D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Barbet pantai dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Barbet pantai in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Barbet pantai Imprimer cette page
Envoyer Barbet pantai Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Barbet pantai Générer un fichier PDF
Suivez Barbet pantai sur Facebook  Suivez Barbet pantai sur Plus 1  Suivez Barbet pantai sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons contemporaines > paroles Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve). Samedi 23 septembre 2017, saint Constant d'Ancône. 
Septembre en sa tournure de mars suivant fait la figure. 
 

Barbet pantai
(Barbet pantaï)
(Barbet rêve)
Paroles niçoises et musique Louis Pastorelli.

Chanson écrite pour le spectacle Nissa pantai (Nice rêve).

1er couplet                                    
Tu, sordat renegat, ven m’ai arma e vau mandar.
Vai-t’en vito, aquì non siès convidat.
Vai-t’en, vai de la miéu terra, vai !
M’au fusiù, tu ven armat, e la caurìa plantar (1) !
Li miéu arma, potenta lo son ben mai :
Son lu mòts, lo pantai.
Siem.
 Toi, soldat renégat, tu viens avec les armes et tu veux commander.
Va-t’en vite, ici tu n’es pas convié.
Va-t’en, va de ma terre, va !
Avec le fusil, tu viens armé, et il faudrait « la planter » !
Mes armes, puissantes elles le sont bien plus :
Ce sont les mots, le rêve.
Nous sommes.

2e couplet                                    
Tu, pirata, mercenari, garda ben lo tiéu drapeu !
Mondanas, sas, desacòrdi de tu,
Lo miéu monde es la lenga, es.
Quora cantes, as la bila e quora canti, siéu uròs.
Canta, canta, quora t’arresteras ?
Soarte d’aquì, de la miéu terra,
Soarte !
 Toi, pirate, mercenaire, garde bien ton drapeau !
Gros mondain, sache, désaccord de toi (2),
Mon monde est la langue, il est.
Quand tu chantes, tu as la colère et quand je chante, je suis heureux.
Chante, chante, quand t’arrêteras-tu ?
Sors d’ici, de ma terre,
Sors !

3e couplet                                    
Soarte, as toart, lo tiéu monde es estoart.
Siès foart de cen que ? De la foarça dai sau au
De la tiéu foarça de moart ? Ma que vòu ?
Pòu.
 Sors, tu as tort, ton monde est tordu.
Tu es fort de quoi ? De la force de tes sous ou
De ta force de mort ? Mais qu’est-ce que ça vaut ?
Peu.

4e couplet                                    
Poartes en tu, tu, ma qu siès
Per mi dire dont anar ?
Iéu que sabi manco dont vau, vau,
Dont mi poarta lo vent de la vida, vida e ai lo temps
Que passa, dura, dura, aqueu temps que va e
Ven.
 Tu portes en toi, toi, mais qui es-tu
Pour me dire où aller ?
Moi qui ne sais pas où je vais, je vais,
Où me porte le vent de la vie, vie, et j’ai le temps
Qui passe, dure, dure, ce temps qui va et
Vient.

5e couplet                                    
Poarta la crotz que as, vai que l’as.
Cadun la siéua e tu la tiéua, que as ?
Moastra-la e poarta-la, non esconde ren, ren,
Ren, ren.
 Porte la croix que tu as, va que tu l’as.
Chacun la sienne et toi la tienne, qu’as-tu ?
Montre-la et porte-la, ne cache rien, rien,
Rien, rien.

1. « La planter », c’est-à-dire se taire.
2. Desacòrdi de tu, « désaccord de toi », c’est-à-dire nous ne sommes pas d’accord avec toi.

Publié avec l’autorisation de Louis Pastorelli.

Bibliographie
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 34-35.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Barbet pantai sur Facebook Suivez Barbet pantai sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Barbet pantai
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve)

3 visiteurs

 Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve) !  Valid CSS for Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve) !  Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Barbet pantai (Barbet pantaï) (Barbet rêve)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.