D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Ai ! la bono fourtuno dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Ai ! la bono fourtuno in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Ai ! la bono fourtuno Estampà aquela pàgina
Mandà Ai ! la bono fourtuno Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Ai ! la bono fourtuno Creà un fueiet PDF
Seguès Ai ! la bono fourtuno soubre Facebook  Seguès Ai ! la bono fourtuno soubre Plus 1  Seguès Ai ! la bono fourtuno soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Lu nouvé de Prouvença > parouli Ai ! la bono fourtuno. Dissata 26 mai 2018, san Berenger. 
Mai ourtoulan, touplen de pàia e pau de gran. 
 

Ai ! la bono fourtuno aria (fueiet Midi) particieou de l’aria , (bis) aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli de Nicolas Saboly, dich Micoulau Sabòli. Tradiciounel de Prouvença.
Sus l’aria Montalay n’est pas fière.

Micoulau Sabòli a proupausat doui versioun d’aquestou nouvé, que la premiera es sus l’ària Montalay n’est pas fière (Montalay noun es fièra).

Aquestou nouvé fouguèt publicat en 1668 dins lou 1é caié, mé lou nùmero 10.

1 coublet
Ai ! la bono fourtuno
Que Jèsu siegue na !
Au coucha de la luno
L’ange nous a souna.
Bèn que la nue sie bruno,
Fau ana tous ensèn
Vesita la Jacènt.
 Ah ! la bonne fortune
Que Jésus soit né !
Au coucher de la lune,
L’ange nous a sonnés.
Bien que la nuit soit brune,
Il faut aller tous ensemble
Visiter l’Accouchée.

2nt coublet
Leissaren la famiho
Que Diéu nous a douna ;
Lei garçoun e lei fiho,
Lei poudèn pas mena.
Nàutrei que sian bon driho,
Vòularen lei coutau ;
Li saren dins un saut.
 Nous laisserons la famille
Que Dieu nous a donnée ;
Les garçons et les filles,
Nous ne pouvons pas les emmener.
Nous autres qui sommes de bons réjouis,
Nous volerons [au travers] des coteaux ;
Nous y serons dans un saut.

3rs coublet
Pèr vous àutrei, pastresso,
Gardarés lou bestiau
E sarés lei mestresso
De ce qu’es à l’oustau ;
Em’ aquelo proumesso
Que saren de retour
Dins très o quatre jour.
 Pour vous autres, pastoureaux,
Vous garderez les bestiaux
Et serez les maîtres
De ce qui est à la maison ;
Avec cette promesse
Que nous serons de retour
Dans trois ou quatre jours.

4e coublet
Eila vers la pinedo
Coundusès lou troupèu ;
Parquejas vòstei fedo,
Castejas leis agnèu.
Se n’ia pas proun de cledo,
Noste bon chin Gardoun
Gardara lei mòutoun.
 Là-bas vers la pinède
Conduisez le troupeau ;
Parquez vos brebis,
Enfermez (1) les agneaux.
S’il n’y a pas de claies,
Notre bon chien Gardon
Gardera les moutons.

5e coublet
Quand saren à la jaço,
Qu’es acò que faren ?
N’i a ni pan ni fougasso,
E de que dinaren ?
Garnissen nòstei biasso,
Aro qu’avèn lesi
De nous bèn prouvesi.
 Quand nous serons à l’étable,
Que ferons-nous ?
Il n’y a ni pain ni fougasse,
Et de quoi dînerons-nous ?
Garnissons notre musette (2),
Tant que nous avons le loisir
De bien nous approvisionner.

6e coublet
Es verai que lei Mage
Sourtiran dòu Levant
Pèr veni rendre òumage
A’n aquéu bel Enfant.
Mai toujour l’avantage
Es à nàutrei, bergié,
D’èstre lei bèu premié.
 Il est vrai que les Mages
Sortirons du Levant
Pour venir rendre hommage
À ce bel Enfant.
Mais toujours l’avantage
Est à nous autres, bergers,
D’être les beaux premiers.

1. Casteja o encasta, estremà dins una pichina vastièra nouminat cast (de castrum) e fourmat de grava countìguou.
2. Biasso, pichina sàcoula de cuèr que lu bergié li pourtavon lou pan e lu prouvisioun.

Bibliougrafìa
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, reedicioun Fr. Seguin, estampadour-editour, Avignon, 1856, p. 14-15.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2018 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Ai ! la bono fourtuno soubre Facebook Seguès Ai ! la bono fourtuno soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Ai ! la bono fourtuno
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Ai ! la bono fourtuno à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Ai ! la bono fourtuno

5 visitatours

 Ai ! la bono fourtuno, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Ai ! la bono fourtuno !  Valid CSS for Ai ! la bono fourtuno !  Ai ! la bono fourtuno, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Ai ! la bono fourtuno  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.