D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnellepartition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Sonneries GSM
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Jan, Jausé dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali dòu coumta de Nissa (MTCN)   Jan, Jausé in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Jan, Jausé Imprimer cette page
Envoyer Jan, Jausé Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Jan, Jausé Générer un fichier PDF
Suivez Jan, Jausé sur Facebook  Suivez Jan, Jausé sur Plus 1  Suivez Jan, Jausé sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls > paroles Jan, Jausé (Jean, Joseph). Mardi 23 décembre 2014, saint Armand de Bozen-Brixen. 
 

Jan, Jausé fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Jean, Joseph)
Paroles niçoises et musique Martin-Saytour. Noël traditionnel du comté de Nice.

Comme dans Guihaume, Tòni, Pèire, ce noël commence par interpeller par leur prénom quelques-uns des habitants du village. L’originalité de ce noël réside dans le détail de la narration de la prémonition de l’événement (5 couplets) et du voyage des pèlerins (4 couplets), pour seulement 2 couplets relatifs à l’adoration devant la crèche.

1er couplet
O ! Jan, Jausé, Jaume, Jana, Maria,
Jaque, Girorme, Gertruda, Miqueu,
Revilhas-vous, sautas toui en camilha
Per qu’anas veire quaucaren de bèu ;
Ah ! levas-vous, fès lèu... Que meloudia,
Chanjas de bràia, courset e caireù.
  Oh ! Jean, Joseph, Jeaume, Jeanne, Marie,
Jacques, Jérôme, Gertrude, Michel,
Réveillez-vous, sautez tous en chemise
Parce que vous allez voir quelque chose de beau ;
Ah ! levez-vous, faites vite... Quelle mélodie,
Changez de braies, corset et fanchon (1).

2e couplet
Senti de bruì, anàs à la feniera,
Saupe mi à dire cenqu’es, de doun vèn.
Se son de ladre, doublas li barièra,
Fè-lu mountà se son de bravi gent.
 
  J’entends du bruit, allez au fenil (2),
Sachez me dire ce que c’est, d’où [ça] vient.
Si ce sont des voleurs, doublez les barrières,
Faites-les monter si ce sont de braves gens.
(Le fils va voir et revient vers son père.)

3e couplet
Pà, veguessias quant mounde que pùa
E qu’esquilassa da toui lu camin ;
Barba Paoun e tanta Lagramua
Son ja passat emb’au coumpaire Pin (3) ;
Li a lou rangou Pepin (3), Gibas la Grua,
Qu sau per qu es aquestou festin ?
  Papa, vissiez-vous combien de monde qui monte
Et qui crie (4) par tous les chemins ;
Oncle Paoun (5) et tante Lagramua (6)
Sont déjà passés avec le compère Pin ;
Il y a le boiteux Pepin, Bossu la Grue,
Qui sait pour qui est ce festin ?

4e couplet
O pà, veguessias que gran espectacle :
Li a un ange au ciel que lus mai qu’un soulèu.
Paire, venès veire aqueu gran miracle,
Un’ estela es toumbada sus l’amèu.
Aquel ange si bèu pouorta un ouracle,
Anèn l’entendre, noun cregnen la nèu.
  Oh ! papa, vissiez-vous quel grand spectacle :
Il y a un ange au ciel qui luit plus qu’un soleil.
Père, venez voir ce grand miracle,
Une étoile est tombée sur le hameau.
Cet ange si beau porte un oracle,
Allons l’entendre, ne craignons pas la neige.

5e couplet
Venès toui, sabi la granda nouvella,
Cantas, triounfas e pi vous la diéu ;
La filha d’Anna, la bruna, la bella,
S’es acouchada de l’enfant de Diéu,
Ah ! Que plesì es lou miéu, suiven l’estela,
Anen li oufrì vida e ben ; tout es siéu.
 
  Venez tous, je sais la grande nouvelle,
Chantez, triomphez et puis je vous la dirai ;
La fille d’Anne, la brune, la belle,
A accouché de l’enfant de Dieu,
Ah ! Quel plaisir est le mien, suivons l’étoile,
Allons lui offrir vie et bien ; tout est sien.
(On se prépare à partir.)

6e couplet
Pilha d’agnèu, de pigioun, de polenta,
Emple li sacoula, lu canestroun ;
Filha, ana-li vous oufrì per servanta,
Enfant, fès tout, que per Eu noun fès proun ;
Pilha mantèu, bastoun, noun plòu ni venta,
Anen vìtou adourà maire e pichoun.
 
  Prends de l’agneau, des pigeons, de la polenta,
Emplis les besaces, les petites mannes ;
Filles, allez-y vous offrir pour servantes,
Enfants, faites tout, que pour Lui vous ne faites assez ;
Prends manteau, bâton, il ne pleut ni vente,
Allons vite adorer mère et petit.
(On se met en route.)

7e couplet
Passen d’aici, eviten l’avalanca,
Un pòu pu en là, pilhas garda au trancas,
Fès atencioun en passant sus la planca,
Que noun faguessias pi quauque fau pas ;
Dona à Cleofa lou bras, sinoun s’embranca.
Va ti fa foutre ! Es toumbada d’en bas.
 
  Passons par ici, évitons l’avalanche,
Un peu plus par là, prenez garde à la tranchée (7),
Faites attention en passant sur la planche,
Que vous ne fissiez pas quelque faux pas ;
Donne à Cléofa le bras, sinon elle trébuche.
Va te faire f... ! Elle est tombée en bas.
(Accident.)

8e couplet
Vìtou, d’ajuda, que l’aiga l’empouorta,
Sautas toui dintre, anas la pescà.
— Paire, la teni !... Maire, es mieja mouorta...
— Picas de fuec, la còu faire secà...
— Jan, douna, se li a, de vin e pouorta...
Ah ! lou siéu pous coumença ja à picà.
  Vite, de l’aide, que l’eau l’emporte,
Sautez tous dedans, allez la pêcher.
— Père, je la tiens !... Mère, elle est à moitié morte...
— Allumez (8) du feu, il faut la faire sécher...
— Jean, donne, s’il y en a, du vin et porte...
Ah ! son pouls [re]commence déjà à battre.

9e couplet
Tout va ben e suiven nouostra routa,
Cleofa es remessa, l’acoumpagnaren ;
Vès aquel ae que passa aqui souta :
Es dòu coumpaire, la li ajoucaren 
En tirant d’aici luen un còu de mouta,
Lou bèu Pichoun que cercan trouveren.
 
  Tout va bien et nous suivons notre route,
Cléofa est remise, nous l’accompagnerons ;
Voyez cet âne qui passe ici dessous :
Il est au compère, nous « la lui » jucherons ;
En tirant d’ici loin un coup de motte,
Le beau Petit que nous cherchons nous trouverons.
(Arrivée à la cabane.)

10e couplet
Bèu rei de gloria, en que stat iéu vous trouvi :
Su un pòu de pàia, dòu Ciel lou Fatour ;
O ! Que plesì... O ! Que pena que prouvi,
Es un countraste, ma es prouva d’amour.
O, regeneratour oumble, v’adouri ;
Acetas lou couor d’un paure pastour.
  Beau roi de gloire, en quel état je vous trouve :
Sur un peu de paille, [vous] du Ciel le Facteur (9) ;
Oh ! Quel plaisir... Oh ! Quelle peine j’éprouve,
C’est un contraste, mais c’est une preuve d’amour.
Ô, régénérateur humble, je vous adore ;
Acceptez le cœur d’un pauvre pâtre.

11e couplet
O, beu Jausé, e vous, bella Maria,
Quant vous devès estimà ben urous
De veire avèrada la proufecia
E de gardà un depot tant precious.
Vouostre noum, bei espous, laudato sia
E sigue ajuda ai moument perilhous.
  Ô, beau Joseph, et vous, belle Marie,
Combien vous devez vous estimer bien heureux
De voir avérée la prophétie
Et de garder un dépôt si précieux.
Vos noms, beaux époux, soient loués
Et soyez aidés aux moments périlleux.

1. Foulard plié en triangle que les femmes se mettaient sur la tête, les pointes nouées sous le menton. Cf. Mazurka souta l’oulivié.
2. Grenier où l’on range le foin.
3. Pepin, Pin, diminutifs de Joseph.
4. Esquilassà, pousser des cris de joie avec une voix aiguë.
5. Pahoun, pavoun, paon.
6. Lagramua, lézard des murailles.
7. Trancas, le suffixe -as est dévalorisant (il correspond au français -asse) : il faut ici imaginer une tranchée boueuse, une « tranchasse ».
8. Picà, battre, frapper, percuter, piquer... Il faut se souvenir par exemple de l’expression « battre le briquet ».
9. Fatour, facteur, au sens de fabricant, créateur.

Retour page musique - Haut

© 2001-2014 Jean-Gabriel Maurandi
Page créée le 3 décembre 2005. Mise à jour le 15 septembre 2010.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Jan, Jausé sur Facebook Suivez Jan, Jausé sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Jan, Jausé
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Jan, Jausé (Jean, Joseph) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Jan, Jausé (Jean, Joseph)

3 visiteurs

 Jan, Jausé (Jean, Joseph), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Jan, Jausé (Jean, Joseph) !  Valid CSS for Jan, Jausé (Jean, Joseph) !  Jan, Jausé (Jean, Joseph), avec Firefox   Jan, Jausé (Jean, Joseph), avec Hit-Parade      Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Jan, Jausé (Jean, Joseph)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.