D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Histoire
Lexique
Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Lu Millioun de Carneval dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Lu Millioun de Carneval in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Lu Millioun de Carneval Imprimer cette page
Envoyer Lu Millioun de Carneval Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Lu Millioun de Carneval Générer un fichier PDF
Suivez Lu Millioun de Carneval sur Facebook  Suivez Lu Millioun de Carneval sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Airs de carnaval > paroles Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval). Samedi 24 octobre 2020, saint Florentin. 
Quand octobre prend fin, dans la cuve est le raisin. 
 

Lu Millioun de Carneval fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Les Millions de Carnaval)
Chanson officielle du carnaval de Nice 1937
Paroles niçoises Jouan Nicola, musique Louis Raspini. Traditionnel comté de Nice.

Les paroles françaises d’origine, versifiées par René Lecourt, ne sont pas reproduites ici. Le texte en français correspond à la traduction mot à mot de la version niçoise.

Le thème pour cette année 1937 est « Millionnaire de la Loterie nationale ».



Lu Millioun de Carneval Les Millions de Carnaval Chanson officielle du carnaval de Nice 1937

Première page de la partition sur feuilles volantes de Lu Millioun de Carneval, illustration par Cassarini, éd. Joubert, Paris, 1937.
 1er couplet               
Carneval a tré millioun,
          Segur es la vena !
Ma n’es ben empatagna
E per mieù lu bregailla,
Su li riba doù Pailloun
          Per una chinzena,
Ven d’arriba vincitour
          Couma un gran signour !
 Carnaval a trois millions,
          Sûr, c’est la veine !
Mais il en est bien embarrassé (1)
Et pour mieux les dilapider,
Sur les rives du Paillon
          Pour une quinzaine,
Il vient d’arriver, vainqueur
          Comme un grand seigneur !

Refrain               
Es Carneval, lou nouveù miliounari,
          Che lausa aù vent
          Lou siéu argent,
En n’en dighen :
Lou serveù noun m’esgari,
          Aï lou tuyeù
          Per gagnà leù !
Se lou voulès, ma per vou touta souleta,
Douna-mi, madoumaisella, una bayetta
Per devenì vou finda miliounari.
          Un beù baya
Noun es pa troù pagà !
 C’est Carnaval, le nouveau millionnaire,
          Qui étale au vent
          Son argent,
En nous disant :
Le cerveau ne m’égare pas,
          J’ai le tuyau
          Pour gagner vite !
Si vous le voulez, mais pour vous toute seule,
Donnez-moi, mademoiselle, un bisou
Pour devenir vous aussi millionnaire.
          Un beau baiser
Ce n’est pas trop payer !

2e couplet               
Carneval ven de crompà
          Un automobile
De sieï sen trenta cavaù,
Che su l’aiga poù fa de traù.
Lu couissin soun ben bourra
          De billet de mile
E li lama dai ressort
          Soun d’or fin aï bort !
 Carnaval vient d’acheter
          Une automobile
De six cent trente chevaux,
Qui sur l’eau peut faire des trous.
Les coussins sont bien bourrés
          De billets de mille
Et les lames des ressorts
          Sont en or jusqu’au bord !

3e couplet               
Carneval es bouon garsoun
          Ma fa troù la boumba.
Veïres che sensa pitou
Si va trouva ben vitou :
Un bateù, pi un avioun
          E una Couloumba.
En dès giou lou fan fenì
          A l’asil de nuit !
 Carnaval est bon garçon
          Mais il fait trop la bombe.
Vous verrez que, sans argent,
Il va se trouver bien vite :
Un bateau, puis un avion
          Et une Colombine.
En dix jours, le font finir
          À l’asile de nuit !

1. Empatagnà : barbouiller, embarrasser, mâchurer, salir...

Retour page musique - Haut

© 2001-2020 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Lu Millioun de Carneval sur Facebook Suivez Lu Millioun de Carneval sur Twitter Partagez « MTCN »
     Partage de signets  : Lu Millioun de Carneval
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval)

5 visiteurs

 Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval) !  Valid CSS for Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval) !  Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Lu Millioun de Carneval (Les Millions de Carnaval)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.