D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Tòni, Guihèn, Peiroun dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Tòni, Guihèn, Peiroun in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Tòni, Guihèn, Peiroun Estampà aquela pàgina
Mandà Tòni, Guihèn, Peiroun Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Tòni, Guihèn, Peiroun Creà un fueiet PDF
Seguès Tòni, Guihèn, Peiroun soubre Facebook  Seguès Tòni, Guihèn, Peiroun soubre Plus 1  Seguès Tòni, Guihèn, Peiroun soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Lu nouvé de Prouvença > parouli Tòni, Guihèn, Peiroun. Divendre 22 jugne 2018, sant Alban. 
Ounestà e gentilessa surpasson touti li bellessa. 
 

Tòni, Guihèn, Peiroun aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Parouli de Nicolas Saboly, dich Micoulau Sabòli. Tradiciounel de Prouvença.
Sus l’aria Tout mon plus grand plaisir.

Aquestou nouvé fouguèt publicat en 1669 dins lou 3rs caié, mé lou nùmero 22.

1 coublet
Tòni, Guihèn, Peiroun, Jouan, Estève, Sauvaire,
Quitas vòstei moutoun, leissas vòstes araire,
 Antoine, Guillaume, Pierre, Jean, Stéphane, Sauveur
Quittez vos moutons, laissez vos araires,

Refren
Courrès, despachas-vous, venès vèire vitamen
L’Enfant emé la Maire.
 Courrez, dépêchez-vous, venez vite voir
L’Enfant avec la Mère.

2nt coublet
Quitas vòstei mòutoun, leissas vòstes araire,
Lou Fiéu de Dieu es nat, eici dins lou terraire.
 Quittez vos moutons, laissez vos araires,
Le Fils de Dieu est né, ici dans le terroir.

3rs coublet
Lou Fiéu de Dieu es nat, eici dins lou terraire,
Es dins un marrit jas tout descubert, pechaire !
 Le Fils de Dieu est né, ici dans le terroir,
Il est dans une mauvaise bergerie toute découverte, peuchère !

4e coublet
Es dins un marrit jas tout descubert, pechaire !
Quand sarés dins lou jas, veici ce que fau faire.
 Il est dans une mauvaise bergerie toute découverte, peuchère !
Quand vous serez dans la bergerie, voici ce qu’il faut faire.

5e coublet
Quand sarés dins lou jas, veici ce que fau faire :
Anas beisa lei pèd dòu Fiéu de Dieu lou Paire.
 Quand vous serez dans la bergerie, voici ce qu’il faut faire :
Allez baiser les pieds du Fils de Dieu le Père.

6e coublet
Anas beisa lei pèd dòu Fiéu de Dieu lou Paire,
E recouneissès-lou coume voste bon fraire.
 Allez baiser les pieds du Fils de Dieu le Père,
Et reconnaissez-le comme votre bon frère.

7e coublet
E recouneissès-lou coume voste bon fraire.
Quand l’aurés adoura, metès-vous à-n-un caire.
 Et reconnaissez-le comme votre bon frère.
Quand vous l’aurez adoré, mettez-vous dans un coin (1).

8e coublet
Quand l’aurés adoura, metès-vous à-n-un caire.
Li dèu veni trei Rèi, emai n’istaran gaire.
 Quand vous l’aurez adoré, mettez-vous dans un coin.
Il doit y venir trois Rois, mais ils ne resteront guère.

9e coublet
Li dèu veni trei Rèi, emai n’istaran gaire.
Quand saran arriba, lei fagues pas mau traire.
 Il doit y venir trois Rois, mais ils ne resteront guère.
Quand ils seront arrivés, ne les embarrassez pas (2).

10e coublet
Quand saran arriba, lei fagues pas mau traire,
Car vous farien vira coume de debanaire.
 Quand ils seront arrivés, ne les embarrassez pas,
Car ils vous feraient tourner comme des dévidoirs.

11e coublet
Car vous farien vira coume de debanaire ;
Regardas soulamen aquélei bèus afaire.
 Car ils vous feraient tourner comme des dévidoirs ;
Regardez seulement ces belles affaires.

12e coublet
Regardas soulamen aquélei bèus afaire,
E pièi gagnas dòu pèd coume leis amoulaire.
 Regardez seulement ces belles affaires,
Et puis faites la révérence (3) comme les rémouleurs.

1. Caire : roucas e tamben cantoun.
2. Mau traire significa noun estre achiéu ; lei fagues pas mau traire, noun li causas de pena, noun li metès en fachènda.
3. Faire lou pèd en arrié, o tout simplamen faire lou pèd : saludà en estrapilhant lou pen en arrié, faire un enclin.

Bibliougrafìa
     • Saboly (Nicolas), Recueil des noëls composés en langue provençale, 1668-1674, reedicioun Fr. Seguin, estampadour-editour, Avignon, 1856, p. 27.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2018 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Tòni, Guihèn, Peiroun soubre Facebook Seguès Tòni, Guihèn, Peiroun soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Tòni, Guihèn, Peiroun
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Tòni, Guihèn, Peiroun à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Tòni, Guihèn, Peiroun

2 visitatours

 Tòni, Guihèn, Peiroun, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Tòni, Guihèn, Peiroun !  Valid CSS for Tòni, Guihèn, Peiroun !  Tòni, Guihèn, Peiroun, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Tòni, Guihèn, Peiroun  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.