D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Jan, Jausé dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Jan, Jausé in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Jan, Jausé Estampà aquela pàgina
Mandà Jan, Jausé Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Jan, Jausé Creà un fueiet PDF
Seguès Jan, Jausé soubre Facebook  Seguès Jan, Jausé soubre Plus 1  Seguès Jan, Jausé soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Cants de Calena > parouli Jan, Jausé. Dimars 24 outobre 2017, san Florentin. 
Qu ben àima, ben castiga. 
 

Jan, Jausé aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli e mùsica de Martin-Saytour. Nouvé tradiciounel de la countéa de Nissa.

1 coublet
O ! Jan, Jausé, Jaume, Jana, Maria,
Jaque, Girorme, Gertruda, Miqueu,
Revilhas-vous, sautas toui en camilha
Per qu’anas veire quaucaren de bèu ;
Ah ! levas-vous, fès lèu... Que meloudia,
Chanjas de bràia, courset e caireù.
 Oh ! Jean, Joseph, Jeaume, Jeanne, Marie,
Jacques, Jérôme, Gertrude, Michel,
Réveillez-vous, sautez tous en chemise
Parce que vous allez voir quelque chose de beau ;
Ah ! levez-vous, faites vite... Quelle mélodie,
Changez de braies, corset et fanchon (1).

2nt coublet
Senti de bruì, anàs à la feniera,
Saupe mi à dire cenqu’es, de doun vèn.
Se son de ladre, doublas li barièra,
Fè-lu mountà se son de bravi gent.
 
 J’entends du bruit, allez au fenil,
Sachez me dire ce que c’est, d’où [ça] vient.
Si ce sont des voleurs, doublez les barrières,
Faites-les monter si ce sont de braves gens.
(Le fils va voir et revient vers son père.)

3rs coublet
Pà, veguessias quant mounde que pùa
E qu’esquilassa da toui lu camin ;
Barba Paoun e tanta Lagramua
Son ja passat emb’au coumpaire Pin (2) ;
Li a lou rangou Pepin (2), Gibas la Grua,
Qu sau per qu es aquestou festin ?
 Papa, vissiez-vous combien de monde qui monte
Et qui crie (3) par tous les chemins ;
Oncle Paoun (4) et tante Lagramua (5)
Sont déjà passés avec le compère
Pin ;
Il y a le boiteux
Pepin, Bossue la Grue,
Qui sait pour qui est ce festin ?

4e coublet
O pà, veguessias que gran espectacle :
Li a un ange au ciel que lus mai qu’un soulèu.
Paire, venès veire aqueu gran miracle,
Un’ estela es toumbada sus l’amèu.
Aquel ange si bèu pouorta un ouracle,
Anèn l’entendre, noun cregnen la nèu.
 Oh ! papa, vissiez-vous quel grand spectacle :
Il y a un ange au ciel qui luit plus qu’un soleil.
Père, venez voir ce grand miracle,
Une étoile est tombée sur le hameau.
Cet ange si beau porte un oracle,
Allons l’entendre, ne craignons pas la neige.

5e coublet
Venès toui, sabi la granda nouvella,
Cantas, triounfas e pi vous la diéu ;
La filha d’Anna, la bruna, la bella,
S’es acouchada de l’enfant de Diéu,
Ah ! Que plesì es lou miéu, suiven l’estela,
Anen li oufrì vida e ben ; tout es siéu.
 
 Venez tous, je sais la grande nouvelle,
Chantez, triomphez et puis je vous la dirai ;
La fille d’Anne, la brune, la belle,
A accouché de l’enfant de Dieu,
Ah ! Quel plaisir est le mien, suivons l’étoile,
Allons lui offrir vie et bien ; tout est sien.
(On se prépare à partir.)

6e coublet
Pilha d’agnèu, de pigioun, de polenta,
Emple li sacoula, lu canestroun ;
Filha, ana-li vous oufrì per servanta,
Enfant, fès tout, que per Eu noun fès proun ;
Pilha mantèu, bastoun, noun plòu ni venta,
Anen vìtou adourà maire e pichoun.
 
 Prends de l’agneau, des pigeons, de la polenta,
Emplis les besaces, les petites mannes ;
Filles, allez-y vous offrir pour servantes,
Enfants, faites tout, que pour Lui vous ne faites assez ;
Prends manteau, bâton, il ne pleut ni vente,
Allons vite adorer mère et petit.
(On se met en route.)

7e coublet
Passen d’aici, eviten l’avalanca,
Un pòu pu en là, pilhas garda au trancas,
Fès atencioun en passant sus la planca,
Que noun faguessias pi quauque fau pas ;
Dona à Cleofa lou bras, sinoun s’embranca.
Va ti fa foutre ! Es toumbada d’en bas.
 
 Passons par ici, évitons l’avalanche,
Un peu plus par là, prenez garde à la tranchée,
Faites attention en passant sur la planche,
Que vous ne fissiez pas quelque faux pas ;
Donne à Cléofa le bras, sinon elle trébuche.
Va te faire f... ! Elle est tombée en bas.
(Accident.)

8e coublet
Vìtou, d’ajuda, que l’aiga l’empouorta,
Sautas toui dintre, anas la pescà.
— Paire, la teni !... Maire, es mieja mouorta...
— Picas de fuec, la còu faire secà...
— Jan, douna, se li a, de vin e pouorta...
Ah ! lou siéu pous coumença ja à picà.
 Vite, de l’aide, que l’eau l’emporte,
Sautez tous dedans, allez la pêcher.
— Père, je la tiens !... Mère, elle est à moitié morte...
— Allumez du feu, il faut la faire sécher...
— Jean, donne, s’il y en a, du vin et porte...
Ah ! son pouls [re]commence déjà à battre.

9e coublet
Tout va ben e suiven nouostra routa,
Cleofa es remessa, l’acoumpagnaren ;
Vès aquel ae que passa aqui souta :
Es dòu coumpaire, la li ajoucaren 
En tirant d’aici luen un còu de mouta,
Lou bèu Pichoun que cercan trouveren.
 
 Tout va bien et nous suivons notre route,
Cléofa est remise, nous l’accompagnerons ;
Voyez cet âne qui passe ici dessous :
Il est au compère, nous « la lui » jucherons ;
En tirant d’ici loin un coup de motte,
Le beau Petit que nous cherchons nous trouverons.
(Arrivée à la cabane.)

10e coublet
Bèu rei de gloria, en que stat iéu vous trouvi :
Su un pòu de pàia, dòu Ciel lou Fatour ;
O ! Que plesì... O ! Que pena que prouvi,
Es un countraste, ma es prouva d’amour.
O, regeneratour oumble, v’adouri ;
Acetas lou couor d’un paure pastour.
 Beau roi de gloire, en quel état je vous trouve :
Sur un peu de paille, [vous] du ciel le facteur (6) ;
Oh ! Quel plaisir... Oh ! Quelle peine j’éprouve,
C’est un contraste, mais c’est une preuve d’amour.
Ô, régénérateur humble, je vous adore ;
Acceptez le cœur d’un pauvre pâtre.

11e coublet
O, beu Jausé, e vous, bella Maria,
Quant vous devès estimà ben urous
De veire avèrada la proufecia
E de gardà un depot tant precious.
Vouostre noum, bei espous, laudato sia
E sigue ajuda ai moument perilhous.
 Ô, beau Joseph, et vous, belle Marie,
Combien vous devez vous estimer bien heureux
De voir avérée la prophétie
Et de garder un dépôt si précieux.
Vos noms, beaux époux, soient loués
Et soyez aidés aux moments périlleux.

1. Veire Mazurka souta l’oulivié.
2. Pepin, Pin : diminutiéu de Jausé.
3. Esquilassà : bramà me una vous aguda.
4. O pahoun, pavoun.
5. Lagramua, lambert dei muràia.

Bibliougrafìa
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) e d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice (Antoulougìa de la cansoun de la countéa de Nissa), Nice, Serre éditeur, coulecioun « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 142-143.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2017 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli pais nissart, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Jan, Jausé soubre Facebook Seguès Jan, Jausé soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Jan, Jausé
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Jan, Jausé à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Jan, Jausé

1 visitatour

 Jan, Jausé, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Jan, Jausé !  Valid CSS for Jan, Jausé !  Jan, Jausé, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Jan, Jausé  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.