D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
La Paisana dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   La Paisana in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer La Paisana Imprimer cette page
Envoyer La Paisana Envoyer cette page à un ami
Générer PDF La Paisana Générer un fichier PDF
Suivez La Paisana sur Facebook  Suivez La Paisana sur Plus 1  Suivez La Paisana sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons galantes > paroles La Paisana (La Paysanne). Mardi 24 octobre 2017, saint Florentin. 
Quand octobre prend fin, dans la cuve est le raisin. 
 

La Paisana fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(La Paysanne)
Chanson traditionnelle de la vallée de la Vésubie, comté de Nice.

D’après une pastourelle de Damase Arbaud.

Dans le texte de cette chanson écrite en gavot (c’est-à-dire en nissart du moyen et haut pays niçois), on notera les désinences en « o » – una paisano, la lano, li ràubo – qui sont ici la marque du féminin, ainsi que la persistance du « r » final – sentir, trouvar – dans l’infinitif des verbes.

1er couplet
La filha
     Se voulès sentir ’na cansoun,
     Se voulès la vous canterai.
     Es facho d’una paisano (bis)
     Que cada jou filo la lano. (bis)
 La fille
     Si vous voulez entendre une chanson,
     Si vous voulez je vous la chanterai.
     Elle est faite d’une paysanne (bis)
     Qui chaque jour file la laine. (bis)

2e couplet
Lou moussù
     Li a lou moussù de la Court
     Que la ven veire cada jou.
     Es un moussù que la ven veire, (bis)
     Vous autres, lou vous poudès creire. (bis)
 Le monsieur
     Il y a le monsieur de la Cour
     Qui vient la voir chaque jour.
     C’est un monsieur (1) qui vient la voir, (bis)
     Vous autres, vous pouvez vous le croire. (bis)

3e couplet
La filha
     O, moussù, se mi diès ensin,
     Faguès, faguès vouostre camin.
     Anas trouvar vouostre pariero, (bis)
     Li miéu ràubo son tròp grossiero. (bis)
 La fille
     Ô, monsieur, si vous me parlez ainsi,
     Faites, faites votre chemin.
     Allez trouver vos semblables, (bis)
     [Car] mes robes sont trop grossières. (bis)

4e couplet
Lou moussù
     Mio, avès bouòni façoun,
     Semblès la filho d’un baroun.
     Ren que tu m’au tiéu blanc visage (bis)
     Mi vàlon iéu e davantage. (bis)
 Le monsieur
     [Ma] mie, vous avez de bonnes façons,
     Vous semblez la fille d’un baron.
     Rien que toi avec ton blanc visage (2) (bis)
     Me valent moi et davantage. (bis)

5e couplet
La filha
     Iéu, l’aiga, noun la crègno pa,
     Lou soulèu, l’ai acoustumat.
     N’ai un capel de peiro-plumo (bis)
     E lou soulèu, l’ai per coustumo. (bis)
 La fille
     Moi, l’eau, je ne la crains pas,
     Le soleil, je m’y suis accoutumée.
     J’ai un chapeau de « pierre-plume » (bis)
     Et le soleil, je l’ai pour costume. (bis)

6e couplet
Lou moussù
     Bello, se pilhes tiéu parié,
     Ti farà far au siéu mestié.
     Ti farà trimar en campagno, (bis)
     Lou matin, pilharàs l’aigagno. (bis)
 Le monsieur
     Belle, si tu prends (3) ton pareil,
     Il te feras faire son métier.
     Il te feras trimer dans la campagne, (bis)
     Le matin, tu prendras la rosée. (bis)

7e couplet
La filha
     Moussù, se n’aviéu miéu parié,
     Quauqu’un dei gent dal miéu mestié,
     Beniriéu lou jou e lou sero (bis)
     Per n’en devenir la siéu fremo. (bis)
 La fille
     Monsieur, si j’avais mon semblable,
     Quelqu’un des gens de mon métier,
     Je bénirais le jour et le soir (bis)
     Pour en devenir (4) sa femme. (bis)


1. Le monsieur – ici, le mot est emphatique – est donc un gentilhomme, qui vient d’une cour peut-être royale.
2. Mais le monsieur est un fieffé bonimenteur qui, par son discours flatteur, ne cherche qu’à séduire la jeune fille. En effet, en fait de « blanc visage », la paysanne affirme au couplet suivant qu’elle est hâlée par le soleil !
3. Comprendre « si tu te maries avec... »
4. Comprendre « je bénirais le jour... où je deviendrai sa femme ».

Bibliographie
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 202.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez La Paisana sur Facebook Suivez La Paisana sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : La Paisana
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton La Paisana (La Paysanne) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
La Paisana (La Paysanne)

3 visiteurs

 La Paisana (La Paysanne), avec PHP  Valid HTML 4.01 for La Paisana (La Paysanne) !  Valid CSS for La Paisana (La Paysanne) !  La Paisana (La Paysanne), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 La Paisana (La Paysanne)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.