D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Viva l’estocafic ! dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Viva l’estocafic ! in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  
Imprimer Viva l’estocafic ! Imprimer cette page
Envoyer Viva l’estocafic ! Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Viva l’estocafic ! Générer un fichier PDF
Suivez Viva l’estocafic ! sur Facebook  Suivez Viva l’estocafic ! sur Plus 1  Suivez Viva l’estocafic ! sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chants populaires > paroles Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !) Dimanche 17 décembre 2017, saint Judicaël ou Gaël. 
Décembre de froid trop chiche ne fait pas le paysan riche. 
 

Viva l’estocafic ! fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Vive le stockfisch !)
Paroles niçoises François-Dominique Rondelly, dit Menica Rondelly. Traditionnel comté de Nice.
Sur l’air Lou Festin dei verna.

1er couplet
Canti toujou lou miéu païs,
L’amour e la jouinessa,
Li flou, la mar, lou paradis,
Lou vin e l’allegressa.
 Je chante toujours mon pays,
L’amour et la jeunesse,
Les fleurs, la mer, le paradis,
Le vin et l’allégresse.

Refrain 1
Vouoli ancuei
Cantà lou pichoun pei
Que de Nourvegia lou renoum
Si fa sentì fin a Paioun. (bis)
Cantà lou plat ric
Dòu bouon estocafic !
Dòu bouon, dòu bouon,
Dòu bouon estocafic !
 Je veux aujourd’hui
Chanter le petit poisson
Dont, depuis la Norvège, le renom
Se fait sentir jusqu’au Paillon (1). (bis)
Chanter le plat riche
Du bon stockfisch !
Du bon, du bon,
Du bon stockfisch !

2e couplet
Coura lou gran diéu Jupiter
Calèt sus la Terra
Per regalà lu rei d’infer,
Diguet embé preguiera :
 Quand le grand dieu Jupiter
Descendit sur la Terre
Pour régaler les rois de l’enfer,
Il dit avec ferveur :

Refrain 2
« Ti vòu pagà
A l’oste dòu coustà
Una douzena de pourcioun
D’aquèu bouon plat de Paioun. (bis)
En buvent de Bellet,
Ti lequeras lu det !
Ti le, ti le,
Ti lequeras lu det ! »
 « Je vais te payer
À l’auberge d’à côté
Une douzaine de portions
De ce bon plat du Paillon. (bis)
En buvant du Bellet (2),
Tu te lécheras les doigts !
Tu te lé, tu te lé,
Tu te lécheras les doigts ! »

3e couplet
Dòu gran palai au bèu moulin,
Castèu, maioun, taniera,
Ouvrié, moussù e vicountin,
Cadun a sa maniera,
 Du grand palais au beau moulin,
Château, maison, tanière,
Ouvrier, monsieur et petit vicomte,
Chacun à sa manière,

Refrain 3
Sensa fassoun,
S’en van au cabanoun
Per s’amusà, si regalà,
L’estocafic van manjà, (bis)
Pilhà pèu e peleta,
Cantà la cansouneta,
Cantà, cantà,
Cantà la cansouneta.
 Sans façon,
S’en vont au cabanon
Pour s’amuser, se régaler,
Le stockfisch ils vont manger, (bis)
S’enivrer (3),
Chanter la chansonnette,
Chanter, chanter,
Chanter la chansonnette.

4e couplet
Lou siéu òudou, parfum dei diéu,
Acò sensa malicia,
Farà toujou l’iver, l’estiéu
De l’ome la delicia.
 Son odeur, parfum des dieux,
Cela sans malice,
Fera toujours l’hiver, l’été
De l’homme le délice.

Refrain 4
D’oli li cau
Touplen e d’aquèu nòu ;
Oliva, seba, doui pebroun,
Toumati, pebre, aïetoun. (bis)
Budèu e de tantifla
Per si gounflà li gnifla,
Per si, per si,
Per si gounflà li gnifla.
 De l’huile (4) il lui faut
Beaucoup et de la nouvelle ;
Olives, oignons, deux poivrons,
Tomates, poivre, ail. (bis)
Boyaux et pommes de terre
Pour se gonfler les joues,
Pour se, pour se,
Pour se gonfler les joues.

5e couplet
Coura lou couor demanderà
De chanjà de dounada,
Doui o tré buì fe li pilha
En la casseroulada.
 Quand le cœur demandera
De changer d’élément,
Deux ou trois bouillons faites-lui prendre
Dans la casserolée.

Refrain 5
Pi, planplanin,
D’oli, d’aquèu bèu fin,
Noun oublidès de fà calà
E toujou ben reventoulà. (bis)
Coura sera poumada,
Aures la gran branlada,
Aures, aures,
Aures la gran branlada.
 Puis, lentement,
De l’huile, de la bien fine,
N’oubliez pas de faire couler
Et toujours bien remuer. (bis)
Quand ce sera [de la] pommade,
Vous aurez la grande brandade,
Vous aurez, vous aurez,
Vous aurez la grande brandade.

6e couplet
A bas toui lu pu gran fricò,
Viva l’estocafic !
Que dòu Nissart lou ecòu
Es plat favourit.
 À bas tous les plus grands fricots,
Vive le stockfisch !
Qui, du Niçois que voici,
Est [le] plat favori.

Refrain 6
O bouoni gent,
Bouonjou, pourtavous ben.
Anàs toujou au cabanoun
Manjà lou plat de renoum. (bis)
Sigues toujou unit.
Viva l’estocafic !
Viva ! Viva !
Viva l’estocafic !
 Ô bonnes gens,
Bonjour, portez-vous bien.
Allez toujours au cabanon
Manger le plat de renom. (bis)
Soyez toujours unis.
Vive le stockfisch !
Vive ! Vive !
Vive le stockfisch !

1. Le fleuve côtier qui arrose Nice. Voir également Nissa la bella.
2. L’AOC du comté de Nice, vinifiée à partir du cépage « braquet ». Voir également La Miéu Bella Nissa.
3. L’expression pilhà la peleta signifie littérallement « prendre la peau (ou la pellicule) ». On rencontre également avé la peleta, « avoir la peau ». Au sens figuré, l’expression prend le sens de « s’enivrer », « être pompette ».
4. Ce serait un pléonasme de préciser « huile d’olive » !

Bibliographie
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 273.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Viva l’estocafic ! sur Facebook Suivez Viva l’estocafic ! sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Viva l’estocafic !
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !)

6 visiteurs

 Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !)  Valid CSS for Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !)  Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Viva l’estocafic ! (Vive le stockfisch !)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.