D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Li a quaucarèn que m’a fa pòu dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Li a quaucarèn que m’a fa pòu in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Li a quaucarèn que m’a fa pòu Estampà aquela pàgina
Mandà Li a quaucarèn que m’a fa pòu Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Li a quaucarèn que m’a fa pòu Creà un fueiet PDF
Seguès Li a quaucarèn que m’a fa pòu soubre Facebook  Seguès Li a quaucarèn que m’a fa pòu soubre Plus 1  Seguès Li a quaucarèn que m’a fa pòu soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Lu nouvé de Prouvença > parouli Li a quaucarèn que m’a fa pòu. Dimècre 19 setembre 2018, santa Emilia o Melì. 
La luna settembrina es la plus clarina. 
 

Li a quaucarèn que m’a fa pòu aria (fueiet Midi) particieou de l’aria , (bis) aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli de Nicolas Saboly, dich Micoulau Sabòli. Tradiciounel de Prouvença.
Sus l’aria On a beau faire des serments.

Micoulau Sabòli a proupausat doui versioun d’aquestou nouvé, que la premiera es sus l’ària On a beau faire des serments (Aven bèu faire de juramen).

Aquestou nouvé fouguèt publicat en 1669 dins lou 3rs caié, mé lou nùmero 19.

1 coublet
Li a quaucarèn que m’a fa pòu,
Dòu long de la carriero,
Que tirassavo pèr lou sòu
Un tros de sarpeliero.
 Il y a quelque chose qui m’a fait peur,
Au long de la rue,
Qui tirait par le sol
Un morceau de serpillière (1).

2nt coublet
Me siéu pres gardo qnantecant
Qu’èro uno vièio femo
Pu longo qu’un grand jour sèns pan,
Pu maigro que Caremo.
 Je me suis pris garde tout aussitôt (2)
Que c’était une vieille femme
Plus longue qu’un grand jour sans pain,
Plus maigre que Carême.

3rs coublet
Em’uno daio entre sei man
Se fasié faire plaço,
Lorsqu’un jòli petit enfant
Li vèn douna la casso.
 Avec une faux entre ses mains
Elle se faisait place [nette],
Lorsqu’un joli petit enfant
Vint lui donner la chasse.

4e coublet
Emé dous gros bastoun en crous
Li fretavo l’esquino
En li disent : « Retiras-vous,
Gros aucèu de rapino ! »
 Avec deux gros bâtons en croix
Il lui frottait l’échine
En lui disant : « Retirez-vous,
Gros oiseau de malheur ! »

5e coublet
Èro laido coume pecat,
La vièio desdentado :
Elo avié lei dous ue trauca
E la tèsto pelado.
 Elle était laide comme péché,
La vieille édentée :
Elle avait les deux yeux troués
Et la tête pelée.

6e coublet
Avié tout lou vèntre cura,
Semblavo un brus d’abiho ;
E sai pas qu li avié gara
Lou nas e leis auriho.
 Elle avait tout le ventre creux,
Elle ressemblait à une ruche d’abeilles ;
Et je ne sais pas qui lui avait ôté
Le nez et les oreilles.

7e coublet
Sei man, sei pèd fasien esfrai,
E sei cambo d’aragno
Que servirien, au mes de mai,
Pèr espòussa l’eigagno.
 Ses mains, ses pieds faisaient effroi,
Et ses jambes d’araignée
Qui servaient, au mois de mai,
Pour épousseter la rosée.

8e coublet
Vous diriéu bèn quant a de tèms,
Car ai soun batistèri.
Ame mai vous dire lou sèns
De tout aquéu mistèri.
 Je vous dirais bien combien elle a d’années,
Car j’ai son certificat de baptême.
J’aime mieux vous dire le sens
De tout ce mystère.

9e coublet
Dins lou jas aquel enfant dor
Sus de paio pourrido ;
Es éu que vèn cassa la mort
Pèr nous douna la vido.
 Dans la bergerie cet enfant dort
Sur de la paille pourrie ;
C’est lui qui vient chasser la mort
Pour nous donner la vie.

1. Sarpeliero o sarpeihièro, ferpièra ; tamben marridi tela d’embalage.
2. Qnantecant : sus lou còu. En vièi francès, si trova tamben quant-et-quant mé la meme significacioun.

Bibliougrafìa
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, reedicioun Fr. Seguin, estampadour-editour, Avignon, 1856, p. 24.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2018 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Li a quaucarèn que m’a fa pòu soubre Facebook Seguès Li a quaucarèn que m’a fa pòu soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Li a quaucarèn que m’a fa pòu
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Li a quaucarèn que m’a fa pòu à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Li a quaucarèn que m’a fa pòu

6 visitatours

 Li a quaucarèn que m’a fa pòu, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Li a quaucarèn que m’a fa pòu !  Valid CSS for Li a quaucarèn que m’a fa pòu !  Li a quaucarèn que m’a fa pòu, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Li a quaucarèn que m’a fa pòu  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.