D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Sièn mòrou, lou sabèn dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Sièn mòrou, lou sabèn in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Sièn mòrou, lou sabèn Imprimer cette page
Envoyer Sièn mòrou, lou sabèn Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Sièn mòrou, lou sabèn Générer un fichier PDF
Suivez Sièn mòrou, lou sabèn sur Facebook  Suivez Sièn mòrou, lou sabèn sur Plus 1  Suivez Sièn mòrou, lou sabèn sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Airs de carnaval > paroles Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) ou Lu mòrou (Les Maures). Vendredi 18 août 2017, sainte Hélène. 
Les nuits d’août trompent sages et fous. 
 

Sièn mòrou, lou sabèn fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Nous sommes noirs, nous le savons)
ou Lu mòrou (Les Maures)
Chanson traditionnelle de Carnaval, comté de Nice.

Pendant le carnaval, chanson d’un groupe de mascarat (déguisés) en chemise et bonnet de nuit, le visage noirci au charbon, et porteurs de soufflets, qu’on appelait les souffl’au cùu. Le soufflet comme métaphore du sexe fertilisateur (cf. Jean-François Dutertre, in J. Coget, L’Enfer de la chanson traditionnelle).

 
Sièn mòrou, lou sabèn
Semblan toui d’Afriquèn.
Ma se n’en lavessian
Bessai vous plaserian.

Lu boufet soun rout,
N’en resta plus que vuech.

Qu vòu si fà boufà
Que vengue n’a trovà
Lou fèn coum’ un tambau
Sensa li faire mau.
 Nous sommes noirs, nous le savons
Nous ressemblons tous à des Africains.
Mais si nous nous lavions
Peut-être [que] nous vous plairions.

Les soufflets sont cassés,
Il n’en reste plus que huit.

Qui veut se faire « souffler »
Qu’il vienne nous trouver
Nous le faisons comme un tambour
Sans lui faire mal.

On rencontre également la variante suivante, qui précise l’intention du deuxième couplet et en ajoute un troisième :

Sien Maurou lou saben
Semblan toui d’Africain.
Ma se si lavessien
Bessai vou plaserien.

Cu voû si fa bouffa
Che vengon n’a trouva,
Lu boufferen lou traoù
Sensa li faire maù

Se lu bouffet son rout,
Faoù lu fa arrangia.
Si n’avès plus d’argen,
Asperes l’an che ven.
 Nous sommes noirs, nous le savons
Nous ressemblons tous à des Africains.
Mais si nous nous lavions
Peut-être [que] nous vous plairions.

Qui veut se faire « souffler »
Qu’il vienne nous trouver,
Nous leur souffleront le trou
Sans lui faire mal.

Si les soufflets sont cassés,
Faites-les réparer.
Si vous n’avez plus d’argent,
Attendez l’an prochain.

Ce texte est à mettre en parallèle avec le dernier couplet du chant provençal Lo bofet (Le soufflet) :

Aprochas vous, amabla damaiselo,
Venes ranimar nostro zelo.
Podes venir soven,
Vous dounaren de ven
Mai dous que lou mistraou
Que fa sara lou traou.
 Approchez-vous, aimable demoiselle,
Venez ranimer notre zèle.
Vous pouvez venir souvent,
On vous donnera du vent
Plus doux que le mistral
Qui fait serrer le trou.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 185.
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 246.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Sièn mòrou, lou sabèn sur Facebook Suivez Sièn mòrou, lou sabèn sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Sièn mòrou, lou sabèn
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures)

4 visiteurs

 Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures) !  Valid CSS for Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures) !  Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Sièn mòrou, lou sabèn (Nous sommes noirs, nous le savons) - Lu mòrou (Les Maures)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.