D'argent à une aigle de gueules, au vol abaissé, membrée, becquée et couronnée d'or, empiétant une montagne de trois coupeaux de sable issant d'une mer d'azur mouvant de la pointe et ondée d'argent.

Avertissement
Plan du site

Prélude
Les circonstances
Les danses
Les instruments
fichier Midi de cet air de musique traditionnelle partition de l'air traditionnel
Musique du MIDI !
Les auteurs
Le cinéma
Bibliographie
Discographie

Revue de presse
Téléchargement

Liens
Sites amis
Partenaires
Remerciements

mail to Contact
Au fifre niçois - Les traditions musicales du comté de Nice (MTCN)Musique traditionnelle du comté de Nice
Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli dins A lou fifre nissart - Li tradicioun musicali de la countéa de Nissa (MTCN)   Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli in About fife from Nice - The musical traditions from County of Nice (MTCN)  Autres langues
Imprimer Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli Imprimer cette page
Envoyer Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli Envoyer cette page à un ami
Générer PDF Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli Générer un fichier PDF
Suivez Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli sur Facebook  Suivez Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli sur Plus 1  Suivez Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli sur Twitter
Rechercher    dans le site « MTCN »  
 Vous êtes ici : Accueil > La Provence > Noëls de Provence > Analyse musicale des noëls de Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli. Mardi 20 février 2018, sainte Aimée d'Assise. 
Ne crains pas l’année bissextile mais plutôt celle d’avant et celle d’après. 
 

Les traditions musicales du comté de Nice : Introduction - Métissage
Chants populaires - Chansons animalières - Chansons galantes - Chansons de métiers
Chansons engagées, politiques, sociales et satiriques - Chansons contemporaines
Airs de carnaval - Airs de circonstance - Danses en couple - Danses à figures - Farandole - Festins - Rondes de mai
Musique des enfants
Carillons et glas - Musique sacrée et religieuse - Noëls

Aperçu des musiques traditionnelles du Midi : L’Occitanie - Airs du carnaval de Limoux
Le Piémont - La Provence - Noëls de Provence

D’autres horizons

musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

Analyse musicale des noëls de Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli

L’analyse musicale présentée ci-après ne porte que sur les 61 (1) noëls publiés du vivant de Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli, et se base sur la réédition de 1856 par Fr. Seguin. Pour 26 d’entre eux (soit près de la moitié), Nicolas Saboly a composé d’une à trois variantes différentes, sous le même titre et avec les mêmes paroles provençales, simplement différenciées par les mentions bis, ter, quater, soit un total – versions de base et toutes variantes confondues – de 97 timbres.

Origine des airs

D’après Fr. Seguin, 44 de ces 97 timbres (soit environ 45 %) sont attribuables à Nicolas Saboly, alors que 53 noëls (soit environ 55 %) sont des réemplois d’airs pré-existants, dont quelques-uns de la main de Nicolas Saboly lui-même.

Formes littéraires et musicales

Pour les 61 versions de base, Nicolas Saboly n’a utilisé que 6 fois la forme rondo (2) : Ai proun couneigu, Auprès d’aquel estable, L’estrange deluge, Li a proun de gènt que van en roumavage, Per noun languì long dòu camin et Tòni, Guihèn, Peiroun. Les noëls restant sont de forme linéaire, c’est-à-dire ne comportant qu’une suite de couplets. Le genre littéraire des paroles est :
 
  • une narration pure : 66 %
  • une narration incluant une ou quelques répliques : 26 %
  • un dialogue intégral : 8 %
  • Enfin, un noël utilise dans ses paroles la figure de style de la concaténation (3) (Tòni, Guihèn, Peiroun) et 3 autres noëls celle de l’épanadiplose (4) (Ai ! quouro tournara lou tèms, bregado ?, Qui vòu faire grand journado et Viven urous e countènt).
    Répartition du nombre de couplets dans les noëls :
     
  • 6 couplets : 28 %
  • 5 couplets : 22 %
  • 7 couplets : 20 %
  • 4 couplets : 15 %
  • 8 couplets : 5 %
  • 3, 9 et 12 couplets : 10 %
  • Chiffrage de mesure

    La grande majorité des airs utilise un chiffrage de mesure binaire :
     
  • alla breve 2/2 : 30 %
  • (standard) 3/4 : 24 %
  • (standard) 4/4 : 19 %
  • (standard) 2/4 : 10 %
  • (standard) 3/8 : 2 %
  • contre environ 10 % de chiffrage ternaire (uniquement à 6/8).
    Seuls 4 noëls ont un chiffrage multiple : Chut ! Teisas-vous et Lorsque vous sarés malaut (2/2 + 3/4) ; Ai proun couneigu et Hòu ! de l’oustau ! (3/4 + 4/4).

    Tempo

    Les indications métronomiques ne sont pas de la main de Nicolas Saboly, mais ont été ajoutées par Fr. Seguin. Les valeurs moyennes ci-après ne sont donc qu’indicatives.
     
  • alla breve 2/2 : tempo moyen 78 à la blanche (de 46 mini pour Ourguhious plen de magagno à 108 maxi pour Lorsque vous sarés malaut) ;
  • standard 2/4, 3/4, 4/4 : tempo moyen 132 à la noire (de 72 mini pour Quand la miejo-nue sounavo version bis à 240 maxi pour Venès lèu vèire la piéucello) ;
  • ternaire 6/8 : tempo moyen 82 à la noire pointée (de 50 mini pour Pastre dei mountagno versions ter et quater à 104 maxi pour Uno estello version bis).
  • Carrure

    Le nombre de mesures de chacun des noëls se répartit ainsi :
     
  • 16 mesures : 25 %
  • 24 mesures : 13 %
  • 12 mesures : 12 %
  • longueurs diverses : 50 %
  • Les valeurs extrêmes concernent les longueurs de 6 mesures (Micoulau noste pastre et Nautre sian d’enfant de cor, soit 2 %) et 34 mesures (Viven urous e countènt et L’estrange deluge, soit 2 %). Nicolas Saboly a composé un départ en anacrouse pour environ 58 % des 97 noëls.

    Tonalités

    Les tonalités se partagent dans les catégories suivantes :
     
  • mode mineur : 57 % (dont sol mineur 27 %, la mineur 18 % et mineur 6 %, le reste se répartissant entre do, mi et si) ;
  • mode majeur : 42 % (dont fa majeur 25 % et do majeur 8 %, le reste se répartissant entre la, , sol et si bémol) ;
  • 1 seul noël (Uno estello, version ter) comporte un changement d’armure, de la mineur à la majeur.
  • Premier intervalle

    L’intervalle initial s’analyse ainsi pour les 97 timbres, dans l’ordre décroissant des fréquences d’utilisation :
     
  • seconde majeure : 30 %
  • seconde mineure : 22 %
  • quarte juste : 19 %
  • quinte juste : 15 %
  • tierce mineure : 8 %
  • tierce majeure : 6 %
  • La « célèbre » quarte juste semble donc ne pas être l’intervalle initial préféré de Nicolas Saboly !

    Ambitus

    L’ambitus (intervalle entre la note la plus grave et la note la plus élevée) du thème de chaque noël se présente ainsi :
     
  • octave (ou octave diminuée) : 34 %
  • octave plus seconde mineure : 13 %
  • sixième mineure : 12 %
  • octave plus seconde majeure : 11 %
  • septième mineure : 8 %
  • octave plus tierce mineure : 7 %
  • octave plus quarte juste : 5 %
  • quinte juste : 3 %
  • octave plus tierce majeure : 2 %
  • octave plus quinte juste : 2 %
  • quarte juste : 1 %
  • sixième majeure : 1 %
  • septième majeure : 1 %
  • L’amplitude de l’ambitus est habituellement l’une des indications permettant d’estimer l’ancienneté d’un air, d’autant plus ancien que l’ambitus est petit. Mais pour le plus petit ambitus employé par Nicolas Saboly – la quarte juste – qui se trouve dans le noël Bon Diéu ! La grand clarta ! (publié en 1668 dans le 1er cahier), Fr. Seguin affirme que ce timbre a été composé par Nicolas Saboly. La date de composition est donc facile à reconstituer : entre 1639 (5) et 1668 (date de première publication).
    Le plus petit ambitus pour un timbre non composé par Nicolas Saboly – la quinte juste – se rencontre dans Lorsque vous sarés malaut (publié en 1673 dans le 7e cahier, Fr. Seguin indique « sur l’air Si vous êtes amoureux »), il est donc vraisemblable que cet air soit l’un des plus anciens.

    Cadence

    Les noëls se concluent selon l’une des cadences suivantes :
     
  • cadence parfaite : 88 %
  • cadence plagale : 2 %
  • autres conclusions : 10 %
  • Notes

    1. Le noël numéro 54, Dialogo de dous nouvelisto (Dialogue de deux nouvellistes), ne comporte pas de musique, il ne fait donc pas partie de la présente étude.
    2. Rondo ou rondeau : forme vocale ou instrumentale caractérisée par l’alternance de couplets et d’un refrain.
    3. Concaténation : figure de style qui consiste à répéter la fin d’un couplet en début du couplet suivant.
    4. Épanadiplose : répétition d’un vers ou d’un groupe de vers en début et en fin de chaque même couplet.
    5. Date du premier poste d’organiste et de maître de chapelle occupé par Nicolas Saboly (à la cathédrale Saint-Siffrein de Carpentras).


    Retour page musique - Haut

    © 2001-2018 Jean-Gabriel Maurandi.


    musiques traditionnelles du comté de Nice pour fifre et farandole

    Suivez « MTCN » Suivez Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli sur Facebook Suivez Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli sur Twitter Partagez « MTCN »
          Partage de signets  : Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli
     Pour accéder directement au site « MTCN » :  - ajouter le bouton Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli à la barre d’outils Google
     - ajouter aux favoris


    Si vous trouvez cette page intéressante, vous pouvez poser un lien vers elle. Simplement copier-coller le code ci-dessous dans votre site (Ctrl+C pour copier), ce qui donnera ceci :
    Analyse musicale des noëls de Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli

    8 visiteurs

     Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli, avec PHP  Valid HTML 4.01 for Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli !  Valid CSS for Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli !  Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli, avec Firefox   Conception site jean gabriel maurandi, creation sites internet de musique  
     Analyse musicale  des noëls de  Nicolas Saboly, dit Micoulau Sabòli  Ce site respecte le droit d’auteur. Les titres proposés sont dans le domaine public. Leur réalisation est sous forme de séquencements dans des fichiers Midi et non sous forme de musiques originales ; ils ne sont ni interprétés ni produits par les artistes. Les droits des auteurs des œuvres encore protégées, reproduites sur ce site avec leur autorisation, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de la totalité du matériel multimédia mis à disposition sur le site « MTCN » autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite.
    Aucun animal n’a été maltraité pendant la conception de ce site internet. Cependant, j’ai mangé plusieurs fois de la viande.