D’argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d’or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d’une mer d’azur mouvant de la pointe et ondée d’argent.

Escaufestre
Plan dòu sit

Presentaciéou
Si circoustança
Si dansa
S’estrumèns
aria (fueiet Midi) particieou de l’aria
Mùsica dòu MIDI !
Si autour
Sou cinemà
Bibliougrafìa
Discougrafìa

Telecargamén

Liams
Coumpàgnous
Remerciaméns

mail to Per n’escrieure
A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)Mùsica tradiciounella de la countéa de Nissa
Salut à Levens dans Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)   Salut à Levens in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)   
Estampà Salut à Levens Estampà aquela pàgina
Mandà Salut à Levens Mandà aquela pàgina à un amic
Creà PDF Salut à Levens Creà un fueiet PDF
Seguès Salut à Levens soubre Facebook  Seguès Salut à Levens soubre Plus 1  Seguès Salut à Levens soubre Twitter
Recercà    dintre lou sit « MTCN »  
 Sias aquì : Acuèi > Mùsica dòu MIDI ! > Cants poupular > parouli Salut à Levens. Dimècre 12 decembre 2018, santa Jana-Francèsa de Chantal. 
Aquéu gieta una amplouha per pilhà un loubas. 
 

Salut à Levens
Parouli de Nicolas Giorgi (1906). Cansoun tradiciounella de Levens, countéa de Nissa.
Sus l’aria Au r’voir et merci, mùsica de Édouard Jouve (1906).

1 coublet
Apré una bella proumenada
Arrivas en’acheù beù pais
La vouastra vista es ciarmada
N’en dirias un vrai paradis
Dapertoute li à de verdura
Che flatta lou vouast’oudourat
Acheù bouan fresc che vou proucura
Farià mangià un vagoun de pan bagnat
 Après une belle promenade
Vous arrivez dans ce beau pays,
Votre vue est charmée
On dirait un vrai paradis.
Partout il y a de la verdure
Qui flatte votre odorat.
Ce bon [air] frais qui vous (enveloppe)
[Vous] ferait manger un wagon de
pan bagnat.

Refren
Salut à Levens, Levens, Levens
Es un beù village
Aughès lou courage
De li anà souven, souven, souven
Noun li à che de bravi gen
V’amuseres ben
 Salut à Levens, Levens, Levens.
C’est un beau village,
Ayez le courage
D’y aller souvent, souvent, souvent.
Il n’y a que de braves gens,
Vous vous y amuserez bien.

2nt coublet
Coura n’en ven achela data
De festà lou sant Antounin
Emb’un accordi che v’epata
Ourganison un grandious festin
Chu beou, chu canta e chu dansa
Ma li à giamai una discussioun
En verita es una ciansa
De si trouvà me de taoù coumpagnoun
 Quand s’en vient cette date
De fêter le saint Antonin,
Avec un accord qui vous épate
Ils organisent un grand festin.
Qui boit, qui chante et qui danse,
Mais il n’y a jamais une discussion.
En vérité, c’est une science
De se trouver avec de tels compagnons.

3rs coublet
Ben entendut, moussù lou méra
Es un ome vremen ciarman
Sensa faire tan de maniéra
Accueille ben, picioui e gran
A toui achulu che à ressute
Agiusti li mieù coumplimen
Soun moudeste, ma soun sentute
Cresélou che li si merita ben
 Bien entendu, monsieur le maire (1)
Est un homme vraiment charmant.
Sans faire de manières,
Il accueille bien, petits et grands.
À tous ceux qu’il a reçus
J’ajoute mes compliments,
Ils sont modestes, mais ils sont sincères ;
Croyez-le qu’il les mérite bien.

4e coublet
En acheù magnifiche prate
Doun fan li coursa toui lu an
Li à cauche ten li an passate
Una revista de gigan.
Acheù fac, teni a lou dire
Noun li à pa rendu pu fier
Es tougioù m’un grassious sourire
Che a Levens ressevon l’estrangier
 Dans ce magnifique pré (2)
Où se font les courses (3) tous les ans,
Il y a quelque temps on y a passé
Une revue de géants (4).
Ce fait, je tiens à le dire,
Ne les a pas rendus plus fiers :
C’est toujours avec un gracieux sourire
Qu’à Levens ils reçoivent les étrangers.

Darrié refren
Ounour a Levens, Levens, Levens
Lou vou dieù ben fouarte
De noun anà aurias touarte
Li si stà tan ben, tan ben, tan ben
Siès tougioù gai e counten
Coura siès à Levens.
 Honneur à Levens, Levens, Levens.
Je vous le dis bien fort :
De ne pas y aller vous auriez tort.
On y est si bien, si bien, si bien.
Vous êtes toujours gai et content
Quand vous êtes à Levens.

1. En 1906, lou mèra de Levens èra Jean Giletta.
2. À lou luec dich « lu Gran Prat ».
3. Coursa de cavau.
4. Revista de troupa militari.

Bibliougrafìa
     • revue Nice historique, Nice, n° 10, 1907, p. 164-165.

 

Salut à Levens - revue des troupes alpines aux Grands Pres

Revista de troupa militari à lu Gran Prat de Levens.
 

Retour à la pàgina mùsica - Aut

© 2001-2018 Jouan-Gabrièu Maurandi.


musicas tradiciounelli countea de Nissa, fifre

Seguès « MTCN » Seguès Salut à Levens soubre Facebook Seguès Salut à Levens soubre Twitter Partagiès « MTCN »
      Partage de sìgnou  : Salut à Levens
 Per achèdre diretamen à lou sit « MTCN » :  - ajustà lou boutoun Salut à Levens à la vouòstra barra d'autis Google
 - ajustà à lu favourit


Si trouvas aquela pàgina interessanta, poudès plaçà un liam vers éla. Simplamen coupià-coulà lou code aqui souta dins lou vouòstre sit (Ctrl+C per coupià), cen que dounarà acò :
Salut à Levens

6 visitatours

 Salut à Levens, mé PHP  Valid HTML 4.01 for Salut à Levens !  Valid CSS for Salut à Levens !  Salut à Levens, mé Firefox   Counchecioun sit jean gabriel maurandi, creation sites internet de musica  
 Salut à Levens  Aquel site respeta lou drech d’autour. Lu titre proupausat son dintre lou doumène public. Lur realisacioun es en la forma de sequensamen dins de fueiets Midi e noun en la forma de mùsica ouriginala ; noun son ni interpretat ni prouduch per li artista. Lu drech dai autour dei obra encara proutegiat, reprouduch dintre aquel site mé lur autourisacioun, son reservat. Echètou autourisacioun, touta utilisacioun de la toutalità dòu material multimedia mes à dispousicioun dintre lou site « MTCN » autre que la reprouducion e la counsultacioun individuali e privadi es interdich.
Minga animau es estat estrapassat durant la counchecioun d’aquèstou sit. Pura, ai mangiat de bèi còu de vianda.