D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
La fe coumando de crèire dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   La fe coumando de crèire in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer La fe coumando de crèire Imprimer cette page
Envoyer La fe coumando de crèire Envoyer cette page à un ami
Générer PDF La fe coumando de crèire Générer un fichier PDF
Suivez La fe coumando de crèire sur Facebook  Suivez La fe coumando de crèire sur Plus 1  Suivez La fe coumando de crèire sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls de Provence > paroles La fe coumando de crèire (La foi commande de croire). Jeudi 15 novembre 2018, saint Albert le Grand. 
Novembre est le mois des morts, si tu ne veux pas mourir encore, habille-toi plus fort. 
 

La fe coumando de crèire fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel , (bis) fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(La foi commande de croire)
Paroles et musique Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Traditionnel Provence.

Ce noël a été publié en 1670 dans le 4e cahier, sous le numéro 32, avec la mention « nouvé vièi pèr empli lou cahié » (noël ancien pour remplir le cahier).

1er couplet
La fe coumando de crèire
Ce que noun couneissèn pas
Sènso dire : « Iéu vole vèire »
Coume disié sant Toumas.
Tous lei mort dòu çamentèri
N’en rèn vist dins lei mistèri
E jamai gis d’ome viéu
Saura lei secrèt de Diéu.
 La foi commande de croire
Ce que nous ne connaissons pas
Sans dire : « Je veux voir »
Comme disait saint Thomas.
Tous les morts du cimetière
N’ont rien vu dans les mystères
Et jamais aucun homme vivant
Ne saura les secrets de Dieu.

2e couplet
Sènso leis ange e leis astre
Qu’an di que Diéu èro na,
Ni lei mage ni lei pastre
L’aurien jamai devina.
Pèr cacha la couneissènço
De sa divino neissènço,
A vougu naisse la nue,
Lorsqu’aurian sarra leis ue.
 Sans les anges et les astres
Qui ont dit que Dieu était né,
Ni les mages ni les pâtres
Ne l’auraient deviné.
Pour cacher la connaissance
De sa divine naissance,
Il a voulu naître la nuit,
Lorsque nous aurions fermé les yeux.

3e couplet
Quand pren Marìo pèr maire,
Mostro soun umanita ;
Quand pren Jòusè pèr soun paire,
Cacho sa divinita.
Quand vèn naisse dins l’estable,
N’es que pèr troumpa lou diable,
Que noun s’imagino pas
Qu’un Diéu naisse dins un jas.
 Quand il prend Marie pour mère,
Il montre son humanité ;
Quand il prend Joseph pour [être] son père,
Il cache sa divinité.
Quand il vient naître dans l’étable,
Ce n’est que pour tromper le diable,
Qui ne s’imagine pas
Qu’un Dieu [puisse] naître dans un gîte.

4e couplet
Pèr counèisse sa naturo
E sei bèllei qualita,
Fau vèire dins l’Escrituro
Lei présent que li an pourta :
L’or, segound que dis l’istòri,
Mostro qu’es un rèi de glòri
E la mirro emé l’encèn
Qu’es ome e Diéu tout ensèn.
 Pour connaître sa nature
Et ses belles qualités,
Il faut voir dans l’Écriture
Les présents qu’on lui a porté :
L’or, selon ce que dit l’histoire,
Montre qu’il est un roi de gloire
Et la myrrhe avec l’encens
Qu’il est homme et Dieu tout ensemble.

5e couplet
Si Diéu nous fasié la gràci
Qu’un jour, dins lou fiermamen,
Pousquessian vèire sa fàci,
Dirian veritablamen
Que lei mort dòu çamentèri
N’an rèn vist dins lei mistèri
E jamai gis d’ome viéu
Saura lei secrèt de Diéu.
 Si Dieu nous faisait la grâce
Qu’un jour, dans le firmament,
Nous puissions voir sa face,
Nous dirions véritablement
Que les morts du cimetière
N’ont rien vu dans les mystères
Et jamais aucun homme vivant
Ne saura les secrets de Dieu.


Bibliographie
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, rééd. Fr. Seguin, imprimeur-libraire, Avignon, 1856, p. 38-39.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez La fe coumando de crèire sur Facebook Suivez La fe coumando de crèire sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : La fe coumando de crèire
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton La fe coumando de crèire (La foi commande de croire) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
La fe coumando de crèire (La foi commande de croire)

1 visiteur

 La fe coumando de crèire (La foi commande de croire), avec PHP  Valid HTML 4.01 for La fe coumando de crèire (La foi commande de croire) !  Valid CSS for La fe coumando de crèire (La foi commande de croire) !  La fe coumando de crèire (La foi commande de croire), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 La fe coumando de crèire (La foi commande de croire)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.