D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Ai ! la bono fourtuno dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Ai ! la bono fourtuno in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Ai ! la bono fourtuno Imprimer cette page
Envoyer Ai ! la bono fourtuno Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Ai ! la bono fourtuno Générer un fichier PDF
Suivez Ai ! la bono fourtuno sur Facebook  Suivez Ai ! la bono fourtuno sur Plus 1  Suivez Ai ! la bono fourtuno sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls de Provence > paroles Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune). Samedi 18 août 2018, sainte Hélène. 
Ce qu’août ne mûrit pas, septembre ne le fera. 
 

Ai ! la bono fourtuno fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel , (bis) fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Ah ! la bonne fortune)
Paroles Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Traditionnel Provence.
Sur l’air Montalay n’est pas fière.

Nicolas Saboly a proposé deux versions de ce noël, dont la 1re est sur l’air Montalay n’est pas fière.

Ce noël a été publié en 1668 dans le 1er cahier, sous le numéro 10.

1er couplet
Ai ! la bono fourtuno
Que Jèsu siegue na !
Au coucha de la luno
L’ange nous a souna.
Bèn que la nue sie bruno,
Fau ana tous ensèn
Vesita la Jacènt.
 Ah ! la bonne fortune
Que Jésus soit né !
Au coucher de la lune,
L’ange nous a sonnés.
Bien que la nuit soit brune,
Il faut aller tous ensemble
Visiter l’Accouchée.

2e couplet
Leissaren la famiho
Que Diéu nous a douna ;
Lei garçoun e lei fiho,
Lei poudèn pas mena.
Nàutrei que sian bon driho,
Vòularen lei coutau ;
Li saren dins un saut.
 Nous laisserons la famille
Que Dieu nous a donnée ;
Les garçons et les filles,
Nous ne pouvons pas les emmener.
Nous autres qui sommes de bons réjouis,
Nous volerons [au travers] des coteaux ;
Nous y serons dans un saut.

3e couplet
Pèr vous àutrei, pastresso,
Gardarés lou bestiau
E sarés lei mestresso
De ce qu’es à l’oustau ;
Em’ aquelo proumesso
Que saren de retour
Dins très o quatre jour.
 Pour vous autres, pastoureaux,
Vous garderez les bestiaux
Et serez les maîtres
De ce qui est à la maison ;
Avec cette promesse
Que nous serons de retour
Dans trois ou quatre jours.

4e couplet
Eila vers la pinedo
Coundusès lou troupèu ;
Parquejas vòstei fedo,
Castejas leis agnèu.
Se n’ia pas proun de cledo,
Noste bon chin Gardoun
Gardara lei mòutoun.
 Là-bas vers la pinède
Conduisez le troupeau ;
Parquez vos brebis,
Enfermez (1) les agneaux.
S’il n’y a pas de claies,
Notre bon chien Gardon
Gardera les moutons.

5e couplet
Quand saren à la jaço,
Qu’es acò que faren ?
N’i a ni pan ni fougasso,
E de que dinaren ?
Garnissen nòstei biasso,
Aro qu’avèn lesi
De nous bèn prouvesi.
 Quand nous serons à l’étable,
Que ferons-nous ?
Il n’y a ni pain ni fougasse,
Et de quoi dînerons-nous ?
Garnissons notre musette (2),
Tant que nous avons le loisir
De bien nous approvisionner.

6e couplet
Es verai que lei Mage
Sourtiran dòu Levant
Pèr veni rendre òumage
A’n aquéu bel Enfant.
Mai toujour l’avantage
Es à nàutrei, bergié,
D’èstre lei bèu premié.
 Il est vrai que les Mages
Sortirons du Levant
Pour venir rendre hommage
À ce bel Enfant.
Mais toujours l’avantage
Est à nous autres, bergers,
D’être les beaux premiers.

1. Casteja ou encasta, enfermer dans un petit parc nommé cast (de castrum) et formé de claies contiguës.
2. Biasso, besace ou sac de cuir dans lequel les bergers portaient leur pain et leurs provisions.

Bibliographie
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, rééd. Fr. Seguin, imprimeur-libraire, Avignon, 1856, p. 14-15.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Ai ! la bono fourtuno sur Facebook Suivez Ai ! la bono fourtuno sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Ai ! la bono fourtuno
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune)

5 visiteurs

 Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune) !  Valid CSS for Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune) !  Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Ai ! la bono fourtuno (Ah ! la bonne fortune)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.