D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Micoulau noste pastre dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Micoulau noste pastre in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Micoulau noste pastre Imprimer cette page
Envoyer Micoulau noste pastre Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Micoulau noste pastre Générer un fichier PDF
Suivez Micoulau noste pastre sur Facebook  Suivez Micoulau noste pastre sur Plus 1  Suivez Micoulau noste pastre sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls de Provence > paroles Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger). Mercredi 12 décembre 2018, sainte Jeanne-Françoise de Chantal. 
De Toussaint à l’Avent, jamais trop de pluie ni de vent. 
 

Micoulau noste pastre fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel , (bis) fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel , (ter) fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Nicolas, notre berger)
Paroles et musique Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Traditionnel Provence.
Sur l’air Nicolas va voir Jeanne.

Nicolas Saboly a proposé trois versions musicales de ce noël, dont la 1re est sur l’air Nicolas va voir Jeanne. Les paroles du 8e couplet font allusion aux agitations de l’époque (1). Il donne aux gens du peuple le conseil fort sage de ne pas y prendre part ; car de quelque manière que tournent les affaires, leurs charges ne seront pas amoindries. Il faut louer Nicolas Saboly de borner là sa moralité. Jean de La Fontaine est allé plus loin, en écrivant ce dangereux aphorisme : « Notre ennemi, c’est notre maître. » L’édition de 1699, et toutes celles qui ont suivi, porte en note : « Cet endroit regardait quelque affaire particulière arrivée dans ce temps-là. »

Ce noël a été publié en 1668 dans le 1er cahier, sous le numéro 3.

1er couplet
Micoulau noste pastre,
Aquéu gros palot,
Vai countempla leis astre
Coume fan leis astrolò.
Tu parles bèn rau, Micoulau !
Lou seren t’aura fa mau.
 Nicolas, notre berger,
Ce gros pâlot,
Va contempler les astres
Comme font les astrologues.
Tu parles bien rauque, Nicolas !
Le soir t’aura fait du mal.

2e couplet
Vese uno troupo d’ange
Que sèmblon d’aucèu,
Que canton lei louange
D’un pichot enfant tan bèu !
Rèn noun te fai gau, Micoulau,
Fau bèn que siegues malaut.
 Il voit une troupe d’anges
Qui semblent des oiseaux,
Qui chantent les louanges
D’un petit enfant tant beau !
Rien ne te donne la joie, Nicolas,
Il faut bien que tu sois malade.

3e couplet
Dison que Nostre-Segne
Nous mando soun Fiéu ;
Devèn pas plus rèn cregne :
Sian lei bèn-ama de Diéu.
Eiçò vai pas mau, Micoulau.
Lèvo-te, sies plus malaut.
 Ils disent que Notre-Seigneur
Nous envoie son Fils ;
Nous ne devons plus rien craindre :
Nous sommes les bien-aimés de Dieu.
Cela ne va pas mal, Nicolas,
Lève-toi, tu n’es plus malade.

4e couplet
Pastre, se vous sias sage,
Doublarés lou pas
Pèr ana rendre òumage
Au pichot qu’es dins lou jas.
Laisso lou bestiau, Micoulau,
E davalo dòu coutau.
 Bergers, si vous êtes avisés,
Vous doublerez le pas
Pour aller rendre hommage
Au petiot qui est dans l’étable.
Laisse les bestiaux, Nicolas
Et dévale du coteau.

5e couplet
Aquesto nuech es bruno,
Lou tèms es bèn sour ;
Veirés pas rèn la luno
Que noun siegue quasi jour :
Porto lou fanau, Micoulau,
Que degun noun prengue mau.
 Cette nuit est brune,
Le temps est bien couvert ;
Tu ne verras pas la lune
[Avant] qu’il ne soit quasi-jour :
Porte le fanal, Nicolas,
[Afin] que personne ne se fasse mal.

6e couplet
Pourtas vòstei flassado
E vòstei caban,
Car fai uno jalado
Que fara boufa lei man.
Pren toun gros jargau, Micoulau,
Fai mai de fre que de caud.
 Portez votre couverture de laine
Et votre manteau (2),
Car il fait une gelée
Qui fera gonfler les mains.
Prends ton gros habit (3), Nicolas,
Il fait plus de froid que de chaud.

7e couplet
Quau pren soin de sa vido,
Perd jamai soun tèm ;
La biasso bèn garnido
Fai ana l’ome countènt :
Porto toun barrau, Micoulau,
Emé toun gros calendau.
 Il faut prendre soin de sa vie,
Ne jamais perdre son temps ;
La musette bien garnie
Fait aller l’homme content :
Porte ton tonneau (4), Nicolas,
Avec ton gros pain (5).

8e couplet
Aquéstei bònei fèsto,
Counfessas-vous bèn,
Sèns vous metre à la tèsto
Leis afaire d’aquest tèm :
Vague bèn o mau, Micoulau,
Tòuto pagara la sau !
 À cette bonne fête,
Confessez-vous bien,
Sans vous mettre en tête
Les affaires du moment :
Que ça aille bien ou mal, Nicolas,
L’impôt sera payé par le sel (6).

1. La « Fronde avignonaise », connue sous le nom de luttes des Pevoulins et des Pessugaux. Voir également Ça ! menen rejouïssènço.
2. Caban, manteau de drap fort, pourvu d’un capuchon.
3. Jargau, habit de grosse toile.
4. Barrau, petit tonneau de transport, muni d’un gouleau, dans lequel les bergers en voyage transportaient le vin qui leur était nécessaire.
5. Calendau (de Calèndo, Noël), large pain, divisé par une entaille en forme de croix, qui figurait sur la table de Noël. On en donnait le premier morceau à un pauvre. C’est aussi la ration de pain donnée à un berger pour le temps qu’il passe hors de sa cabane pendant la journée.
6. Les premières éditions portent : Tout ou pagara la sau ; plus tard, on a mis Toujou pagaras la sau. Frédéric Mistral a rétabli le vrai mot tòuto, qui signifie taille, impôt. Tòuto pagara la sau, le sel (c’est-à-dire la gabelle, impôt payé sur le sel) paiera l’impôt.


Bibliographie
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, rééd. Fr. Seguin, imprimeur-libraire, Avignon, 1856, p. 4-5.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Micoulau noste pastre sur Facebook Suivez Micoulau noste pastre sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Micoulau noste pastre
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger)

4 visiteurs

 Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger) !  Valid CSS for Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger) !  Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Micoulau noste pastre (Nicolas, notre berger)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.