et la tranquillité.
En attendant, faisons au bambin « à la santé » avec le vin.
Chacun en touche avec le voisin,
Fait faire au verre ding, ding, ding,
Pour le bambin avec le voisin,
Ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding.

3e couplet
S’un pòu de fen dintre un’ estable
Veires plourà lou rei dei rei.
Doui animau d’un mourre afable
Cercoun à li parà lou frei !
 Sur un peu de foin dans une étable
Vous verrez pleurer le roi des rois.
Deux animaux au museau affable
Cherchent à lui (le) préserver le (du) froid !

3e refrain
Ciuto... l’aurilha subla... li a quaucaren aici, vesin !
Ciuto... sembla que senti li alegressa d’un festin !
Senti lu flagioulet de luen, lu tambourin e li museta.
Lu pastre van à Betelen, laisson la cabana souleta !
O santa nuech ! Venes souven nous ralegrà !
Pouortas à toui la pas e la tranquilità.

Siéu ben countent, ren s’es gastat !
Anen, que ai fam, anen mangià
Tourta, raiola, stocafic,
De poum, de nouave, d’asebic,
Doui det de bouon vin muscàt
Per trincà soubre l’amangià.
O que pansagna s’anan faire !

O santa nuech ! Venes souven nous ralegrà !
Pouortas à toui la pas e la tranquilità.
En atendant, fen au bambin « à la santé » embé lou vin.
Cadun n’en toca emb’au vesin,
Fa faire au gotou tin, tin, tin,
Per lou bambin emb’au vesin,
Tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin.
 Chut... l’oreille siffle... il y a quelque chose ici, voisin !
Chut... il semble que j’entends les allégresses d’un festin !
J’entends les flageolets de loin, les tambourins et les musettes.
Les pâtres vont à Bethléem, laissons la cabane seule !
Ô sainte nuit ! Venez souvent nous réjouir !
Portez à tous la paix et la tranquillité.

Je suis bien content, rien ne s’est gâté !
Allons, que j’ai faim, allons manger
Tourte, raviolis, stockfish,
Des pommes, des noix, des raisins secs,
Deux doigts de bon vin muscat
Pour trinquer sur le repas.
Ô quelle ventrée nous allons nous faire !

Ô sainte nuit ! Venez souvent nous réjouir !
Portez à tous la paix et la tranquillité.
En attendant, faisons au bambin « à la santé » avec le vin.
Chacun en touche avec le voisin,
Fait faire au verre ding, ding, ding,
Pour le bambin avec le voisin,
Ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding.

4e couplet
Moumen urous plen d’alegria
Vous fes sentì da toui lu couor.
Lu ange cantoun lou Messia,
Trembla l’infer, fuge la mouort !
 Moment heureux plein d’allégresse
Vous vous faites [res]sentir par tous les cœurs.
Les anges chantent le Messie,
Tremble l’enfer, fuit la mort !

4e refrain
Ciuto... l’aurilha subla... li a quaucaren aici, vesin !
Ciuto... sembla que senti li alegressa d’un festin !

Ai ben mangiat, n’en pouodi plus,
Bessai noun trouvi plus la lus !
Pilha-mi vìtou lou caban ;
Avant de endurmì l’enfant,
Courri vìtou. Pourta-vous ben.
Diéu v’ajude e iéu tamben !
O ! qu’impaciença es mai la miéua !

O santa nuech ! Venes souven nous ralegrà !
Pouortas à toui la pas e la tranquilità.
En atendant, fen au bambin « à la santé » embé lou vin.
Cadun n’en toca emb’au vesin,
Fa faire au gotou tin, tin, tin,
Per lou bambin emb’au vesin,
Tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin, tin.
 Chut... l’oreille siffle... il y a quelque chose ici, voisin !
Chut... il semble que j’entends les allégresses d’un festin !

J’ai bien mangé, je n’en peux plus,
Peut-être je ne trouve plus la lumière !
Prends-moi vite la limousine ;
Avant d’endormir l’enfant,
Je cours vite. Portez-vous bien.
Dieu vous aide et moi aussi !
Ô ! Quelle impatience est encore la mienne !

Ô sainte nuit ! Venez souvent nous réjouir !
Portez à tous la paix et la tranquillité.
En attendant, faisons au bambin « à la santé » avec le vin.
Chacun en touche avec le voisin,
Fait faire au verre ding, ding, ding,
Pour le bambin avec le voisin,
Ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding, ding.

1. Le cacha-fuèc (en provençal cacho fiò ou cacho-fue ou cacha-fuòc selon les graphies, littéralement « cache feu ») désigne, en Provence, l’ancienne cérémonie qui se déroulait dans les maisons la veille de Noël, après la messe de minuit, avant de se mettre à table pour le « gros souper ». Le plus jeune et le plus vieux de la maisonnée portaient ensemble vers la cheminée une bûche d’un arbre fruitier (cerisier, olivier, poirier...) en faisant trois fois le tour de la table recouverte de ses trois nappes. Le plus jeune de l’assemblée aspergeait ensuite trois fois la bûche avec du vin cuit qui devait brûler pendant trois jours et trois nuits.
D’abord liée au paganisme et au solstice d’hiver, cette coutume païenne a été christianisée en la reliant à la soirée de Noël. L’allumage rituel de la bûche de Noël (calendau en provençal) correspondait au rite du feu caché et présageait le retour du feu neuf, le feu du premier soleil de la nouvelle année.
Le mot cacha-fuèc a ensuite désigné par métonymie le vin cuit avec lequel la bûche était arrosée, puis le vin chaud, et enfin le repas de réveillon.

Bibliographie
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 198-199.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez O, santa nuech sur Facebook Suivez O, santa nuech sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : O, santa nuech
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton O, santa nuech (Ô, sainte nuit) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
O, santa nuech (Ô, sainte nuit)

6 visiteurs

 O, santa nuech (Ô, sainte nuit), avec PHP  Valid HTML 4.01 for O, santa nuech (Ô, sainte nuit) !  Valid CSS for O, santa nuech (Ô, sainte nuit) !  O, santa nuech (Ô, sainte nuit), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 O, santa nuech (Ô, sainte nuit)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.