D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Lu Cougourdoun dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Lu Cougourdoun in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Lu Cougourdoun Imprimer cette page
Envoyer Lu Cougourdoun Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Lu Cougourdoun Générer un fichier PDF
Suivez Lu Cougourdoun sur Facebook  Suivez Lu Cougourdoun sur Plus 1  Suivez Lu Cougourdoun sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chants populaires > paroles Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges). Dimanche 30 avril 2017, saint Robert de Molesmes. 
 

Lu Cougourdoun fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Les Cougourdons, ou Les Petites Courges)
Paroles niçoises et musique François-Dominique Rondelly, dit Menica Rondelly. Traditionnel comté de Nice.

Le festin « des cougourdons » (dei cougourdoun) rassemblait toute la jeunesse niçoise. Il avait lieu sur la colline de Cimiez, à partir du 25 mars, jour de l’Annonciation.

Voir également Lu Cougourdoun, de Jouan Nicola et En calan de Cimiès, de Jouan Nicola.

1er couplet
Es ancuei, bella Babeta,
Lou festin dei Cougourdouns.
Duerbe la tiéu fenestreta
Per audì lu rigoudoun ;
T’asperan à la mountada
De l’ancien pichin camin ;
Au cantoun de la virada
Doun coumençoun lu jardin.
 C’est aujourd’hui, belle Élisabeth,
Le festin des Cougourdons.
Ouvre ta petite fenêtre
Pour entendre les rigaudons ;
Nous t’attendons à la montée
De l’ancien petit chemin ;
Au coin du virage
Où commencent les jardins.

Refrain
Viva lou festin
De li midineta !
Viva lou retour
Dòu printems d’amour !
Zou ! De bouon matin,
Garçoun e filheta,
Parten toui damoun
Per lu Cougourdoun !
 Vive le festin
Des midinettes !
Vive le retour
Du printemps d’amour !
Allez ! De bon matin,
Garçons et fillettes,
Partons tous là-haut
Pour les Cougourdons !

2e couplet
À cent pas de la placeta,
Ben à gaucha, de coustà,
Aneren toui, en brasseta,
Au bel oste merendà.
À l’azur d’un ciel beat,
Li caressa dòu soulèu,
Mangiaren lou pan bagnat (1),
Doui bigneta, tre chaudèu.
 À cent pas de la placette,
Bien à gauche, de côté,
Nous irons tous, bras dessus, bras dessous,
À la belle auberge [pour] goûter.
Sous l’azur d’un ciel heureux
[Et] les caresses du soleil,
Nous mangerons le « pain mouillé »,
Deux beignets, trois échaudés (2).

3e couplet
Quitteren lou viei couvent,
Li baraca, baracoun,
Miech alegre, toui content,
E cadun m’au cougourdoun
Pilheren toui ben en fila,
E acò d’un pas laugié,
Lou bèu camin de la vila
Per si rendre à l’atelié.
 Nous quitterons le vieux couvent (3),
Les baraques, les cabanons,
Moitié gais, tous contents,
Et chacun avec le cougourdon
Nous prendrons tous bien en file,
Et cela d’un pas léger,
Le beau chemin de la ville
Pour se rendre à l’atelier (4).

1. Le pan-bagnat est l’ancêtre local du « sandwich américain », composé essentiellement de tomates, d’anchois et de crudités, largement arrosé d’huile d’olive.
2. L’échaudé, ou gimblette, est un gâteau léger fait avec de la pâte échaudée, qui est séchée au four. Il peut être servi mou, aromatisé à l’eau de fleur d’oranger, ou dur, parfumé à l’anis.
3. L'ancien couvent de Cimiez.
4. Pour reprendre le travail.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 96-97.
     • Tosan (Albert), Princivalle (Gaël) et d’Hulster (Frédéric), Anthologie de la chanson du comté de Nice, Nice, Serre éditeur, collection « Encyclopædia niciensis – Patrimoine régional », vol. III, 2001, p. 90-91.

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi
Page créée le 22 août 2004. Mise à jour le 22 décembre 2015.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Lu Cougourdoun sur Facebook Suivez Lu Cougourdoun sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Lu Cougourdoun
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges)

3 visiteurs

 Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges) !  Valid CSS for Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges) !  Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.