D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Un bèu matin, veguère uno acouchado dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Un bèu matin, veguère uno acouchado in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  
Imprimer Un bèu matin, veguère uno acouchado Imprimer cette page
Envoyer Un bèu matin, veguère uno acouchado Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Un bèu matin, veguère uno acouchado Générer un fichier PDF
Suivez Un bèu matin, veguère uno acouchado sur Facebook  Suivez Un bèu matin, veguère uno acouchado sur Plus 1  Suivez Un bèu matin, veguère uno acouchado sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls de Provence > paroles Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée). Vendredi 22 juin 2018, saint Alban de Verulamium. 
En juin, soleil qui donne n’a jamais ruiné personne. 
 

Un bèu matin, veguère uno acouchado fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Un beau matin, je vis une accouchée)
Paroles Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Traditionnel Provence.
Sur l’air Tu me défends de publier ma flamme.

Ce noël a été publié en 1669 dans le 3e cahier, sous le numéro 23.

1er couplet
Un bèu matin, veguère uno acouchado
Dins un marrit jas,
Sus un pau de fumeras,
E sèt à vue pastras
Venguèron faire l’acoulado
Au pichot qu’èro entre sei bras.
 Un beau matin, je vis une accouchée
Dans une mauvaise bergerie,
Sur un peu de fumure (1),
Et sept à huit bergers (2)
Venus faire l’accolade
Au petit qui était entre ses bras.

2e couplet
Lou bèu premié fasié bèn tan lou mato
Qu’un bigot ririé
De vèire sei matarié :
Contro lou rastelié,
Jitèt uno de sei sabato
En fasènt lou pèd en arrié.
 Le beau premier faisait si bien le fou
Qu’un bigot rirait
De voir ses patelinages (3) :
Contre le râtelier,
Il jetait un de ses sabots
En faisant la révérence (4).

3e couplet
Aquéu gavot de la pu fino grano,
Sènso gis de respèt,
S’aprouchè de Sant Jòusè
E, rede coume un trèt,
Lou biòu li dounè de la bano
E l’ase li dounè dòu pèd.
 Ce montagnard (5) de la plus fine graine,
Sans guère de respect,
S’approcha de saint Joseph
Et, raide comme un trait,
Le bœuf lui donna de la corne
Et l’âne lui donna du pied.

4e couplet
Sei coumpagnoun van s’esclafi dòu rire
E, à sa façoun,
Fan peta lou gargassoun ;
Dins lou lio vounte soun,
Aurien bèn encaro fa pire,
Sènso que li ai fa la leiçoun.
 Ses compagnons s’esclaffent de rire
Et, à sa façon,
Font éclater le gosier ;
Dans le lieu où ils sont,
Ils auraient bien encore fait pire,
Si je ne leur avais pas fait la leçon.

5e couplet
— Lou bèu jouguet ! la bello countenènço !
Teisas-vous un pau.
Vautre sias de grand badau,
De rire à tout prepau.
Sounjas que sias à la presènço
De Diéu, qu’es dins aquest oustau.
 — Le beau hochet ! La belle contenance !
Taisez-vous un peu.
Vous, vous êtes de grands badauds (6),
De rire à tout propos.
Songez que vous êtes en présence
De Dieu, qui est dans cette grange.

1. Fumeras, fumure, fumier ; il s’agit ici plutôt de paille humide, qui commence peut-être à pourrir.
2. Pastras (suffixe as péjoratif) : pâtre grossier, sans manière.
3. Matarié, folie ; faux airs de bonhomie, patelinage ; du persan mat, abattu.
4. Faire lou pèd en arrié, ou tout simplement faire lou pèd : saluer en traînant le pied en arrière, faire la révérence.
5. Gavot, natif ou habitant de la montagne et, par extension, l’étranger qui vient du nord.
6. Badau, badaud (du provençal badar, regarder bouche bée) : passant, promeneur dont la curiosité est facilement séduite par un spectacle improvisé, par un événement plus ou moins important de la rue.

Bibliographie
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, rééd. Fr. Seguin, imprimeur-libraire, Avignon, 1856, p. 28.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Un bèu matin, veguère uno acouchado sur Facebook Suivez Un bèu matin, veguère uno acouchado sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Un bèu matin, veguère uno acouchado
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée)

2 visiteurs

 Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée) !  Valid CSS for Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée) !  Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Un bèu matin, veguère uno acouchado (Un beau matin, je vis une accouchée)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.