D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
La Marcho di rèi dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   La Marcho di rèi in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà La Marcho di rèi Estampà aquela pàgina
Mandà La Marcho di rèi Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF La Marcho di rèi Creà un fueiet PDF
Seguès La Marcho di rèi soubre Facebook  Seguès La Marcho di rèi soubre Plus 1  Seguès La Marcho di rèi soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Lu nouvé de Prouvença > parouli La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi). Dissata 26 mai 2018, san Berenger. 
Mai ourtoulan, touplen de pàia e pau de gran. 
 

La Marcho di rèi aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
(La Marcha dei rèi)
Parouli atribuat à Joseph-François Domergue (1691-1729). Tradiciounel de Prouvença.
Sus l’aria La Marche de Turenne.

1 coublet
De matin,
Ai rescountra lou trin
De tres grand rèi qu’anavon en vouiage ;
De matin,
Ai rescountra lou trin
De tres grand rèi dessus lou grand camin.
Ai vist d’abord
De gardo-corp,
De gènt arma em’uno troupo de page ;
Ai vist d’abord
De gardo-cors,
Touti daura dessus si justo-corp.
 De [bon] matin,
J’ai rencontré le train
De trois grands rois [mages] qui allaient en voyage ;
De [bon] matin,
J’ai rencontré le train
De trois grands rois [mages] dessus le grand chemin.
J’ai vu d’abord
Des gardes du corps,
Des gens armés avec une troupe de pages ;
J’ai vu d’abord
Des gardes du corps,
Tout dorés dessus les justaucorps (1).

2nt coublet
Li drapèu,
Qu’èron segur fort bèu,
I ventoulé servien de badinage ;
Li camèu,
Qu’èron segur fort bèu,
Pourtavon de bijou touti nouvèu.
E li tambour,
Pèr faire ounour,
De tèms en tèms fasien brusi soun tapage ;
E li tambour,
Pèr faire ounour,
Batien la marcho chascun à soun tour.
 Les drapeaux,
Qui étaient sûrement fort beaux,
Leur éventoir servait de badinage (2) ;
Les chameaux,
Qui étaient certainement très beaux,
Portaient des bijoux tout nouveaux.
Et les tambours,
Pour faire honneur,
De temps en temps faisaient bruire leur tapage ;
Et les tambours,
Pour faire honneur,
Battaient la marche chacun à son tour.

3rs coublet
Dins un char
Daura de touto part,
Vesias li rèi moudèste coume d’ange ;
Dins un char
Daura de touto part,
Vesias bria de riche-z-estendard ;
Ausias d’auboues,
De bèlli voues
Que de moun Dièu publiavon li louange ;
Ausias d’auboues,
De bèlli voues
Que disien d’er d’un amirable choues.
 Dans un char
Doré de toutes parts,
On voyait les rois [mages] modestes comme des anges ;
Dans un char
Doré de toutes parts,
On voyait briller des riches étendards.
On entendait des hautbois,
De belles voix
Qui, de mon Dieu, publiaient les louanges ;
On entendait des hautbois,
De belles voix
Qui disaient des airs d’un admirable choix.

4e coublet
Esbahi
D’entèndre acò d’aqui,
Me siéu renja pèr vèire l’equipage ;
Esbahi
D’entèndre acò d’aqui,
De luèn en luèn li-z-ai toujou suivi ;
L’astre brian
Qu’èro davan
Servié de guido e menavo li tres mage ;
L’astre brian
Qu’èro davan
S’arrestè net quand fuguè vers l’enfant.
 Ébahi
D’entendre cela d’ici,
Je me suis rangé pour voir l’équipage ;
Ébahi
D’entendre cela d’ici,
De loin en loin je les ai toujours suivis.
L’astre brillant
Qui était devant
Servait de guide et menait les trois mages ;
L’astre brillant
Qui était devant
S’arrêta net quand il fut vers l’enfant.

5e coublet
Intron pièi
Per adoura soun rèi,
A dous ginoun coumençon sa priero ;
Intron pièi
Per adoura soun rèi
E recounèisse sa divino lèi.
Gaspard d’abord
Presènto l’or
E di : « Moun Diéu, sias lou soulé rèi de glòri. »
Gaspard d’abord
Presènto l’or
E dis pertout que vèn cassa la mort.
 Ils entrent pieusement
Pour adorer leur roi,
À deux genoux ils commencent leur prière ;
Ils entrent pieusement
Pour adorer leur roi
Et reconnaître sa divine loi.
Gaspard d’abord
Présente l’or
Et dit : « Mon Dieu, vous êtes le seul roi de gloire. »
Gaspard d’abord
Présente l’or
Et dit partout qu’Il vient chasser la mort.

6e coublet
Per presèn
Melchior oùfro l’encèn
En ié disen : « Sias lou Diéu di-z-armado. »
Per presèn
Melchior oùfro l’encèn,
Disen : « Sias rèi e sias Diéu tout ensen. »
La paureta,
L’umulita,
De voste amour nin soun li provo assurado ;
La paureta,
L’umulita
N’empachon pas vosto Divinita.
 Pour présent
Melchior offre l’encens
En lui disant : « Vous êtes le Dieu des armées. »
Pour présent
Melchior offre l’encens,
Disant : « Vous êtes roi et vous êtes Dieu tout ensemble. »
La pauvreté,
L’humilité,
De votre amour en sont la preuve assurée ;
La pauvreté,
L’humilité
N’empêchent pas votre divinité.

7e coublet
Quant à iéu,
N’en plour, moun bon Diéu !
En sangloutant vous presènte la mirrho ;
Quant à iéu,
N’en plour, moun bon Diéu !
De ié sounja, siéu pu mort que viéu ;
Un jour, per nous,
Sus uno croux,
Coumé mourtau, fenirés nosti misèro ;
Un jour, per nous,
Sus uno crous,
Devès mouri per lou salut de tous.
 Quant à moi (3),
J’en pleure, mon bon Dieu !
En sanglotant, je vous présente la myrrhe ;
Quant à moi,
J’en pleure, mon bon Dieu !
D’y songer, je suis plus mort que vif ;
Un jour, pour nous,
Sur une croix,
Comme mortel, vous finirez notre misère ;
Un jour, pour nous,
Sur une croix,
Vous devez mourir pour le salut de tous.

8e coublet
Aujourd’huèi
Es adoura di rèi
E bateja di man de Jan-Batisto ;
Aujourd’huèi
Es adoura di rèi,
Tout l’univer se soumés a sa lèi.
Dins un festin
Rènd l’aigo en vin :
Aquèu miracle es segur bèn de requisto ;
Dins un festin
Rènd l’aigo en vin :
Nous manifèsto soun poudé divin.
 Aujourd’hui
Il est adoré par les rois [mages]
Et baptisé des mains de Jean-Baptiste ;
Aujourd’hui
Il est adoré par les rois [mages],
Tout l’univers se soumet à sa loi.
Dans un festin
Il change l’eau en vin :
Ce miracle est sûrement bien nécessaire ;
Dans un festin
Il change l’eau en vin :
Il nous manifeste son pouvoir divin.

1. Gipoun coustrech à la vida, que si pourtava à lou XVIIe sècoulou.
2. Voulent à dire li oundulacioun dounavon à lou courtège una gaietà laugiera, un carater jugarèu.
3. Après Gaspart pi Melchior, es ahura Baltazar que parla en aquestou coublet.

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2018 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès La Marcho di rèi soubre Facebook Seguès La Marcho di rèi soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : La Marcho di rèi
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi) à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi)

4 visitatours

 La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi), mé PHP  Valid HTML 4.01 for La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi) !  Valid CSS for La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi) !  La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi), mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 La Marcho di rèi (La Marcha dei rèi)  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.