D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
L’ange qu’a pourta la nouvello dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   L’ange qu’a pourta la nouvello in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà L’ange qu’a pourta la nouvello Estampà aquela pàgina
Mandà L’ange qu’a pourta la nouvello Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF L’ange qu’a pourta la nouvello Creà un fueiet PDF
Seguès L’ange qu’a pourta la nouvello soubre Facebook  Seguès L’ange qu’a pourta la nouvello soubre Plus 1  Seguès L’ange qu’a pourta la nouvello soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Lu nouvé de Prouvença > parouli L’ange qu’a pourta la nouvello. Dissata 15 decembre 2018, santa Ninoun. 
Emb’un vèire de vin vous fès un amic. 
 

L’ange qu’a pourta la nouvello aria (fueiet Midi) particieou de l’aria , (bis) aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli de Nicolas Saboly, dich Micoulau Sabòli. Tradiciounel de Prouvença.
Sus l’aria d’un menuet.

Aquestou nouvé fouguèt publicat en 1669 dins lou 3rs caié, mé lou nùmero 20.

1 coublet
L’ange qu’a pourta la nouvello
Ei bergié dessus lou coutau
A di qu’uno jouino piéucello,
Anue dins un marrit oustau,
A fach un fiéu
Qu’es Ome Diéu !
Jamai afaire noun pòu ana miéu.
 L’ange qui a porté la nouvelle
Aux bergers sur le coteau
A dit qu’une jeune pucelle,
Anuitée dans une mauvaise grange,
A fait un fils
Qui est homme Dieu !
Jamais une affaire ne pourrait aller mieux.

2nt coublet
Fau qu’eiçò siège lou Messìo
Que lei paires avien proumés
Dins lou libre dei proufecìo,
Que disié que dins quàuquei mes,
Nàutrei veirian
Un bel Enfant
Que pagarié tous lei dèute d’Adam.
 Il faut qu’ici siège le Messie
Que les pères avaient promis
Dans le livre des prophéties (1),
Qui disait que dans quelques mois,
Nous autres verrions
Un bel Enfant
Qui paierait toutes les dettes d’Adam.

3rs coublet
Uno estello coundus lei Mage
Dins la vilo de Betelèn,
Que s’envan pèr li rendre òumage
E li porton de bèu presènt.
L’an adoura,
L’an amira
Coume un Messìo tan fort desira,
 Une étoile conduit les Rois mages
Dans la ville de Bethléem,
Qui s’en vont pour lui rendre hommage
Et lui portent de beaux présents.
Ils l’ont adoré,
Ils l’ont admiré
Comme un Messie si fort désiré.

4e coublet
Mai tournas un pau la medaio
E regardas-la de l’envèr :
Lou veirés sus un pau de paio,
Tout nus au pu gros de l’ivèr,
Dessus lou sòu,
Sènso linçou,
Eu es coucha près d’un ase e d’un biòu.
 Mais tournez un peu la médaille
Et regardez-la sur l’envers :
Vous le verrez sur un peu de paille,
Tout nu au plus fort de l’hiver,
Sur le sol,
Sans drap,
Lui est couché près d’un âne et d’un bœuf.

5e coublet
L’ase, que recounèis soun mèstre,
Es aqui que li fai la court ;
E lou biòu, que vòu toujour èstre
A l’entour de soun bon Segnour
Pèr l’escaufa
De tout coustat,
Aquéu pauret fa jamai que boufa.
 L’âne, qui reconnaît son maître,
Est ici qui lui fait la cour ;
Et le bœuf, qui veut toujours être
À l’entour de son bon Seigneur
Pour le réchauffer
De tout côté,
Ce pauvret ne fait jamais que souffler.

6e coublet
N’es pas rèn tout ce qu’éu enduro
Auprès de ce qu’endurara :
Ni lou fre ni la jaladuro,
Sara pas ce que lou tuara.
Dessus la Crous
Mourra pèr nous,
E pièi saren à jamai benurous.
 Ce n’est pas rien tout ce qu’il endure
Auprès de ce qu’il endurera :
Ni le froid ni la gelure,
Ce ne sera pas ce qui le tuera.
Sur la Croix
Il mourra pour nous,
Et puis nous serons à jamais bienheureux.

1. La Bibla, 2da partida : « lu libre dei Proufeta » (Ancian Testamen).

Bibliougrafìa
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, reedicioun Fr. Seguin, estampadour-editour, Avignon, 1856, p. 25-26.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2018 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès L’ange qu’a pourta la nouvello soubre Facebook Seguès L’ange qu’a pourta la nouvello soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : L’ange qu’a pourta la nouvello
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun L’ange qu’a pourta la nouvello à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
L’ange qu’a pourta la nouvello

6 visitatours

 L’ange qu’a pourta la nouvello, mé PHP  Valid HTML 4.01 for L’ange qu’a pourta la nouvello !  Valid CSS for L’ange qu’a pourta la nouvello !  L’ange qu’a pourta la nouvello, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 L’ange qu’a pourta la nouvello  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.