D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Fraire Janvié dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Fraire Janvié in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Fraire Janvié Imprimer cette page
Envoyer Fraire Janvié Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Fraire Janvié Générer un fichier PDF
Suivez Fraire Janvié sur Facebook  Suivez Fraire Janvié sur Plus 1  Suivez Fraire Janvié sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons de métiers > paroles Fraire Janvié (Frère Janvier). Lundi 23 octobre 2017, saint Jean de Capistran. 
Octobre en bruine, hiver en ruine. 
 

Fraire Janvié fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Frère Janvier)
Paroles niçoises Jouan Nicola, musique Jo Berardy. Traditionnel comté de Nice.



Fraire Janvié Frère Janvier

Dessin paru dans Anthologie de la chanson niçoise, éd. Delrieu, pour illustrer Fraire Janvié.
 1er couplet
Au tem que li èra lu padre,
Lu bouoi padre de Cimiez,
Vivion dintre d’un cadre
Qu’au mounde rèn n’es parrié.
Semenavon de salada
De mesclun que n’en plas tant ;
La roba revertegada,
Travaiavon en pregan.
Lou mesclun a bèn poussà,
Cadun va lou rabaià.
 Au temps qu’il y avait les pères,
Les bons pères de Cimiez,
Ils vivaient dans un cadre
Qu’au monde rien n’est pareil.
Ils semaient de la salade,
Du mesclun (1) qui plaît tant ;
La bure retroussée,
Ils travaillaient en priant.
Le mesclun a bien poussé,
Chacun va le ramasser.

Refrain
Fraire Janvié n’en calava la salada,
Fraire Janvié, dai bouoi padre de Cimiez,
Emb’ au panié su la mula arnescada,
Fraire Janvié trotta darrié.
 Frère Janvier descendait la salade,
Frère Janvier, des bons pères de Cimiez,
Avec le panier sur la mule harnachée,
Frère Janvier trotte derrière.

2e couplet
S’en calava vers la villa
En passèn dòu viei camin
Sensa si faire de bila
E bèuguèn un còu de vin.
Lou paisan dounava l’oli,
Lou mounier un pòu de gran,
Embé doui paraula droli
Fahia rire maire-gran !
Fa qu’embé lou siéu mesclun
N’en countentava cadun.
 Il descendait vers la ville
En passant par le vieux chemin
Sans se faire de souci
Et buvant un coup de vin.
Le paysan donnait l’huile,
Le meunier un peu de blé,
Avec deux paroles drôles
Il faisait rire grand-mère !
[Cela] fait qu’avec son mesclun
Il contentait chacun.

3e couplet
Un jou, lou nouostre bouon fraire,
Su lou camin dòu retour,
Rescountrèt doui calignaire
Que si parlavon d’amour.
Lou bousin de li baieta
Lou faguèron revirà
E, recounouissèn Liseta,
La faguèt lèu maridà
En li diguènt : « Lou mesclun
Pòu faire mau à quauqun. »
 Un jour, notre bon frère,
Sur le chemin du retour,
Rencontra deux amoureux
Qui se parlaient d’amour.
Le bruit des baisers
Le fit [se] retourner
Et, reconnaissant Lisette,
La fit vite marier
En lui disant : « Le “mesclun (2)
Peut faire mal à quelqu’un. »

1. De mesclà, mélanger, mêler. La tradition rapporte que, au XIXe siècle, les franciscains du monastère de Cimiez étaient si pauvres qu’ils ne possédaient même pas de quoi semer une rangée complète de salade avec la même espèce de graines. Ils cueillaient quelques jeunes pousses de salade dans les jardins du monastère, auxquelles ils mélangeaient pissenlit, pourpier et roquette croissant sur le bord des allées, pour offrir aux Niçois qui leur faisaient l’aumône. Dans son Dictionnaire niçois-français, Georges Castellana précise : « Le mesclun des pères de Cimiez, de grande réputation, se composait de laitue fine que l’on tondait tous les quinze jours, de riquette, de cresson alénois et de cerfeuil. C’était un cadeau très apprécié que l’on offrait surtout aux bienfaiteurs. On l’apportait dans une espourtoula, sorte de panier à anse fait en rotin et ayant la forme d’un chapeau renversé. » Ce mélange est aujourd’hui normalisé, il doit comporter un minimum de sept variétés, parmi lesquelles : roquette et cerfeuil (obligatoires), et, selon la saison, laitue, feuille de chêne, scarole, romaine, frisée, batavia, pourpier, pousses d’épinard...

2. Larousse précise : « Mélange : réunion de choses ou d’êtres de nature différente. »

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 68-69.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Fraire Janvié sur Facebook Suivez Fraire Janvié sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Fraire Janvié
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Fraire Janvié (Frère Janvier) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Fraire Janvié (Frère Janvier)

2 visiteurs

 Fraire Janvié (Frère Janvier), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Fraire Janvié (Frère Janvier) !  Valid CSS for Fraire Janvié (Frère Janvier) !  Fraire Janvié (Frère Janvier), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Fraire Janvié (Frère Janvier)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.