D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
ària (fueiet Midi) particieou de l’ària
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Istòria
Lèssicou
Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Un dieu vient de naître dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Un dieu vient de naître in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Un dieu vient de naître Estampà aquela pàgina
Mandà Un dieu vient de naître Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Un dieu vient de naître Creà un fueiet PDF
Seguès Un dieu vient de naître soubre Facebook  Seguès Un dieu vient de naître soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Lu nouvé de la countéa de Nissa > parouli Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut). Dimars 20 outobre 2020, san Vital e Adelina. 
Au mes d’outobre, qu a pas de mantèu que lou si cerque ben lèu. 
 

Un dieu vient de naître ària (fueiet Midi) particieou de l’ària
(Un Diéu es naissut)
Parouli da Auguste Boyer, couletat da Albert Blanchi. Tradiciounel de la countéa de Nissa.

1 coublet
L’ange
Un dieu vient de naître,
Bergers, éveillez-vous !
Oh ! Venez-y donc tous
Pour bien le reconnaître.
Un dieu, un dieu vient de naître,
Bergers, éveillez-vous !
 
Lou pastre
Bessai caucun pantailla
De nous avem souna
Au leva de la pailla
Ange n’as ben parla.
Vautre siès de gen de ben,
N’avès la pansa plena,
Sabès pas can cousta lou bla,
Lou mangias sensa pena. (bis)
 Le berger
Peut-être quelqu’un rêve
De nous avoir sonné (réveillé)
Au lever de la paille (paillasse)
Ange, vous avez bien parlé.
Vous autres êtes des gens de bien,
Vous avez la panse pleine,
Vous ne savez pas combien coûte le blé,
Vous le mangez sans peine. (bis)

2nt coublet
L’ange
Ouvrez les paupières
Et voyez qui je suis !
Je suis l’ange du ciel
Qui porte les nouvelles.
Ouvrez, ouvrez les paupières
Et voyez qui je suis.
 
Lou pastre
Se duerbi li paupiera
Ti farài vé cu siou ;
A gran co’ d’estogiera
Ti farài marcia dre.
S’aghessias da pasta embé ieù
E mon beù fioù,
Vous farian vuostra saoussa,
D’achi veirias e prouverias
Couma un paisan si caoussa. (bis)
 Le berger
Si j’ouvre les paupières
Je te ferai voir qui je suis ;
À grands coups d’étagère
Je te ferai marcher droit.
Fussiez-vous de repas avec moi
Et mon beau-fils,
Nous vous ferions votre sauce,
D’ici vous verriez et éprouveriez
Comment un paysan se chausse. (bis)

3rs coublet
L’ange
Entrez dans l’étable
Et venez l’adorer
Car il vous aime tous,
Il est bien raisonnable !
Entrez, entrez dans l’étable
Et venez l’adorer.
 
Lou pastre
Siou pa un varlé d’estable
Per saoupre adoura,
Non sabi faire autre
Che de moutoun gardà.
De moutoun, de menoun,
De féa e de cabra.
S’acò fa per vou en doui mot,
Sensa tan de paraoula. (bis)
 Le berger
Je ne suis pas un valet d’étable
Pour savoir adorer,
Je ne sais [rien] faire d’autre
Que des moutons garder.
Des moutons, des boucs,
Des brebis et des chèvres.
Si cela fait pour vous (vous convient), en deux mots,
Sans autant de paroles. (bis)

4e coublet
L’ange
Bergers, je vous laisse
Et je m’en vais partir
Pour adorer le Fils
Aussi bien que la Mère.
Bergers, bergers, je vous laisse
Et je m’en vais partir.
 
Lou pastre
Lou bouon Diou v’accoumpagne,
Naoutre sien ben counten
De saupre la nouvella
Ch’es nat en Betelen.
S’aco es verrai, li anerai
Cargat d’achipage,
Un fiascou doù vin doù pu fin
E doui o tre froumage. (bis)
 Le berger
Le bon Dieu vous accompagne,
Nous autres, nous sommes bien contents
De savoir la nouvelle
Qu’il est né à Bethléem.
Si cela est vrai, j’y irai
Chargé comme un équipage,
Une bouteille de vin du plus fin
Et deux ou trois fromages. (bis)


Bibliougrafìa
• revue Nice historique, Nice, n° 6, 1932, p. 227-228.

 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2020 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Un dieu vient de naître soubre Facebook Seguès Un dieu vient de naître soubre Twitter Partagiès « MTCN »
     Partage de sìgnou  : Un dieu vient de naître
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut) à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut)

3 visitatours

 Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut), mé PHP  Valid HTML 4.01 for Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut) !  Valid CSS for Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut) !  Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut), mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Un dieu vient de naître (Un Diéu es naissut)  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.