D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Flou de Nissa dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Flou de Nissa in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Flou de Nissa Imprimer cette page
Envoyer Flou de Nissa Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Flou de Nissa Générer un fichier PDF
Suivez Flou de Nissa sur Facebook  Suivez Flou de Nissa sur Plus 1  Suivez Flou de Nissa sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > Musique du MIDI ! > Chants populaires > paroles Flou de Nissa (Fleur de Nice). Samedi 18 novembre 2017, sainte Aude de Trémazan. 
De Toussaint à l’Avent, jamais trop de pluie ni de vent. 
 

Flou de Nissa fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
(Fleur de Nice)
Paroles niçoises Jane Bermond, musique Louis Raspini. Traditionnel comté de Nice.

Les paroles françaises d'origine, versifiées par Pierre Chaffange, ne sont pas reproduites ici. Le texte en français correspond à la traduction mot à mot de la version niçoise.

1er couplet
La nouostra bella paisaneta,
Dòu sièu pas lest, de bouon matin,
S’en va cuhi li viouleta,
Lou resedà, lou daissemin.
Se la veguessias sus l’erbeta
O sus lou prat, en lu valloun,
Lu sièu bei uei, l’aria couqueta
Farion perdre la rasoun.
 Notre belle petite paysanne,
De son pas leste, de bon matin,
S’en va cueillir les violettes,
Le réséda, le jasmin.
Si vous la voyiez sur l’herbe
Ou sur le pré, dans les vallons,
Ses beaux yeux, l’air coquette,
Vous feraient perdre la raison.

Refrain
Es una flou de Nissa,
Fiha dòu gai printemp,
Remplida d’allegressa
E toujou si riènt.
Es una flou de Nissa
Au couor tendre e joious,
Ma se douna l’ivressa,
Poudès veire toujou
Que la flou,
Bella flou,
La sièu rouseta d’òudou,
Que la flou,
La sièu flou,
Noun si cueia toui lu jou.
 C’est une fleur de Nice,
Fille du gai printemps,
Remplie d’allégresse
Et toujours riant.
C’est une fleur de Nice
Au cœur tendre et joyeux,
Mais si elle donne l’ivresse,
Vous pouvez voir toujours
Que la fleur,
Belle fleur,
Sa rosette (1) d’odeur (2),
Que la fleur,
Sa fleur,
Ne se cueille pas tous les jours.

2e couplet
Pouorta velut à la paisana,
La gran crous d’or au cadenoun,
Dous souveni de sa maigrana,
E à raia lou coutihoun.
Coum’ella jamai noun si farda :
Admiras toui lou mourin pur
De la bouquetièra nissarda,
Fluroun de la Riba d’Azur.
 Elle porte [du] velours à la [mode] paisanne,
La grande croix d’or à la chaînette (3),
Doux souvenir de sa grand-mère,
Et le cotillon (4) rayé.
Comme elle, jamais elle ne se farde :
Admirez tous le minois pur
De la bouquetière (5) niçoise,
Fleuron de la Côte d’Azur.

3e couplet
Ella n’es de touti li festa,
De toui lu bal, plena d’entren.
Soun dever de fiheta ounesta
L’acoumplisse discrètamen !
Adora lou rire e la dansa,
Lu cant dòu nouastre bèu pahis,
De l’amour canta la roumansa
E de Nissa n’es lou redris.
 Elle est de toutes les fêtes,
De tous les bals, pleine d’entrain.
Son devoir de fille honnête,
Elle l’accomplit discrètement !
Elle adore le rire et la danse,
Les chansons de notre beau pays,
De l’amour elle chante la romance
Et de Nice, elle est la fierté (6).

1. Voir également La Rouseta de Nanoun.
2. Jane Bermond a préféré l’euphémisme òudou (odeur) en place du sens véritable ounour (honneur), qui aurait pu choquer en ce début de XXe siècle !
3. Comme Nanon dans La Rouseta de Nanoun.
4. Coutilhoun : jupon. En réalité, il s’agit de la jupe rayée, à bandes verticales blanches et rouges.
5. Voir également La Bella Bouquetiera.
6. Redris : ordre, bon sens ; una frema de redris : une femme ordonnée, une bonne ménagère.

Bibliographie
     • Delrieu (Georges), Anthologie de la chanson niçoise, Nice, éd. Delrieu et Cie, 1960, p. 78-79.

 

Retour page musique - Haut

© 2001-2017 Jean-Gabriel Maurandi.


musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Suivez « MTCN » Suivez Flou de Nissa sur Facebook Suivez Flou de Nissa sur Twitter Partagez « MTCN »
      Partage de signets  : Flou de Nissa
 Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Flou de Nissa (Fleur de Nice) à la barre d’outils Google
 - ajouter aux favoris


Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
Flou de Nissa (Fleur de Nice)

2 visiteurs

 Flou de Nissa (Fleur de Nice), avec PHP  Valid HTML 4.01 for Flou de Nissa (Fleur de Nice) !  Valid CSS for Flou de Nissa (Fleur de Nice) !  Flou de Nissa (Fleur de Nice), avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
 Flou de Nissa (Fleur de Nice)  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.