D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Présentation
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Lu Cougourdoun dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Lu Cougourdoun in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Lu Cougourdoun Imprimer cette page
Envoyer Lu Cougourdoun Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Lu Cougourdoun Générer un fichier PDF
Suivez Lu Cougourdoun sur Facebook  Suivez Lu Cougourdoun sur Plus 1  Suivez Lu Cougourdoun sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Festins > paroles Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges). Vendredi 23 juin 2017, sainte Audrey (Sacré-Cœur). 
Prépare autant de tonneaux qu’en juin tu compteras de jours beaux. 
 

Lu Cougourdoun fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Les Cougourdons, ou Les Petites Courges)
Paroles niçoises Jouan Nicola, musique Marius Ausello. Traditionnel comté de Nice.

Le festin « des cougourdons » (dei cougourdoun) rassemblait toute la jeunesse niçoise. Il avait lieu sur la colline de Cimiez, à partir du 25 mars, jour de l’Annonciation.

Voir également Lu Cougourdoun, de Menica Rondelly et En calan de Cimiès, de Jouan Nicola.

1er couplet
Mounten damoun, su la coulina,
Es lou festin dei Cougourdoun.
Dejà flourisse l’aubepina,
L’aria n’es plèn de rigaudoun.
En arriban su la placetta
Croumperen toui un cougourdoun
Per lou coursage de Babetta,
           Ai Cougourdoun,
O ben lou « 
fichu » de Rousetta,
           Ai Cougourdoun.
 Montons là-haut, sur la colline,
C’est le festin des Cougourdons.
Déjà fleurit l’aubépine,
L’air est plein de rigaudons.
En arrivant sur la placette
Nous achèterons tous un cougourdon
Pour le corsage d’Élisabeth,
           Aux Cougourdons,
Ou bien pour le fichu de Rosette,
           Aux Cougourdons.

Refrain
Que bèu festin, lu Cougourdoun,
Doun renaisse la tradicioun.
En lu jardin, en lou bouissoun,
Es lou festin dei Cougourdoun. (bis)
 Quel beau festin, les Cougourdons,
Où renaît la tradition.
Dans les jardins, dans les buissons,
C’est le festin des Cougourdons. (bis)

2e couplet
Dòu viei camin fin ai Arena,
Qu en tranvai e qu à pen,
Dòu pouòrt à la Madalena,
Toui vers Cimiès mounton li gen.
Lu amourous en li tounela
Coumparon lu siéu cougourdoun.
La partida es ben plu bella,
           Ai Cougourdoun,
Coura siès m’una doumaisella,
           Ai Cougourdoun.
 Du vieux chemin jusqu’aux arènes (1),
Qui en tramway et qui à pied,
Du port à la Madeleine,
Tous, vers Cimiez, montent les gens.
Les amoureux dans les tonnelles
Comparent leurs cougourdons.
La partie est bien plus belle,
           Aux Cougourdons,
Quand tu es avec une demoiselle,
           Aux Cougourdons.

3e couplet
Un bouon papa me la siéu vieia
S’en soun mountat dòu viei camin,
Per s’en anà fin à la gleia
Tout en cuhièn de daissemin.
Si rapellon la siéu jouinessa,
Aquèu bèu tem dei Cougourdoun
Coura Lisoun s’èra proumessa,
           Ai Cougourdoun,
En lou soulèu que lu caressa,
           Ai Cougourdoun.
 Un bon papa (2) avec sa vieille
S’en sont montés (par le) vieux chemin,
Pour s’en aller à l’église
Tout en cueillant du jasmin.
Ils se rappellent leur jeunesse,
Ce beau temps des Cougourdons
Quand Lison s’était promise,
           Aux Cougourdons,
Dans le soleil qui les caresse,
           Aux Cougourdons.

1. Les arènes sur la colline de Cimiez.
2. Un grand-père.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 92-93.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Lu Cougourdoun sur Facebook Suivez Lu Cougourdoun sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Lu Cougourdoun
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges)

7 visiteurs

 Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges) !  Valid CSS for Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges) !  Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Lu Cougourdoun (Les Cougourdons, ou Les Petites Courges)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.