D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Sus lou coutau dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Sus lou coutau in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Sus lou coutau Imprimer cette page
Envoyer Sus lou coutau Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Sus lou coutau Générer un fichier PDF
Suivez Sus lou coutau sur Facebook  Suivez Sus lou coutau sur Plus 1  Suivez Sus lou coutau sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls de Provence > paroles Sus lou coutau (Sur le coteau). Lundi 24 septembre 2018, sainte Thècle d'Iconium. 
En septembre sois prudent, achète graines et vêtements. 
 

Sus lou coutau fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Sur le coteau)
Paroles Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Traditionnel Provence.
Sur l’air Dis-moi, Grisel.

Ce noël a été publié en 1670 dans le 4e cahier, sous le numéro 28. Il fait partie du cycle intitulé Histori de la naissenso dou Fis de Diou (Histoire de la naissance du Fils de Dieu) comprenant sept noëls, du n° 25 jusqu’au n° 31. Il s’agit en quelque sorte d’un poème lyrique dont chaque noël est l’un des chants ; poème plein de foi naïve et d’un sentiment qui charme et qui émeut. Nulle part Nicolas Saboly n’a montré mieux que dans ce cycle les ravissantes qualités de son esprit et de son cœur. Il semble que, dans la pensée de Nicolas Saboly, ces sept noëls doivent être chantés sans interruption ni dialogue, de manière à former comme une espèce de mystère ou de petit oratorio.

1er couplet
Sus lou coutau
Lei pastres en repau,
Près de soun cabanau,
Gardavon lou bestiau
Que noun prenguèsse mau.
La negro nue li avié gara la visto,
Uno clarta dòu cèu à l’emprevisto
     Venguè
     E leis esblouïguè.
 Sur le coteau
Les patres en repos,
Près de leur cabanon,
Gardaient les bestiaux
[Afin] qu’ils ne prennent pas mal.
La noire nuit leur avait ôté la vue,
Une clarté du ciel, à l’improviste,
     Vint
     Et les éblouit.

2e couplet
N’i’aguè bèn nòu,
Pulèu mato que fòu,
Que, de la malo pòu,
Dounèron tous au sòu,
E de cap e de còu.
L’ange diguè : « Sus ! Levas-vous, bregado !
Que vosto pòu à la fin sie passado :
     Iéu siéu
     Lou messagié de Diéu.
 Il y en eut bien neuf,
Plutôt niais que fou,
Qui, de la mâle peur,
Donnèrent tous au sol,
De tête et de cou.
L’ange dit : « Sus ! Levez-vous, bergers !
Que votre peur à la fin soit passée :
     Je suis
     Le messager de Dieu.

3e couplet
« Diéu a douna
Soun Fiéu Jèsu qu’es na,
Que vèn vous perdouna.
Vous li fau tous ana,
Vous li vole mena.
Vous troubarés aquéu Diéu adourable
En Betelèn, dins un marrit estable,
     Au sòu,
     Près d’un ase e d’un biòu. »
 « Dieu a donné
Son Fils Jésus qui est né,
Qui vient vous pardonner.
Il vous faut tous y aller,
Je veux tous vous y conduire.
Vous trouverez ce Dieu adorable
À Bethléem, dans une mauvaise étable,
     Au sol,
     Près d’un âne et d’un bœuf. »

4e couplet
Aurien ausi
Voulountier, à plesi,
Un councert bèn chausi
Qu’avié deja brusi ;
Mai n’avien pas lesi.
D’ange disien dessus sei lut d’ivòri :
« Au Diéu d’en aut sie tout ounour e glòri !
     E pas
     Eis ome d’eilabas ! »
 Nous aurions écouté
Volontiers, à plaisir,
Un concert bien choisi
Qui avait déjà retenti ;
Mais nous n’en avions pas le loisir.
Des anges disaient sur leur luth d’ivoire :
« Au Dieu d’en haut soit tout honneur et gloire !
     Et paix
     Aux hommes d’ici-bas ! »


Bibliographie
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, rééd. Fr. Seguin, imprimeur-libraire, Avignon, 1856, p. 32.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Sus lou coutau sur Facebook Suivez Sus lou coutau sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Sus lou coutau
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Sus lou coutau (Sur le coteau) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Sus lou coutau (Sur le coteau)

8 visiteurs

 Sus lou coutau (Sur le coteau), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Sus lou coutau (Sur le coteau) !  Valid CSS for Sus lou coutau (Sur le coteau) !  Sus lou coutau (Sur le coteau), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Sus lou coutau (Sur le coteau)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.