D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
La Fiha dòu chapacan dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   La Fiha dòu chapacan in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer La Fiha dòu chapacan Imprimer cette page
Envoyer La Fiha dòu chapacan Envoyer cette page à un ami
Générer PDF La Fiha dòu chapacan Générer un fichier PDF
Suivez La Fiha dòu chapacan sur Facebook  Suivez La Fiha dòu chapacan sur Plus 1  Suivez La Fiha dòu chapacan sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons galantes > paroles La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens). Samedi 23 septembre 2017, saint Constant d'Ancône. 
Septembre en sa tournure de mars suivant fait la figure. 
 

La Fiha dòu chapacan fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(La Fille de l’attrapeur de chiens)
Paroles niçoises Ludovic Badat, musique Montagard et Georges Roux. Traditionnel comté de Nice.

La fille de l’attrapeur de chiens est citée par exemple dans La Cansoun dai babarota (La Chanson des cafards), sous le nom de la filha de l’estrema (la fille de [celui qui] enferme).

1er couplet
Cour’ anav’ a l’escola,
La fiha dòu chapacan
Pihava de badòla,
Simec, bindèu tant e tant
Qu’un jour, marca patela,
Cour’ arrib’ a la maioun,
En rangueant, a rabatoun,
S’escound’ en un cantoun ;
        E toui d’incant
        Li fan aquèu bèu ramadan :
 Quand elle allait à l’école,
La fille de l’attrapeur de chiens
Prenait des bosses (1),
[Des] gifles, [des] coups de pied tant et tant
Qu’un jour, marque-gifle,
Quand elle arrive à la maison,
En boitant, précipitamment,
Elle se cache dans un coin ;
        Et tous, de ravissement,
        Lui font ce beau tapage :

1er refrain
« Catarina, Catarina,
Tu, la fiha dòu chapacan,
Catarina, Catarina,
Leve-ti vite dòu mitan.
Catarina, Catarina,
Tu, la flou de Rauba Capèu,
Catarina, Catarina,
Perqué juegà a tira-pèu ? »
 « Catherine, Catherine,
Toi, la fille de l’attrapeur de chiens,
Catherine, Catherine,
Lève-toi vite du milieu.
Catherine, Catherine,
Toi, la fleur de Rauba-Capèu (2),
Catherine, Catherine,
Pourquoi jouer à “tire-peau” ? »

2e couplet
Un jour es arribada
Lou ventre coum’ un tambau.
Si pih’ una testada,
N’a per vuech jour d’espitau.
La rasoun es trovada :
« Es un jouve pelandroun
Que m’a dounat un abutoun
M’un sambluc, en Paioun. »
        E toui d’incant
        Li fan aquèu bèu ramadan :
 Un jour, elle est arrivée
Le ventre comme un tambour (3).
Elle se prend une raclée (4),
Elle en a pour huit jours d’hôpital.
La raison est trouvée :
« C’est un jeune cancre (5)
Qui m’a donné une bourrade
Avec une sarbacane (6), au Paillon. »
        Et tous, de ravissement,
        Lui font ce beau tapage :

2e refrain
« Catarina, Catarina,
Tu, la fiha dòu chapacan,
Catarina, Catarina,
Leve-ti vite dòu mitan.
Catarina, Catarina,
Noun siès qu’un leva-coutihoun,
Catarina, Catarina,
Va-t’en, va-t’en luèn de maioun. »
 « Catherine, Catherine,
Toi, la fille de l’attrapeur de chiens,
Catherine, Catherine,
Lève-toi vite du milieu.
Catherine, Catherine,
Tu n’es qu’un lève-jupon,
Catherine, Catherine,
Vas-t’en, vas-t’en loin de [la] maison. »

3e couplet
Ma ancuei Catarina
A lou bouon viei que li còu,
Counouisse li coumbina
Per si rabaià de sou,
A lou mantèu d’ermina
E pi de plum’ au capèu,
M’aco lou
studio au soulèu,
L’auto e lou batèu.
        E toui d’incant
        Li fan aquèu bèu ramadan :
 Mais aujourd’hui Catherine
A le bon vieux qu’il lui faut,
Elle connaît les combines
Pour rafler (7) des sous,
Elle a le manteau d’hermine
Et puis des plumes au chapeau,
Avec ça le studio au soleil,
L’auto et le bateau.
        Et tous, de ravissement,
        Lui font ce beau tapage :

3e refrain
« Catarina, Catarina,
Brava fiha dòu chapacan !
Catarina, Catarina,
Menan una vida de can.
Catarina, Catarina,
N’auras pas un couor de chaudèu,
Catarina, Catarina,
Deman, anerèn viéure au tiéu ! »
 « Catherine, Catherine,
Brave fille de l’attrapeur de chiens !
Catherine, Catherine,
Nous menons une vie de chien.
Catherine, Catherine,
Tu n’auras pas un cœur d’échaudée,
Catherine, Catherine,
Demain, nous irons vivre chez toi ! »

1. Badòla désigne plus précisement une tumeur ou une contusion sur la tête.
2. Rauba-Capèu, « Vole-Chapeau », est le surnom de ce quartier en bord de mer, entre les Ponchettes et le port, au pied de la colline du château, où le vent souffle parfois au point de faire s’envoler capelines et autres chapeaux à larges bords.
3. Tendu comme la peau d’un tambour, c’est-à-dire enceinte.
4. Testada, « coup donné avec ou sur la tête », Georges Castellana, Dictionnaire niçois-français.
5. Paresseux, vaurien...
6. Sarbacane, pétoire... désigne aussi le sureau (avec les branches duquel on fabriquait les sarbacanes).
7. Ramasser, glaner...

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 50-51.
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 126-127.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez La Fiha dòu chapacan sur Facebook Suivez La Fiha dòu chapacan sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : La Fiha dòu chapacan
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens)

3 visiteurs

 La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens), avec PHP  Valid HTML 4.01 for La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens) !  Valid CSS for La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens) !  La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 La Fiha dòu chapacan (La Fille de l’attrapeur de chiens)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.