D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Lu Doui Ae dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Lu Doui Ae in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Lu Doui Ae Estampà aquela pàgina
Mandà Lu Doui Ae Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Lu Doui Ae Creà un fueiet PDF
Seguès Lu Doui Ae soubre Facebook  Seguès Lu Doui Ae soubre Plus 1  Seguès Lu Doui Ae soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Cansoun dai animau > parouli Lu Doui Ae. Dilun 18 decembre 2017, san Gatien. 
Cadèu e enfan counouisson qu ben li fan. 
 

Lu Doui Ae aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli e mùsica de Louis Genari. Tradiciounel de la countéa de Nissa.

Li paraula ouriginal en francès, versificat da Georges Delrieu, noun son reprouduit aquì. Lou test en francès courrespouònde à la traducioun mot-à-mot de la versioun nissarda.

Refren
Coum’aquéu de Bertoumiéu,
Ai un ae, ai un ae,
Ma lou siéu es pas lou miéu
E lou miéu es pas lou siéu !
 Comme celui de Barthélemy,
J’ai un âne, j’ai un âne,
Mais le sien n’est pas le mien
Et le mien n’est pas le sien !

1 coublet
An toutei doui meme coua,
Una e una, acò fa doua.
Vieston lou meme pel gris,
Per la divisa, tambèn li fa bis.
An parièri li auriha
Que fa quatre... à la maniha
E lu meme pichoui pèn :
Acò fa vuèch quoura si trovon ensèn !
 Ils ont tous deux même queue,
Une et une, cela fait deux.
Ils sont vêtus du même poil gris,
Pour la devise, pareillement cela fait bis.
Ils ont les oreilles semblables
Cela fait quatre... à la manille
Et les mêmes petits pieds :
Cela fait huit quand ils se trouvent ensemble !

2nt coublet
Per puada o per valièra,
S’arnescon parié : testièra,
Cascavèu em’ au poumpoun.
Dintre l’estable, an lou meme briloun.
De vé’ lou bast, cadun suda
E de pourtà, sènsa ajuda,
Mèstre, berioun o fai,
An pòu parièra dòu meme travai.
 Par montée ou par vallonnet,
Ils s’arnachent semblablement : têtière,
Grelots avec pompons.
Dans l’étable, ils ont le même bridon.
De voir le bât, chacun sue
Et de porter, sans aide,
Maître, botte de foin ou fagot,
Ils ont peur pareillement du même travail.

3rs coublet
Quoura un raia, l’autre raia ;
Mastegon la meme paia
E’n la marrida sesoun
Un pau de bauca ’mb’un pau de peloun.
Meme barriéu sus l’esquina,
Espantegon un’ òudou fina.
Faiòu, cougourda, raïn,
Tant li emplisson lu meme gourbin.
 Quand l’un brait, l’autre brait ;
Ils mâchent la même paille
Et, dans la mauvaise saison,
Un peu d’herbe avec un peu de fourrage pauvre.
Même baril sur l’échine,
Ils répandent une odeur fine.
Haricots, courges, raisin,
Aussi bien leur emplissent les mêmes corbeilles (1).

4e coublet
Ma se quaucun mi demanda
De croumpà lou miéu rounsin,
Li diéu, sènsa fà de landa :
« Li a soun fraire en lou cal dòu vesin. »
Ben que vièi mé proun de vici,
Tant es brave e fà servìci
Qu’en lou perdènt, paure o ric,
Mi semblerìa que pèrdi un amic.
 Mais si quelqu’un me demande
D’acheter mon roussin,
Je lui dis, sans faire de manière :
« Il y a son frère dans la chaumière du voisin. »
Bien que vieux avec beaucoup de vices,
Tellement il est brave et rend service
Qu’en le perdant, pauvre ou riche,
Il me semblerait que je perds un ami.

5e coublet
Aquesta cansoun v’empare
Que, bèn que noun sigue rare,
C’en qu’es vouostre a quaucarèn
De mai dòu rèsta, qu’en lou couor vous tèn.
Mouostra, fusiéu o pipeta,
Ae, sauma o fremeneta,
Lu cau saupre bèn tratà
E, soubretout, a degun lu prestà.
 Cette chanson vous apprend
Que, bien qu’il ne soit pas rare,
Ce qui est vôtre a quelque chose
De plus que le reste, qui dans le cœur vous tient.
Montre, fusil ou pipe,
Âne, bête de somme ou petite femme,
Il faut savoir les bien traiter
Et, surtout, à personne les prêter.

1. Gourbin : couffa de bast.

Bibliougrafìa
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise (Antoulougìa de la cansoun nissarda), Nice, ed. Delrieu e Cia, 1960, p. 128-129.
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) e d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice (Antoulougìa de la cansoun de la countéa de Nissa), Nice, Serre editour, coulecioun « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 94-95.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2017 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Lu Doui Ae soubre Facebook Seguès Lu Doui Ae soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Lu Doui Ae
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Lu Doui Ae à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Lu Doui Ae

5 visitatours

 Lu Doui Ae, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Lu Doui Ae !  Valid CSS for Lu Doui Ae !  Lu Doui Ae, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Lu Doui Ae  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.