D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Bonjour Nanon dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Bonjour Nanon in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Bonjour Nanon Imprimer cette page
Envoyer Bonjour Nanon Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Bonjour Nanon Générer un fichier PDF
Suivez Bonjour Nanon sur Facebook  Suivez Bonjour Nanon sur Plus 1  Suivez Bonjour Nanon sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chansons galantes > paroles Bonjour Nanon. Mercredi 24 mai 2017, saint Donatien de Nantes. 
En mai, fais ce qu’il te plaît. 
 

Bonjour Nanon fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Chanson traditionnelle de Guillaumes, comté de Nice.

Chanson dialoguée entre un jeune séducteur – aujourd’hui, on le qualifierait de « dragueur » – et Nanon, une effrontée qui le remet à sa place ! Comme dans Eh ! Bonjour, bergère ! ou La Pastressa et lou Granadié, c’est l’homme qui prends l’initiative de la conversation. Il s’exprime en français, pour montrer qu’il a reçu de l’instruction et ainsi affirmer son élévation sociale, alors que la jeune fille lui répond en nissart, langue vernaculaire symbolisant son appartenance au peuple.

1er couplet
« Bonjour, Nanon, mon aimable bergère.
— Bouònjou, moussù, qu’ès aco que voulès ? (bis)
 « Bonjour, Nanon, mon aimable bergère.
— Bonjour, monsieur, qu’est-ce que vous voulez ? (bis)

2e couplet
— J’ voudrais avoir ton petit cœur en gage.
— Nani, moussù, n’en espèrou un bergèu. (bis)
 — J’ voudrais avoir ton petit cœur en gage.
— Nenni, monsieur, j’espère un berger. (bis)

3e couplet
— Est-il heureux, le berger qui t’adores ?
— E ben, moussù, n’es pas tant malurous. (bis)
 — Est-il heureux, le berger qui t’adores ?
— Et bien, monsieur, il n’est pas si malheureux. (bis)

4e couplet
— Nanon, viens à l’ombre, sous ce feuillage.
— Nani, moussù, crègni pas lou soulèu. (bis)
 — Nanon, viens à l’ombre, sous ce feuillage.
— Nenni, monsieur, je [ne] crains pas le soleil. (bis)

5e couplet
— Oui, mais alors, tu peux craindre la lune ?
— E ben, moussù, acheta-mi un capèu. (bis)
 — Oui, mais alors, tu peux craindre la lune ?
— Et bien, monsieur, achetez-moi un chapeau. (bis)

6e couplet
— Dis-moi, Nanon, pourquoi cette arrogance ?
— Et vous, moussù, perqué siès amourous ? (bis)
 — Dis-moi, Nanon, pourquoi cette arrogance ?
— Et vous, monsieur, pourquoi êtes-vous amoureux ? (bis)

7e couplet
— Suis amoureux pour que tu sois heureuse.
— E iou, moussù, per mi fichà de vous. (bis)
 — [Je] suis amoureux pour que tu sois heureuse.
— Et moi, monsieur, pour me ficher (1) de vous. (bis)

8e couplet
— Dis-moi, Nanon, qui t’a si mal apprise ?
— E vous, moussù, ount avès estudià ? (bis)
 — Dis-moi, Nanon, qui t’a si mal apprise ?
— Et vous, monsieur, où avez-vous étudié ? (bis)

9e couplet
— J’ai étudié au château de mon père.
— E iou soulet’ en gardant moun troupèu. (bis)
 — J’ai étudié au château de mon père.
— Et moi [toute] seule, en gardant mon troupeau. (bis)

10e couplet
— Dis-moi, Nanon, le nom de ton village.
— Apprenè-lou e après lou saurès. (bis)
 — Dis-moi, Nanon, le nom de ton village.
— Apprenez-le et après vous le saurez. (bis)

11e couplet
— Dis-moi, Nanon, qui il y a dans ton village.
— Un ai de mai coura vous li serès ! » (bis)
 — Dis-moi, Nanon, qui il y a dans ton village.
— Un âne de plus lorsque vous y serez ! » (bis)

1. Ou bien : me moquer.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 41.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Bonjour Nanon sur Facebook Suivez Bonjour Nanon sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Bonjour Nanon
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Bonjour Nanon à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Bonjour Nanon

3 visiteurs

 Bonjour Nanon, avec PHP  Valid HTML 4.01 for Bonjour Nanon !  Valid CSS for Bonjour Nanon !  Bonjour Nanon, avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Bonjour Nanon  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.