D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Li Estela dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Li Estela in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Li Estela Imprimer cette page
Envoyer Li Estela Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Li Estela Générer un fichier PDF
Suivez Li Estela sur Facebook  Suivez Li Estela sur Plus 1  Suivez Li Estela sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons galantes > paroles Li Estela (Les Étoiles). Vendredi 21 juillet 2017, saint Victor de Marseille. 
S’il pleut à la Saint-Victor, la récolte ne sera pas d’or. 
 

Li Estela fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Les Étoiles)
Chanson traditionnelle de Coaraze, comté de Nice.

1er couplet
Li estela soun ben clari,
Lou soulèu encà de mai.
Li estela, li estela,
Li estela soun ben clari,
Lou soulèu encà de mai.
 Les étoiles sont bien claires,
Le soleil encore plus.
Les étoiles, les étoiles,
Les étoiles sont bien claires,
Le soleil encore plus.

2e couplet
Ma li uès de la miéu bella
Soun encara pus ardents.
Ma li uès, ma li uès,
Ma li uès de la miéu bella
Soun encara pus ardents.
 Mais les yeux de ma belle
Sont encore plus ardents.
Mais les yeux, mais les yeux,
Mais les yeux de ma belle
Sont encore plus ardents.

3e couplet
Doun t’en vas, pichina fouòla ?
L’autre sera t’aven vista
En campagna, en campagna,
En campagna sus l’erbeta,
Tre cassaire aupres de tu.
 Où t’en vas-tu, petite folle ?
L’autre soir nous t’avons vue
Dans la campagne, dans la campagne,
Dans la campagne sur l’herbe,
Trois chasseurs auprès de toi.

4e couplet
Era l’oumbra de la luna,
De cassaire n’iera pas.
Era l’oumbra, era l’oumbra,
Era l’oumbra de la luna,
De cassaire n’iera pas.
 C’était l’ombre de la lune,
De chasseurs il n’y en avait pas.
C’était l’ombre, c’était l’ombre,
C’était l’ombre de la lune,
De chasseurs il n’y en avait pas.

5e couplet
Iéu mi souon’ Flou de Coaraza
E la Ros’ es lou miéu noum.
Iéu mi souoni, iéu mi souoni,
Iéu mi souon’ Flou de Coaraza
E la Ros’ es lou miéu noum.
 Moi je m’appelle Fleur de Coaraze
Et la Rose c’est mon nom.
Moi je m’appelle, moi je m’appelle,
Moi je m’appelle Fleur de Coaraze
Et la Rose c’est mon nom.


Le thème de la jeune femme trop accueillante ainsi que les détails narratifs (« La Rose », « Fleur de Coaraze », à rapprocher des périphrases « Fleur d’épine », « Fleur de rose », qui renvoient au symbolisme sous-entendu de la rose, voir par exemple La Rouseta de Nanoun) se retrouvent inchangés dans cette Fleur d’épine, chanson de la région de Bigorre.

Ma mère qui m’a nourrie n’a jamais connu mon nom. (bis)
On m’appelle, on m’appelle, on m’appelle Fleur d’épine, Fleur de rose c’est mon nom.

Fleur d’épine, Fleur de rose, c’est un nom qui coûte cher, (bis)
Car il coûte, car il coûte, car il coûte la moitié de la valeur de cent écus.

Qu’est-ce donc que cent écus quand on a l’honneur perdu ? (bis)
Car l’honneur, oui, car l’honneur, oui, car l’honneur est privilège des fillettes de quinze ans.

Ne fais donc pas tant la fière l’on t’a vue l’autre soir. (bis)
L’on t’a vue, l’on t’a vue, l’on t’a vue l’autre soir un gros bourgeois auprès de toi.

Ce n’était pas un bourgeois qui était auprès de moi. (bis)
C’était l’ombre, c’était l’ombre, c’était l’ombre de la lune qui rôdait autour de moi.


De même pour cette Rosalie de la vallée d’Ossau (Béarn).

Si ce soir je me promène, Rosalie viendras-tu ? (bis)
Que non, que non, non et que le bon Dieu me garde de venir seule avec toi.

Toi qui fais la difficile, veux-tu me dire ton nom ? (bis)
Je m’appelle, je m’appelle, je m’appelle Fleur de fille, Fleur de rose c’est mon nom.

Fleur de fille, Fleur de rose c’est un nom qui coûte cher (bis)
Nom qui coûte, nom qui coûte, nom qui coûte double, triple la valeur de cent écus.

Cent écus ne sont pas grand-chose quand on a l’honneur (bis)
Cent écus, cent écus, cent écus ne sont pas grand chose quand on a l’honneur perdu.

Toi qui fait la difficile on t’a vu hier au soir. (bis)
L’on t’a vue, l’on t’a vue, l’on t’a vue derrière la porte, un bourgeois auprès de toi.

Celui qui était derrière la porte ce n’était pas un bourgeois. (bis)
C’était l’ombre, c’était l’ombre, c’était l’ombre de la lune qui brillait derrière moi.
Bibliographie
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 108.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Li Estela sur Facebook Suivez Li Estela sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Li Estela
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Li Estela (Les Étoiles) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Li Estela (Les Étoiles)

1 visiteur

 Li Estela (Les Étoiles), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Li Estela (Les Étoiles) !  Valid CSS for Li Estela (Les Étoiles) !  Li Estela (Les Étoiles), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Li Estela (Les Étoiles)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.