D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Ah ! Ah ! dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Ah ! Ah ! in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Ah ! Ah ! Imprimer cette page
Envoyer Ah ! Ah ! Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Ah ! Ah ! Générer un fichier PDF
Suivez Ah ! Ah ! sur Facebook  Suivez Ah ! Ah ! sur Plus 1  Suivez Ah ! Ah ! sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Airs de carnaval > paroles Ah ! Ah ! Vendredi 28 juillet 2017, saint Samson de Dol. 
En juillet comme en août, ni femme ni colique. 
 

Ah ! Ah ! fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Chanson officielle du carnaval de Nice 1929
Paroles niçoises Jules Eynaudi, musique Hyacinthe Tarelli. Traditionnel comté de Nice.

Les paroles françaises d'origine, versifiées par Charles de Richter, ne sont pas reproduites ici. Le texte en français correspond à la traduction mot à mot de la version niçoise.

Le thème pour cette année 1929 est « Le dragon des Hespérides (1) ».



Ah ! Ah !  Chanson officielle du carnaval de Nice 1929

Première page de la partition sur feuilles volantes de Ah ! Ah !, illustration par Gustav Adolf Mossa, éd. Delrieu frères, 1929.
 1er couplet               
Es per lou trèn blu qu’arriva
Carneval que tèn lou couor jouious, countent ;
Rei metent su nouostri riva
Lou bouonur d’aimà e l’eternel printèms !
Autour d’èu cadun s’abriva,
Pourtant à toui gai pantai dei premiè tems :
     L’ardour, l’amour,
     Couor vincitour,
La tendra cansoun dei amourous
     Urous !
 C’est par le train bleu (2) qu’arrive
Carnaval qui rend les cœurs joyeux, contents ;
Roi mettant sur nos rives
Le bonheur d’aimer et l’éternel printemps !
Autour de lui chacun se précipite,
Portant à tous le gai rêve des premiers temps :
     L’ardeur, l’amour,
     Cœur vainqueur,
La tendre chanson des amoureux
     Heureux !

Refrain               
Ah ! Ah ! Lou vaquì !
Es en pèr aquì...
Non ! Non ! Es aià !
Lou veès spountà !
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! E jà cadun crès
Veire lou « balès »
Ma es aquì !
Couquin d’un chaudèu !
Es èu !
Ah ! Ah ! Lou vaquì,
Es en pèr aquì...
Non ! Non ! Lou vaquì,
Es en pèr aquì...
Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Courres, ficanas !
M’èu sabateas...
Ensinda l’aurès,
L’embrasserès...
Ah ! Ah !
 Ah ! Ah ! Le voici !
Il est par ici...
Non ! Non ! Il est là-bas !
Vous le voyez pointer !
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Et déjà chacun croit
Voir le balèze
Mais il est ici !
Coquin d’un échaudé (3) !
C’est lui !
Ah ! Ah ! Le voici,
Il est par ici...
Non ! Non ! Le voici,
Il est là-bas...
Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Courez, curieux !
Avec lui, savatez (4)...
Ainsi vous l’aurez,
Vous l’embrasserez...
Ah ! Ah !

2e couplet               
En gran gotou jà petia
Lou vin de Bellet, tant car ai bouoi Nissart.
Vieil garçoun e belli fiha
Vénon s’amourà, voulent cadun sa part...
Aquel elixir scintia
Mihou que Jouvença e mai à l’escart
     Lou degustas,
     V’esperlecas,
De lou tastà noun serès mai las !
     L’aimas !
 En grands verres déjà pétille
Le vin de Bellet (5), si cher aux bons Niçois.
Vieux garçons et belles filles
Viennent s’abreuver (6), voulant chacun sa part...
Cet élixir scintille
Meilleur que Jouvence (7) et jamais à l’écart
     Vous le dégustez,
     Vous vous pourléchez,
De le goûter vous ne serez jamais las !
     Vous l’aimez !

3e couplet               
Ma Carneval vous douna,
Belli fiheta, lou plus ric dei tresor :
L’Amour fouol que s’abandouna
E dous baià valènt lou sièu pesant d’or !
Proufita n’en lèu, coucouna !
L’elut dau couor vau bèn mai qu’un gran milord !
     Que l’amourous
     Cante, radious,
Tout en vous faguènt de baià fouol
     Au couol.
 Mais Carnaval vous donne,
Belles fillettes, le plus riche des trésors :
L’Amour fou qui s’abandonne
Et doux baisers valant leur pesant d’or !
Profitez en vite, douces !
L’élu du cœur vaut bien mieux qu’un grand milord !
     Que l’amoureux
     Chante, radieux,
Tout en vous faisant des baisers fous
     Dans le cou.

1. Dans la mythologie grecque, les Hespérides étaient les trois nymphes Æglé, Érythie et Hespéraréthousa. Avec l’aide du dragon Ladon, elles étaient les gardiennes des jardins enchantés des dieux, aux limites occidentales de la Terre, dont les arbres produisaient des célèbres pommes d’or assurant l’immortalité.

2. Train de luxe composé exclusivement de voitures-lits (plus une voiture-restaurant et une voiture-bar), baptisé officiellement « Calais-Méditerranée Express », mis en service pendant l’hiver 1886-1887 par la Compagnie internationale des wagons-lits (CIWL), qui a circulé entre Calais et Vintimille, via Paris, la vallée du Rhône, Marseille et la Côte d’Azur. Après l’interruption due à la première guerre mondiale, le Calais-Méditerranée Express est remis en route le 16 novembre 1920 ; il recevra de nouvelles voitures en acier, inaugurées le 9 décembre 1922, dont la couleur bleu et or lui vaudra dès 1923 son surnom de « Train bleu ». Ce nom deviendra officiel en 1947.
    Le krach boursier de Wall Street (« jeudi noir ») en 1929, la grande dépression et la dévaluation de la livre sterling ont grandement réduit le nombre de voyageurs britanniques et américains fortunés se rendant sur la Riviera. En 1936, le nouveau gouvernement du Front populaire instaura les deux semaines de congés payés pour les travailleurs. Des voitures-lits de deuxième et troisième classes furent ajoutées au Train bleu pour transporter la classe moyenne et la classe ouvrière en vacances vers le sud de la France. En 1938, le gouvernement du Front populaire nationalisa les sociétés privées de chemin de fer, y compris le PLM et la CIWL. Après cette date, le Train bleu fut exploité par la SNCF comme un ordinaire train express de nuit.
    Après la limitation de son parcours à la ligne Paris-Vintimille dans les années 1960, puis le retrait en 1976 de sa mythique voiture-bar, le Train bleu connaît un déclin lent et continu. En particulier à cause de la mise en service des TGV, qui ont réduit la durée du voyage entre Paris et Nice de 20 heures à seulement 5 heures, marquant la fin de l’ère des luxueux trains de nuit vers la Riviera. Le Train bleu a cessé d’exister sous ce nom en septembre 2003, et les dernières voitures-lits ont circulé entre Paris et Vintimille le 9 décembre 2007.

3. Voir également Lu Cougourdoun.

4. Sabateà : courir en traînant les savates (du nissart « sabatié », savetier, cordonnier).

5. Voir également La Mieu Bella Nissa.

6. S’amoura : boire à même le goulot de la bouteille.

7. Peut-être une allusion à la « Jouvence de l’abbé Soury », produit de phytothérapie destiné à soulager les problèmes de circulation sanguine, élaboré au milieu du XVIIIe siècle par l’abbé Gilbert Soury (Celloville, Seine-Maritime, 7 octobre 1732 - Celloville, 12 janvier 1810), initialement nommé « Tisane des deux abbés » en hommage à son maître, l’abbé Delarue, curé de la même paroisse et inventeur de remèdes réputés.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 180-181.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Ah ! Ah ! sur Facebook Suivez Ah ! Ah ! sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Ah ! Ah !
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Ah ! Ah ! à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Ah ! Ah !

1 visiteur

 Ah ! Ah !, avec PHP  Valid HTML 4.01 for Ah ! Ah !  Valid CSS for Ah ! Ah !  Ah ! Ah !, avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Ah ! Ah !  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.