D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Li Pescairis dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Li Pescairis in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Li Pescairis Imprimer cette page
Envoyer Li Pescairis Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Li Pescairis Générer un fichier PDF
Suivez Li Pescairis sur Facebook  Suivez Li Pescairis sur Plus 1  Suivez Li Pescairis sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons de métiers > paroles Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs). Samedi 23 septembre 2017, saint Constant d'Ancône. 
En septembre sois prudent, achète graines et vêtements. 
 

Li Pescairis fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs)
Paroles niçoises Jean Régis, musique Heinrich Tellam. Traditionnel comté de Nice.

1er couplet               
Se vous levas de bouon matin,
Anas à la Marina !
Veirès Babé, Rosa, Catin,
Chouasa, Mioun e Fina,
Couma ’na nebla d’escrivèu,
Assautà lu premié batèu
Qu’arribon sus la plaia
E s’arrancà, en bataiant,
Li gouarba pleni de merlan,
De bouiabaiss’ o de palaia !
 Si vous vous levez de bon matin,
Allez à la Marine (1) !
Vous [y] verrez Élisabeth, Rose, Catherine,
Françoise, Marie et Joséphine,
Comme une nuée de crécerelles (2),
Assaillir les premiers bateaux
Qui arrivent sur la plage (3)
Et s’arracher, en bataillant,
Les corbeilles pleines de merlans,
De bouillabaisse ou de sardines !

Refrain               
Li pescairis
Fiha de Catarina
Noun parlon pas coum’à Paris,
A la Marina !
Ma s’an la lenga pas tròu fina
E de vous couma d’Artagnan,
An lou couor bouon couma lou pan
A la Marina !
 Les poisonnières (4)
Filles de Catherine
Ne parlent pas comme à Paris,
À la Marine !
Mais si elles ont la langue pas trop fine
Et de la voix comme d’Artagnan,
Elles ont le cœur bon comme le pain,
À la Marine !

2e couplet               
Oi, que bèu pei ! Oi, que bèu pei
Que sauta sus la banca !
Merlan per la taula d’un rei,
Capoun de Villafranca,
Estria d’or, loubas d’argèn,
Venès croumpa, o belli gèn,
Lu bei pei sensa ’spina.
Soun vièu ! Venon de lu pescà.
Li a de que v’esperlecà
Emb’un pòu d’oli e de farina.
 Oh, quel beau poisson ! Oh, quel beau poisson
Qui saute sur l’étal !
Merlan pour la table d’un roi,
Scorpène (5) de Villefranche,
Trigle (6) d’or, loup (7) d’argent,
Venez acheter, ô belles gens,
Les beaux poissons sans épine.
Ils sont vivants ! Nous venons de les pêcher.
Il y a de quoi vous pourlécher
Avec un peu d’huile [d’olive] et de farine.

3e couplet               
Coura si nouma lou Counsèu,
S’en van à la Meria
Embé la ’scoufia, lou cairéu,
L’anèu d’or à li auriha,
S’en van pourtà en proucessioun
Lu gros bouquet dai elecioun
A travès li carrièra
En cridant, touti, à plèn gousié :
« Viva lu nouostre counsié,
E viva lou nouostre bouon Mèra ! »
 Quand on nomme le conseil (8),
Elles s’en vont à la mairie
Avec la coiffe, le fanchon (9),
L’anneau d’or aux oreilles,
Elles s’en vont porter en procession
Le gros bouquet des élections
À travers les rues
En criant, toutes, à plein gosier :
« Vive nos conseillers,
Et vive notre bon maire ! »

4e couplet               
Ai deputat e au prefet
Rendon lou mem’ oumage.
Ma doun fan lou pu mai d’effet
Es ai gran mariage.
Flouridi coum’ un mès de Mai
Baion lu ’spous tant e pi mai,
Baion garsoun e fiha,
Baion d’aqui, baion d’aià
E mesclon en lu sièu baià
Lou pei, lou musc e la vaniha !
 Au député et au préfet
Elles rendent le même hommage.
Mais où elles font le plus d’effet
C’est aux grands mariages.
Fleuries comme un mois de mai (10)
Elles embrassent les époux tant et plus,
Elles embrassent garçons et filles,
Elles embrassent de-ci, elles embrassent de-là
Et mélangent dans leurs baisers
Le poisson, le musc et la vanille !

5e couplet               
Dai viei Nissart, li pescairis
An gardat la valiansa,
An l’amour dòu siéu bèu pahis
Qu’ès la flou de la Fransa.
Lou siéu couor a toujour vint an,
Aimon Nissa couma l’enfan
Aima sa mairegrana.
Venguesse l’oura dòu dangié,
Mouostrerion à l’estrangié
Cenque moustret la Segurana.
 Des vieux Niçois, les poissonnières
Ont gardé la vaillance,
Elles ont l’amour de leur beau pays
Qui est la fleur de la France.
Leur cœur a toujours vingt ans,
Elles aiment Nice comme l’enfant
Aime sa grand-mère.
Que vienne l’heure du danger,
Elles montreraient à l’étranger
Ce que montra la Ségurane (11).

La revue Nice historique a publié (1908) la version suivante du 1er couplet de Li Pescairis (Les Poissonnières) :

1er couplet               
Se vous levas de buon matin,
Anas a la Marina :
Aqui veïrès Ciouagia, Catin,
Rosa, Mioun et Fina,
Couma une nebla d’escrivèu,
Arrancà lo peï dai batèu
A pena su la riba,
Embé de crit de courpatà
S’escarpinà per agantà
Cada guorba plena qu’arriba !
 Si vous vous levez de bon matin,
Allez à la Marine :
Là vous verrez Françoise, Catherine,
Rose, Marie et Joséphine,
Comme une nuée de crécerelles,
Arracher le poisson des bateaux
À peine sur le rivage,
Avec des cris de corbeau
Se crêper le chignon pour attraper
Chaque corbeille pleine qui arrive !

1. La Marina, la Marine : nom de l’un des quartiers du Babazouk, c’est-à-dire du Vieux-Nice.
2. Faucon à longue queue.
3. La plage des Ponchettes, qui borde la Marina par le sud.
4. Dans son Dictionnaire niçois-français, Georges Castellana précise : « pescairis, femme ou fille de pêcheur ». La revendeuse est la repetiera.
5. Ou rascasse (rascassa).
6. Ou grondin.
7. Ou bar ou perche.
8. L’élection du conseil municipal.
9. Cf. Mazurka souta l’oulivié.
10. Comme un arbre de mai.
11. Catherine Ségurane, cf. Innou Seguran.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 136-137.
     • revue Nice historique, Nice, 1908, p. 172 et 1923, p. 72-73.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Li Pescairis sur Facebook Suivez Li Pescairis sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Li Pescairis
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs)

3 visiteurs

 Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs) !  Valid CSS for Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs) !  Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Li Pescairis (Les Poissonnières) (Les Femmes des pêcheurs)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.