D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Viven urous e countènt dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Viven urous e countènt in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Viven urous e countènt Imprimer cette page
Envoyer Viven urous e countènt Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Viven urous e countènt Générer un fichier PDF
Suivez Viven urous e countènt sur Facebook  Suivez Viven urous e countènt sur Plus 1  Suivez Viven urous e countènt sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Noëls de Provence > paroles Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents). Dimanche 25 février 2018, saint Roméo de Limoges. 
Ne crains pas l’année bissextile mais plutôt celle d’avant et celle d’après. 
 

Viven urous e countènt fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Vivons heureux et contents)
Paroles Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Traditionnel Provence.
Sur l’air Vivons heureux et contents.

Dans ce noël, Nicolas Saboly fait allusion à la « Fronde avignonaise » (ou luttes des Pevoulins et des Pessugattoe) ayant déjà inspiré le noël n° 7 Ça ! menen rejouïssènço. La « lessive » est ici une métaphore pour les luttes sanglantes qui ont eu lieu à Avignon de 1652 à 1665 (cf. l’expression populaire « laver son linge sale en famille »).

Ce noël a été publié en 1668 dans le 1er cahier, sous le numéro 8.

1er couplet
Viven urous e countènt, bregado,
Viven urous e countènt !
Pièisqu’aquesto vesprenado
Nous meno lou bon toustèms.
Viven urous e countènt, bregado,
Viven urous e countènt !

Adam l’avié desirado
E sa moulié fort lontèm.
Viven urous e countènt, bregado,
Viven urous e countènt !
 Vivons heureux et contents, bergers (1),
Vivons heureux et contents !
Puisque cet après-midi
Nous amène la bonne éternité (2).
Vivons heureux et contents, bergers,
Vivons heureux et contents !

Adam l’avait désiré
Et sa femme [depuis] fort longtemps.
Vivons heureux et contents, bergers,
Vivons heureux et contents !

2e couplet
Viven urous e countènt, bregado,
Viven urous e countènt !
La malurouso journado
Qu’avien fa lei bràvei gènt !
Viven urous e countènt, bregado,
Viven urous e countènt !

Avien fach uno bugado,
Li avian toutei quaucarèn.
Viven urous e countènt, bregado,
Viven urous e countènt !
 Vivons heureux et contents, bergers,
Vivons heureux et contents !
La malheureuse journée
Qu’avaient faite les braves gens !
Vivons heureux et contents, bergers,
Vivons heureux et contents !

Ils avaient fait la lessive,
Ils y avaient tous [mis] quelque chose.
Vivons heureux et contents, bergers,
Vivons heureux et contents !

3e couplet
Viven...
Èvo l’avié proun lavado,
Mai sèns soulèu se fai rèn.
Viven...

Crese que l’an bèn gardado,
Aro soulamen s’estènd.
Viven...
 Vivons...
Ève l’avait rapidement lavée,
Mais sans soleil rien ne se fait.
Vivons...

Je crois qu’ils l’ont bien gardée,
Alors seulement elle s’étend.
Vivons...

4e couplet
Viven...
Sara bèn lèu eissugado
À bon soulèu e bon vènt.
Viven...

Es quàsi deja plegado :
Prenen chascun noste bèn.
Viven...
 Vivons...
Elle sera bien vite séchée
Au bon soleil et bon vent.
Vivons...

Elle est quasi déjà pliée :
Prenons chacun notre bien.
Vivons...

1. Bregado, compagnie, assemblée de bergers.
2. Toustèms signifie toujours, éternellement, dans tous les temps. Lou sant toustèms t’avèngue ! signifie donc « Qu’il t’advienne la vie éternelle des saints ! » Lou mau toustèms te prengue ! signifie « Puisses-tu subir une éternité de maux ! » Ici, il s’agit donc de l’éternité, c’est-à-dire de la vie éternelle.

Bibliographie
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, rééd. Fr. Seguin, imprimeur-libraire, Avignon, 1856, p. 12.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Viven urous e countènt sur Facebook Suivez Viven urous e countènt sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Viven urous e countènt
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents)

9 visiteurs

 Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents) !  Valid CSS for Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents) !  Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Viven urous e countènt (Vivons heureux et contents)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.